NbaSlam03

La nouvelle simu NbaSlam, l'expérience GM unique !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Detroit News

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mo'

Mo'

Messages : 686
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 36
Localisation : IDF

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 19 Fév - 15:44

Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeSam 27 Fév - 23:16

The Detroit News : Un record et puis c'est tout !


Après une présaison globalement correcte (dans le Top 8 à l'Est avec un bilan positif sur les deux premières vagues, puis une grosse baisse de résultats avec une équipe très largement remaniée en vue d'éviter les blessures pour débuter la saison régulière), il est temps pour les Detroit Pistons de commencer leurs présaison.
La première vague semble assez tranquille : des équipes bien plus fortes que nous (Bulls ou 76ers), mais surtout beaucoup d'équipes à notre niveau : les Warriors, les Clippers, les Raptors ou les Cavaliers sont à notre portée.
Le GM Tkalba a demandé à ses joueurs d'obtenir un bilan positif pour cette première vague, l'une des plus abordable de la saison sur le papier. Le cinq majeur pour cette vague sera le suivant : Mike Bibby - Thabo Sefolosha - Josh Smith - Al Horford - Lorenzen Wright. Un beau mélange de jeunesse et d'expérience. Jetons un coup d’œil à ce qu'à donné cette composition d'équipe sur ces 9 premiers matchs de la saison.



BULLS 121 vs Pistons 109 :
Pour le premier match de la saison régulière, les Pistons se déplacent sur le terrain d'une des équipes favorites de la Conférence Est : demi-finalistes la saison passée, championne de la division Centrale également, c'est un gros morceau qui s'annonce pour commencer pour Detroit.
Les Bulls commencent forts en attaque. Le danger vient de partout, la défense de Detroit est dépassée. Seul la défense poreuse de Chicago permet à Detroit de rester en vie dans ce match, les Bulls nous laissent mettre en place notre jeu d'attaque, mais ce n'est pas suffisant : 31-26 à la fin du premier QT, 61-54 à la mi-temps, les Bulls ont le match en main. Mais ils ne reviennent pas défensivement des vestiaires, laissant des espaces énormes aux joueurs de Detroit, qui reprennent l'avantage avant le début de la dernière période après un QT maitrisé (39-30 en 3ème période). Mais les Bulls ne veulent pas commencer leurs saison par une défaite, surtout pas à domicile contre une équipe qui n'était même pas en playoffs l'an passé. Ils ferment les vannes en défense, et les Pistons ne trouvent plus de solutions. En 7 minutes, l'équipe est débordée, et les Bulls s'imposent tranquillement après avoir passé un 27-6 fatal. 121-109 pou Chicago, score final. Les Bulls commencent leurs saison avec un festival offensif, à seulement 3 points du record de la franchise..
Le danger vient de partout à Chicago, et 7 joueurs terminent à 10 points ou plus : 28 points pour Iguodala, 20 points pour JR Smith, 15 points à 7/11 et 8 rebonds pour le nouveau Bull Jefferson, 14 points à 6/9 et 9 rebonds pour Bynum, 13 points pour Big Al, 11 points et 9 rebonds en 22 minutes pour le récent champion NBA Brandan Haywood, et un joli double double pour Lou Williams (10 points et 13 assists).
Chez les Pistons, l'homme fort se nomme comme toujours Mike Bibby : 24 points à 9/16 et 11 assists (et 0 turnover) pour notre meneur. Il est bien épaulé par le rookie Horford qui plante 16 points à 6/10 et 7 rebonds pour son premier match NBA. Thabo est efficace avec 12 points à 6/10, mais ce sont surtout les remplaçants qui font bonne impression : 12 points à 5/10 pour Petteri Koponen, 10 points à 4/6 et 9 rebonds pour Chris Mihm, exclu pour un coup de coude dans le cou de Jefferson (tout comme Lorenzen Wright, exclu après 18 minutes pour 6 fautes), et enfin 13 points à 6/7 et 6 rebonds en 17 minutes pour Kenny Thomas. Josh Smith passe complètement à côté de son match avec 0 point à 0/8 et plus de pertes de balles que de passes décisives...
La différence s'est faite sur la ligne des lancers-francs : 46/60 pour les Bulls ! Rarement une équipe n'a obtenue autant de lancers en un seul match ! La bataille du rebond s'est finie sur un nul 46-46, et le jeu de passes a été bon des deux côtés (29 assists pour 12 turnovers du côté de Detroit, 20 assists pour 10 turnovers pour les Bulls).
The Detroit News - Page 4 Iguodala-airball-600x347
Andre Iguodala égale le record de la franchise des Bulls en terme de lancers francs marqués en un match, réalisé par Kobe Bryant en 2003. 15/17 pour Iguo sur ce match !



Pistons 91 vs RAPTORS 59 :
Les Pistons se sont faits mangés défensivement par les Bulls ? Ils se rattrapent avec une prestation défensive énorme sur des Raptors qui ne comprennent pas ce qu'il leur arrive. Déjà massacrés par les Warriors en ouverture de la saison régulière (-30 pour les Raptors), ils se font de nouveau écraser par les Pistons, qui les limitent à 59 points seulement ! Seulement 39 points sur les 3 derniers QTs pour Toronto, qui dépasse à peine les 30% de réussite. Detroit réalise la plus belle prestation défensive de leur histoire ! Leur précédente marque était de 62 points en 2003, et il est maintenant battu ! Première victoire de la saison pour Detroit qui dispose facilement des Raptors 91 à 59 (+32 pour les Pistons !).
Mike Bibby fait vivre un cauchemar au jeune Rondo, limité à 6 points à 3/11, 3 assists et 7 turnovers. Il marque lui 19 points à 5/10 et 12 assists. Lorenzen Wright se rattrape de son non-match de la veille avec un solide double double (18 points à 7/16 et 10 rebonds), Al Horford est encore bon avec 14 points à 6/11, et Sefolosha a éteint les arrières adverses tout en plantant 10 points à 4/9. Josh Smith (8 points et 10 rebonds), Chris Mihm (7 points et 9 rebonds en 16 minutes) et Kenny Thomas (6 points et 11 rebonds) font le travail à l'intérieur.
Pas grand-chose à retenir du côté des Raptors : un double-double pour Marc Gasol (10 points à 3/8, 10 rebonds et 3 blocks), un peu de scoring de la part de Dan Gandzucic (10 points à 4/10 et 9 rebonds) et de Glenn Robinson (10 points à 4/9), et c'est tout. Un cauchemar pour les Raptors à domicile....
Detroit a complètement court-circuité le jeu de passes de l'adversaire : 15 assists pour 22 turnovers du côté des Raptors, contre 24 assists et 14 turnovers pour les Pistons, qui remportent en plus la bataille du rebond de justesse 55-52.
C'est une belle première victoire pour la franchise, marquée en plus par un record collectif !
The Detroit News - Page 4 17327466-mmmain
Les Pistons contestent tous les shoots de l'adversaire, et établissent un nouveau record de franchise pour le nombre de points encaissés !


PISTONS 105 vs Lakers 93 :
Premier match à domicile de la saison pour les Pistons, et c'est contre les demi-finalistes de la Conférence Ouest de la saison passée, les Lakers. Ils ont commencés la saison régulière par deux victoires en deux matchs, contre les Hornets et le Thunder à domicile.
Grâce à un Bibby stratosphérique en première période (impliqué sur la totalité des points de l'équipe, que ce soit à la finition ou à la passe !), les Pistons font le break rapidement : 33-17 après 12 minutes de jeu ! Les Pistons n'ont plus qu'à gérer le match et leur avance tranquillement, et sans jamais être vraiment rattrapés, ils gagnent le match de plus de 10 points, s'offrant même un garbage time dans les 2 dernières minutes du match.
Les Lakers s'appuient sur un énorme trio Paul Pierce (26 points à 11/17) - Stephon Marbury (23 points à 10/26 et 8 assists) - Antonio McDyess (20 points à 7/14 et 11 rebonds), mais derrière, personne n'est capable de soutenir les stars de LA. Seul Chandler, malgré une énorme maladresse, apporte quand même quelque chose à l'équipe avec 7 points à 2/12, 12 rebonds, 5 assists, 3 steals et 3 blocks.
Chez les Pistons, l'effort est mieux réparti avec 5 joueurs à plus de 10 points : Al Horford (12 points à 4/10 et 6 rebonds), Josh Smith (13 points à 5/9 et 10 rebonds), Lorenzen Wright (14 points à 6/12 et 8 rebonds), Thabo Sefolosha (17 points à 8/11, 7 rebonds et une défense excellente !), et surtout l'inusable Mike Bibby avec 30 points à 13/16 et 14 assists ! A noter le bel apport de Petteri Koponen en sortie de banc avec 6 points à 3/5 en 8 minutes seulement.
Les défenses ont pris le pas sur les attaques : le jeu de passe des deux équipes a été complètement perturbé de part et d'autres (22 assists et 18 turnovers pour les Lakers, 26 assists et 21 turnovers pour les Pistons). Cela se sent également dans les steals avec 16 steals pour les jaunes et pourpres et 12 steals pour les Bad Boys. Et même si les Lakers gagnent la bataille du rebond 49-46, c'est insuffisant pour battre une équipe qui marque à plus de 50% de réussite.
The Detroit News - Page 4 563609283-kings-mike-bibby-tries-to-shoot-over-lakers-gettyimages
Mike Bibby finit meilleur joueur du match avec une performance XXL : 30 points à 13/16 et 14 assists !


JAZZ 114 vs Pistons 93 :
Les Pistons doivent traverser tout le pays pour aller disputer le prochain match à Utah, contre un Jazz qui a très mal commencé sa saison avec 3 défaites en 3 matchs.
Après un premier QT très équilibré, les Pistons craquent complètement lors des deux périodes suivantes en encaissant un 61-43 à cheval sur le deuxième et le troisième QT. Les Pistons tentent un comeback mais sont bien trop courts pour inquiéter ne serait-ce qu'un peu le Jazz dans le money time.
Les deux équipes s'appuient sur 6 joueurs : Vince Carter (27 points à 8/18 et 8 rebonds), Carlos Boozer (20 points à 8/14 et 10 rebonds), Paul Davis (16 points à 7/11 et 9 rebonds), André Miller (15 points à 5/12, 7 assists et 4 steals), Ronnie Brewer (10 points à 2/4) et Wilson Chandler (9 points à 4/6 en 13 minutes) pour le Jazz, Jpsh Smith (10 points à 4/9 et 5 rebonds), Lorenzen Wright (10 points à 4/8, 7 rebonds et 3 steals), Kenny Thomas (11 points à 5/8 en 13 minutes), Chris Mihm (16 points à 7/9 et 8 rebonds), Al Horford (17 points à 6/13, 7 rebonds, 3 assists, 2 steals et 2 blocks) et forcément Mike Bibby (21 points à 6/15 et 12 assists) pour les Pistons. Les arrières titulaires se sont complètement neutralisés des deux côtés du terrain.
Utah a complètement dominé la bataille du rebond 51 à 38, et c'est la principale raison de la défaite des Pistons qui ont offerts beaucoup trop de secondes chances au Jazz. Le jeu de passe est plutôt bon des deux côtés (22 assists et 11 turnovers pour Utah, 21 assists et 14 turnovers pour Detroit). L'adresse sur la ligne des lancers-francs est encore un problème pour Detroit avec 21/31, contre 30/38 pour le Jazz. Il faudrait corriger ça au futur.
The Detroit News - Page 4 Tumblr_ma564hrjTm1rsuyhco1_500
Vince Carter réussit un gros match contre les Pistons et finit meilleur marqueur du match avec 27 points !



RAPTORS 92 vs Pistons 90 :
Les Pistons traversent à nouveau la totalité du pays en une soirée pour passer de Utah à Toronto pour le 5ème match de la saison. Et ça se sent en début de match : les jambes sont lourdes, la fatigue provoque beaucoup d'erreurs de la part des Pistons, et les Raptors revanchards (qui on enchainés deux victoires après la déculotté subie face aux Pistons) écrasent les Pistons en première mi-temps : 51-34 après deux QTs. Mais les Pistons remettent beaucoup d'intensité en deuxième période et remontent petit à petit leur gros retard, jusqu'à revenir complètement dans le match ! Il ne reste que 37 secondes de jeu, et les Raptors ont la balle avec 2 points d'avance. Rajon Rondo pénètre dans la raquette en prenant le meilleur sur Mike Bibby, fonce au lay-up mais trouve Al Horford sur sa route. Il feinte une passe à Spencer Hawes en périphérie, mais le rookie n'est pas dupe. Il ne saute que pour contrer Rajon Rondo qui tente le lay-up en fin de saut ! Contre-attaque des Pistons, Mike Bibby profite du fait que Rajon Rondo ne se soit pas replacé pour foncer dans la raquette, décaler la balle pour Lorenzen Wright à 5 mètres, qui shoote en première intention sur la tête de Gasol, et ça rentre ! Il obtient même la faute du rookie espagnol, et à un lancer pour donner l'avantage à Detroit alors qu'il ne reste que 13 secondes de jeu, et le met ! +1 pour Detroit, mais c'est Toronto qui a la balle de match ! En sortie d'un joli système, c'est Glenn Robinson qui a la patate chaude, Josh Smith collé à lui, mais un step-back lui permet de passer derrière la ligne des 3-points avec un petit espace. Josh Smith a beau se jeter, il est trop court pour contrer le tir de G.Rob, mais ne laisse que peu d'espace à l'expérimenté Raptor, mais ça rentre quand même ! Buzzer Beater pour The Big Dog ! 92-90 pour les Raptors, fin du match !
Les Raptors se sont appuyés sur un joli trio Glenn Robinson (20 points à 7/11) - Marc Gasol (18 points à 7/12 et 11 rebonds) - Mike Miller (14 points à 6/Cool. Spencer Hawes, drafté par les Pistons, réalise une performance assez intéressante avec 9 points  (à 3/13 seulement) et 13 rebonds également.
Chez les Pistons, c'est les titulaires qui portent l'équipe : 12 points à 6/9, 9 rebonds et 4 steals pour Josh Smith, 14 points à 4/10, 7 rebonds et 4 blocks pour Al Horford, 16 points à 6/13, 7 rebonds et 2 blocks pour Lorenzen Wright et 16 points à 5/15 et 12 assists pour Mike Bibby. Derrière, tout le monde remplit son rôle mais sans plus.
Dans un match aussi serré, ce sont les détails qui font la différence, comme le 45-41 pour les Raptors au rebond, où les presque 50% de réussite de Toronto.
The Detroit News - Page 4 H2FTOz4XJ_g
The Big Dog tire au buzzer.................. ET CA RENTRE !!!!!



Après une demi-vague, les Pistons sont un peu en retard sur leurs objectifs de bilan positif : 2-3 avec seulement un seul match à domicile. Mike Bibby est très bon, Al Horford est satisfaisant, mais les deux jeunes Thabo Sefolosha et Josh Smith sont très inconstants. Il faut voir ce que cela va donner durant la deuxième partie de cette vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeLun 29 Fév - 16:28

The Detroit News : Un record et puis c'est tout !

Deuxième partie de la première vague de la saison régulière, 4 matchs au programme, un seul à domicile (contre les Cavaliers), et une traversée du pays en une seule nuit (une de plus).
Les Pistons sont en retard sur leur objectif de bilan équilibré, minimum syndical pour espérer les playoffs à l'Est. L'équipe sera-t'elle capable de remporter les matchs à leur portée pour réaliser une première vague satisfaisante ?



PISTONS 99 vs Cavaliers 75 :
Les Cavaliers font partie des favoris pour le 1st pick de la Draft à venir, et ont connus une première partie de vague assez tranquille avec seulement deux matchs au programme. Pourtant, ils surprennent avec une belle victoire face aux Wizards, demi-finalistes de la Conférence Est l'an passé, après avoir réalisé un gros run en fin de match. Des adversaires pas favoris sur le papier, mais à respecter tout de même. Les Pistons le font parfaitement, sont très sérieux au premier QT, prennent vite 15 points d'avance qu'ils vont gérer durant toute la première mi-temps pour avoir 11 points d'avance à la pause (53-42). Un deuxième coup d'accélérateur à la reprise pour placer Cleveland à plus de 25 points. Detroit n'a plus qu'à gérer tranquillement les 16 dernières minutes du match pour emporter une victoire sans grosse difficulté.
L'homme fort de cette victoire du côté de Detroit est le rookie Al Horford : 26 points à 8/17, 6 rebonds, 3 assists, 2 steals et 4 blocks. Il est bien épaulé par les autres titulaires : Josh Smith finit avec 15 points à 5/12 et 8 rebonds, Lorenzen Wright marque 11 points à 3/8 et 16 rebonds, Bibby est plutôt sobre avec "seulement" 14 points à 6/12, 8 rebonds et 6 passes. Thabo Sefolosha s'est concentré sur les tâches défensives en limitant les arrières adverses à 10 points à 3/12. En sortie de banc, Petteri Koponen établit ses records à l'assist (5 passes) et au rebonds (4 prises), et Erick Strickland score son record de la saison avec 10 points à 4/6.
Chez les Cavs, peu de personnes sortent du lot. Joakim Noah fait une razzia au rebond (13 rebonds), David Lee (15 points à 6/14) et Alvin Williams (13 points à 4/14) alimentent un peu le tableau d'affichage, mais rien de notable. Cleveland est passé à côté de son match...
Les Cavaliers se sont fait mangés au rebond (62 à 33 !), les Cavs sont limités à 37% et galèrent à partager la balle (16 assists pour 11 turnovers, contre 27 assists et 16 turnovers pour les Pistons). Dans tous les compartiments du jeu, les Cavaliers ont été dominés, et leur défaite ne souffre d'aucune contestation.
Cependant, dans le garbage time, Marko Jaric se blesse durement au petit doigt. Il est incapable de tenir et de contrôler la balle, et sera absent pour une quinzaine de jours...
The Detroit News - Page 4 Marko_jaric_chicago_bulls1
La blessure de Marko Jaric, la seule mauvaise nouvelle de cette belle victoire contre Cleveland...



76ERS 111 vs Pistons 86 :
Après un jour de repos, les Pistons affrontent les ogres de la saison, les 76ers. Le cinq majeur des 76ers devrait suffire pour nous battre, mais un exploit reste toujours possible.
Les Pistons entament bien le match d'ailleurs : un 17-4 pour commencer, un gros rythme (surtout offensif), et voilà les Pistons en tête à la fin de la première période 36-31. Mais les 76ers n'acceptent pas l'idée de se faire mener par les Pistons, et mettent les barbelés en défense : 14 points seulement pour les Pistons en seconde période, alors que les 76ers continuent sur le même rythme offensivement. Du coup, l'écart est passé de +6 pour les Pistons à -14 en seulement 12 minutes ! A la reprise, les 76ers ont continués sur le même rythme, étouffant les Pistons dépassés. Ils accentuent leur écart tout au long de la deuxième mi-temps, et remportent facilement ce match.
Comme attendu, le cinq majeur des 76ers a mangé les joueurs de Detroit : 25 points à 8/22 et 10 rebonds pour LeBron James, 23 points à 10/16, 12 rebonds et 3 blocks pour Andrew Bogut, 20 points à 7/17 et 17 rebonds pour Chris Bosh, 20 points à 7/13 et 8 passes pour Deron Williams et 8 points à 3/12 et 10 rebonds pour Shawn Marion qui a eu un énorme impact défensif.
Les Pistons s'appuient sur le trio Mike Bibby (23 points à 9/20 et 13 assists) - Al Horford (21 points à 6/12, 9 rebonds mais aucune passe pour 5 turnover) - Lorenzen Wright (15 points à 7/17 et 12 rebonds). Les jeunes Josh Smith et Thabo Sefolosha se sont faits mangés par les très talentueux James et Marion. Pas de grosse performance en sortie de banc à noter malheureusement....
Les 76ers nous ont fait mal au rebond (57-48) et nous ont mangés au passing (24 passes pour seulement 7 turnovers chez les Sixers, contre 23 assists et 17 turnovers pour Detroit). Victoire logique pour les favoris.
The Detroit News - Page 4 Nba_g_dwilliams_576
Bibby est l'un des rares joueurs de Detroit à réussir à tenir son vis-à-vis. Forcément, si le reste du cinq majeur est dominé, ça aboutit forcément à un blowout...



WARRIORS 104 vs Pistons 82 :
Après avoir traversés le pays en une nuit, les Pistons se retrouvent dans la baie d'Oackland pour affronter les Warriors, qui restent sur 6 défaites consécutives, la dernière au buzzer contre les Nets. Cependant, les Pistons se retrouvent contre toute attente sans solutions offensives, et plongent petit à petit. L'écart ne fait qu'augmenter tout au long du match, et on ne sent jamais les Pistons dans le match. Même si les Warriors paraissaient à notre portée, nous n'avons jamais pu tenir tête à notre adversaire. C'est une défaite qui fait mal car elle est violente, nette et sans discussion possible contre un adversaire en lice pour le 1st pick. Cette défaite nous assure de terminer la vague en négatif...
Le grand homme de cette victoire se nomme Chris Kaman avec 25 points à 8/22 et 16 rebonds, et il est bien secondé par Richard Hamilton (17 points à 7/12) et Mike Conley (16 points à 5/9). A noter le bel apport de Speedy Claxton en sortie de banc : 14 points (son record de point) à 6/8 et 4 rebonds en 19 minutes pour le meneur de jeu !
Les Pistons se sont principalement appuyés sur un excellent Josh Smith qui établit son record en carrière avec 21 points à 8/14. Mike Bibby passe à côté de son match avec seulement 13 points à 6/15 et 2 assists ! Une performance si pauvre à la passe, on voit très rarement ça à Detroit ! Al Horford se fait manger par la défense étouffante de Olumide Oyedeji et Sean Williams et termine avec 12 points à 4/19 et 8 rebonds. Lorenzen Wright souffre mais finit avec 10 points à 4/6 et 10 rebonds. En sortie de banc, Anthony Peeler (8 points à 4/6) et Erick Strickland (8 points à 3/3) alimentent le score, mais quand les leaders ne suivent pas, bah ça ne peut pas passer...
L'avantage écrasant des Warriors au rebond 59-41 a été décisif pour la victoire des locaux.  Dommage, car le jeu de passes des Pistons était bon (22 assists et 9 turnovers pour Detroit, contre seulement 18 assists et 13 turnovers pour les Warriors). Cette défaite fait mal au moral....
The Detroit News - Page 4 463158616-josh-smith-of-the-houston-rockets-slam-dunks-gettyimages
Josh Smith est la principale satisfaction de ce match avec un record de point en carrière. Il a attendu sa 4ème saison en NBA pour dépasser la barre des 20 points.



CLIPPERS 91 vs Pistons 73 :
Dernier match de la vague, et troisième blowout d'affilée pour les Pistons, qui n'ont jamais été dans le match. Et comme les malheurs n'arrivent jamais seul, Al Horford est blessé par Erick Dampier qui lui fracture le nez violemment ! Il manquera la prochaine vague....
Les Clippers s'appuient sur un quatuor Caron Butler (21 points à 7/16) - Erick Dampier (17 points à 5/7 et 11 rebonds) - Corey Brewer (13 points à 5/9) - DeSagana Diop (12 points à 5/10 et 14 rebonds).
Al Horford était parti pour faire un bon match (8 points à 3/7, 5 rebonds et 2 blocks en 15 minutes), mais Kenny Thomas a assuré d'une belle manière en renfort (18 points à 7/14 et 5 rebonds en remplacement d'Al Horford), Lorenzen Wright joue bien (17 points à 8/13 et 13 rebonds). Par contre, Josh Smith se rate après son record de point en carrière (inconstant on vous dit !) avec 11 points à 3/13, et Mike Bibby est dans le dur avec seulement 10 points à 4/10 et 12 assists malgré une adversité faible en face (Renaldo Balkman et CJ Miles, sérieux ? WTF ?). Le banc est complètement invisible et n'aide pas du tout un cinq majeur en difficulté, surtout avec la blessure du rookie. La défaite était inéductable...
Pour la troisième fois d'affilée, on se fait manger au rebond par les Clippers (52-40), dans un match assez moche avec une circulation de balle mauvaise des deux côtés (23 assists pour 17 turnovers côté Detroit, 19 assists et 15 turnovers côté Clippers). On conclut très mal cette vague...
The Detroit News - Page 4 Hi-res-6870830_crop_exact_t750x550
Après Marko Jaric, c'est au tour d'Al Horford de se blesser. Fracture du nez pour le rookie et une vague d'indisponibilité pour lui...




Le bilan de cette première vague est très mauvais : 3-6 au bilan comptable, deux blessures pour la vague qui vient (Al Horford et Marko Jaric), et quelques records qui sont presque anecdotiques au vues des difficultés de l'équipe....
La vague qui suit est costaude avec 7 matchs au programme, et des franchises comme le Heat, les Wizards ou les Pacers à recevoir. Si on ne plonge pas au classement, c'est déjà une bonne chose vu que nous sommes déjà à 1,5 GB des playoffs. Les deux saison précédentes, nous avons pu y croire jusqu'au All-Star Weekend, essayons de faire aussi bien cette saison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMer 2 Mar - 14:14

The Detroit News : Simple sursaut ou vrai début de vagues positives ?


Après une première vague ratée, les Pistons sont dans l'obligation de se réveiller lors de cette deuxième vague un peu plus légère que la précédente avec seulement 6 matchs au programme, dont la moitié à domicile. Les adversaires sont d'un niveau varié : entre les équipes de notre niveau (Bucks et Heat sans Iverson), celles meilleures que nous (Pacers et Wizards) et celles contre lesquelles nous sommes favoris (Wolves), le niveau est assez hétérogène.
Malgré les blessés, peu de changements ont été effectués dans notre rotation. Marko Jaric est remplacé par Devean Georges (auteur d'une présaison décevante), et Al Horford est remplacé par Kenny Thomas, titulaire la saison passée, et Martin Gortat se retrouve alors back-up de luxe pendant l'absence de notre rookie.
Cependant, même si la franchise a quelques absences, l'objectif de la franchise reste le même : avoir au moins une vague à l'équilibre pour ne pas se retrouver déjà largués par les locomotives de l'Est, qui sont déjà à 1,5GB au pire de notre bilan.



PISTONS 118 vs Wizards 91 :
Après une journée de repos, les Pistons reçoivent les joueurs des Wizards au Palace. Les Wizards, demi-finalistes de la Conférence Est l'an passé ont bien commencés la saison avec 7 victoires et 4 défaites en 11 matchs, ce qui les place dans les leaders de notre Conférence, c'est donc un gros morceau qui arrive au Palace.
Cependant, l'enchainement des matchs (12ème match en 12 jours pour les Wizards) commence à faire mal aux jambes des trentenaires de Washington (Nash, Wally, Big Ben, Garbajosa ou Croshere ont tous 30 ans au moins), et les Wizards n'arrivent pas à se mettre dans le match. Les Pistons en profitent avec un bon début de match (26-13 durant les 12 premières minutes). Les Pistons continuent de bien gérer le match, et malgré un timide retour en force des Wizards, revenus à moins de 6 points de retard en 3ème QT, les Pistons enfoncent le clou avec un 31-7 en 10 minutes à cheval sur les 3èmes et 4èmes QT pour s'assurer une fin de match très tranquille.
Les Pistons se sont appuyés sur leur trio d'expérience : Mike Bibby (26 points à 8/14 et 16 assists) gère très bien la mène, et l'intérieur fait très mal avec Kenny Thomas à 17 points à 8/16 et 14 rebonds, et surtout l'excellent Lorenzen Wright qui égale son record en carrière avec 31 points à 14/22 et 16 rebonds pour une double double monstrueux. En sortie de banc, Erick Strickland (9 points à 3/7 et 6 rebonds en 18 minutes) et Chris Mihm (10 points à 5/5 et 6 rebonds en 12 minutes) ont compensés l'apport moyen de Josh Smith (12 points à 5/12) et Thabo Sefolosha (8 points à 4/8 ).
Chez les Wizards, c'est la soupe à la grimace : seuls 4 joueurs ont joués à un niveau correct, Wally Szczerbiak marque 24 points à 9/18, Jorge Garbajosa frôle son record de points avec 24 points à 10/16 et 9 rebonds, Steve Nash gère bien la mène également avec 19 points à 9/22 et 12 assists, et J.R. Bremer score 13 points à 5/9. Le banc n'apporte presque rien avec 8 points pour les 5 joueurs de banc en cumulé, et le dernier titulaire (Big Ben) a été complètement dominé par son vis-à-vis Lorenzen Wright : 3 points à 1/3, 9 rebonds et 3 blocks seulement.
Les Pistons gagnent le match avec une énorme présence au rebond (55-38 pour Detroit) et un beau jeu de passes (31 assists et 11 turnovers pour Detroit, contre seulement 25 assists et 13 turnovers pour Washington). C'est une très belle victoire pour l'équipe, mais elle est à relativiser en raison de la fatigue évidente des Wizards.
The Detroit News - Page 4 2627019-lorenzen-wright-of-the-memphis-grizzlies-dunks-gettyimages
Lorenzen Wright s'éclate contre les Wizards avec 31 points (record de carrière égalé !) et 16 rebonds, et humilie l'ancienne légende des Pistons, Big Ben !



Pistons 86 vs HEAT 85 :
Deuxième match de cette vague, et deuxième grosse équipe à affronter pour les Pistons. Le Heat était également présent en playoffs la saison passée, et apparait affaibli avec l'absence d'Allen Iverson (MVP, All-Star, 1st NBA-Team et 1st Defensive Team en titre). Il y a un coup à jouer pour les Pistons en Floride en l'absence du maitre à jouer de l'équipe du Heat.
Après un premier QT serré, conclut sur le score de 22-21 pour le Heat, le duo Stoudamire-Cassell prend le match en main et crée le premier écart de la rencontre pour mettre le Heat en tête de 15 points à la mi-temps 48-33. Les cadres des Pistons ne se laissent pas faire et recollent petit à petit, jusqu'à revenir à -2 dans le money-time. 41 secondes à jouer, et balle pour Miami. Cassell décale Marshall à mi-distance qui shoote en première attention, mais ça ressort ! Amare Stoudamire récupère le rebond offensif, et Lorenzen Wright s'empresse de faire faute sur lui pour l'empêcher de ressortir la balle. Deux lancers pour Amare, mais il n'en rentre qu'un seul ! Timeout pour les Pistons, qui mettent en place un petit système pour Kenny Thomas, car avec seulement 3 points de retard et 27 secondes à jouer, les Pistons pensent qu'il vaut mieux revenir à un point, puis pousser les joueurs de Miami à tirer des lancers sous très haute pression, puis d'avoir une balle de match pour décrocher la prolongation ou même gagner le match en cas d'échec du Heat.
Balle pour Bibby, qui joue parfaitement le pick'n'roll avec Kenny Thomas, qui au lieu de shooter directement pénètre la raquette. Dépassé, le rookie Splitter fait la faute du débutant, et Kenny Thomas marque en obtenant la continuité de l'action ! Plus qu'un point de retard, et un lancer pour égaliser, qu'il rentre ! Timeout pour Miami cette fois-ci, qui obtiennent la balle de match avec 16 secondes à jouer. C'est Sam Cassell qui détient la balle de la victoire, prend le meilleur sur Mike Bibby pour prendre un shoot juste avant de rentrer dans la raquette, et ça rentre ! 1,9 secondes à jouer, 2 points d'avance pour Miami. Les Pistons n'ont plus le choix, et décident de tenter la gagne en sortie de timeout. Sans surprise, c'est notre leader Mike Bibby qui obtient la balle de match. Il bénéficie d'une succession d'écrans pour avoir un temps d'avance sur Sam Cassell, et dégaine directement derrière la ligne................................................. ET C'EST DEDANS !!!
Victoire au buzzer des Pistons, qui l'emportent dans la douleur contre des joueurs de Miami vaillants et excellents tout au long du match. Deuxième victoire pour les Pistons contre un excellent adversaire, en nous revoilà presque à l'équilibre !
Chez les Pistons, on s'appuie sur le même trio que lors du match de la veille : Mike Bibby, élu logiquement homme du match, score 19 points à 7/17 avec 5 assists et 4 steals. Lorenzen Wright ajoute 16 points à 6/9 et 13 rebonds, tandis que Kenny Thomas pèse 19 points à 9/17 et 8 rebonds. Thabo Sefolosha (10 points à 5/12) et Erick Strickland (7 points à 3/6) alimentent la marque, tandis que Josh Smith est porté disparu (seulement 2 points....).
Chez le Heat, le duo Stoudamire (20 points à 7/20, 8 rebonds et 4 blocks) - Cassell (18 points à 7/15, 4 rebonds et 3 assists) portent le Heat, mais ils manquent de soutien. En sortie de banc, Foyle (9 points à 4/7 et 5 rebonds en 18 minutes) et Tiago Splitter (6 points à 3/8 et 9 rebonds en 20 monutes) font du bien inside, mais c'est à peu près tout.
Comme le match, les stats sont également serrées : 47-43 pour le Heat au rebond, 10 steals à 9 pour Detroit, 20 assists et 17 turnovers pour le Heat contre 18 assists et 14 turnovers pour Detroit. Toutes les stats sont serrées, et le match s'est joué sur des détails. C'est tombé de notre côté pour cette fois, ce ne sera pas toujours le cas, mais en tout cas on profite de notre premier buzzer beater de notre saison !
The Detroit News - Page 4 52210678-sam-cassell-of-the-minnesota-timberwolves-gettyimages
Sam Cassell pensait avoir fait gagner le match à son équipe, mais c'est bien son vis-à-vis Mike Bibby qui a le dernier mot en donnant la victoire aux siens au buzzer !



Pistons 93 vs TIMBERWOLVES 88 :
Avec deux victoires de suite, les Pistons ont pour la deuxième fois l'opportunité de gagner 3 matchs d'affilée. Cette fois-ci, c'est sur le terrain des Wolves, en perdition cette saison. En playoffs l'an passé, ils nous accueillent avec un bilan de 2-9 seulement ! C'est une belle occasion pour les Pistons d'engranger de la confiance contre une équipe largement à notre portée !
Le début de match le confirme avec 12 premières minutes rondement menées (31-18 à la fin du premier QT), mais les Wolves reprennent la main sur le match petit à petit, pour mener de 9 points à 7 minutes de la fin : 75-86 pour les Wolves. Mais les Pistons passent les barbelés en défense, et les Wolves sont limités à 2 points à 7 minutes ! Même si l'attaque n'est pas merveilleuse, les Pistons s'appuient sur un joker de luxe inattendu : Josh Smith, qui score 11 des 18 derniers points de son équipe ! Step-back, dunk, hook, mi-distance, tout l'arsenal offensif de Josh Smith y passe, à en dégouter le public du Minnesota. Il sécurise la victoire de Detroit, qui n'était pas si évident 6 minutes plus tôt ! Troisième victoire de suite pour Detroit, qui retrouve un bilan positif !
Chez les Pistons, on s'appuie évidemment sur un Josh Smith chaud-bouillant, qui bat pour la deuxième fois de la saison son record de point en carrière : 29 points à 12/16 et 6 rebonds ! Derrière, c'est Kenny Thomas (19 points à 8/17 et 11 rebonds) et Thabo Sefolosha (15 points à 7/13 et 9 rebonds) qui scorent les points de l'équipe, tandis que Mike Bibby se contente de faire tourner la balle (12 points à 5/11 et 11 assists), et que Lorenzen Wright et Anderson Varejao se détruisent offensivement (5 points à 1/7 et 14 rebonds pour Wright, 1 point à 0/7 et 7 rebonds pour Andy). Cependant, le banc n'apporte presque rien, mais avec cette victoire, on ne s'en soucie pas plus que ça.
Les Wolves se sont appuyés sur un quatuor correct : Baron Davis (26 points à 10/21, 6 rebonds et 6 assists) / Jerry Stackhouse (19 points à 7/17) / Tyrone Nesby (13 points à 6/11 et 11 rebonds) / Robert Traylor (11 points à 2/4, 5 rebonds et 2 blocks en 19 minutes). Les ailiers se sont faits mangés par un Josh Smith de gala. On est contents de la belle performance d'un de nos anciens joueurs, l'ami Tyrone Nesby, à qui on avait permis de relancer sa carrière. Bon, par contre, s'ils nous avaient battus, on aurait été bien moins contents de cette belle performance de Tyrone ! ^^
Les lancers auront fait mal aux Wolves avec seulement 20/32 (2/10 pour le duo Varejao/Nesby !), ils peuvent regretter ces points perdus en route. Les rebonds ont été dominés par notre équipe 52-44, et le jeu de passe a été agréable à regarder : 17 assists et 9 turnovers pour les locaux, 26 assists et 13 turnovers pour Detroit.
The Detroit News - Page 4 13642724-mmmain
Josh Smith réalise son meilleur match en carrière contre des Wolves dépassés ! 29 points à 12/16 pour notre ailier en feu sur ce match !



On termine cette première demi-vague avec une troisième victoire (la troisième en trois matchs !). Nous revoici dans la courses aux playoffs avec un bilan équilibré, à confirmer sur les 3 derniers matchs de la vague. Mais le Heat (avec le retour d'Iverson et très revanchards), les Pacers (6-4 avant de jouer les Pistons) et les Bucks ne se laisseront pas faire si facilement. En tout cas, c'est la joie à Detroit, avec une équipe d'un bon niveau et qui ne lâchera pas la course aux playoffs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Mar - 14:06

The Detroit News : Simple sursaut ou vrai début de vagues positives ?

Deuxième partie de la deuxième vague de la saison régulière(ouais je sais j'ai 21 matchs de retard ^^), avec 3 matchs au programme, deux matchs à domicile, l'un contre un Heat revanchard pour commencer la demi-vague et l'autre contre les Bucks pour la clôturer, avec entre les deux un déplacement à Indiana pour y affronter les Pacers.
Les Pistons sont sur une belle série de 3 victoires d'affilée, l'objectif de la vague équilibrée est déjà remplie, mais il faut réaliser une belle deuxième partie de vague pour se rapprocher des playoffs.


Heat 93 vs PISTONS 83 :
C'est LA question que tout le monde se pose durant l'échauffement : jouera ou jouera pas le MVP Iverson ? Finalement, le staff décide de le faire jouer et bien leur en a pris. Le Heat arrive sur le parquet le couteau entre les dents et domine la première mi-temps 52-39 grâce au trio Cassell-Stoudamire-Iverson. Bibby est dominé par son vis-à-vis et personne n'arrive à prendre le leadership du côté de Detroit, qui s'incline logiquement sans réellement avoir eu l'occasion de gagner ce match. Miami aura eu sa revanche et stoppe sa série de deux défaites, le retour d'Iverson sauve le Heat qui n'a eu qu'un bilan de 1-5 sans lui.
Le Heat s'est appuyé sur son trio Stoudamire (23 points à 8/16, 13 rebonds et 5 blocks, la totalité des blocks de son équipe) - Iverson (19 points à 7/17, 11 assists sur les 16 de son équipe et 3 steals pour son retour) - Cassell (16 points à 4/6 en 17 minutes). Stephen Jackson est un peu en galère sur ce match, tout comme le duo d'ailiers-forts du Heat.
Pour les Pistons, c'est un autre trio qui a mené l'équipe, un trio bien plus inside : Wright (23 points à 9/24 et 9 rebonds) - Kenny Thomas (16 points à 6/13 et 14 rebonds) - Josh Smith (14 points à 5/16 et 6 rebonds). Mike Bibby a quant à lui été mangé par un Iverson très saignant et doit se dontenter de 6 points à 3/7, 6 rebonds, 5 rebonds et 3 steals, mais à bien été remplacé par le jeune finlandais Koponen qui s'en sort de manière honorable contre le MVP. Koponen est d'ailleurs le seul remplaçant à apporter quelque chose sur ce match avec Devean George qui score 7 points à 3/6 et 5 rebonds en 15 minutes. Sefolosha a été très discret sur ce match, et c'est une chose qui s'est produite trop souvent depuis le début de la saison (3 matchs à plus de 10 points seulement sur les 13 premiers matchs de la saison), et ça commence à devenir inquiétant....
L'adresse n'est pas au rendez-vous pour Detroit avec 30/78 au shoot (38,5%) et 2/8 à 3-points. Malgré une domination au rebond 50 à 43, cette imprécision due à la bonne défense de Miami a coûtée le match à Detroit. Le jeu de passe n'a pas été bon des deux côtés du terrain, seulement 18 assists pour 15 turnovers pour les Pistons contre 16 assists pour 15 turnovers pour Miami. Ce qui donne lieu à de nombreuses interceptions (12 pour Miami, 11 pour Detroit).
The Detroit News - Page 4 Allen_iverson_michael_redd
Iverson qui revient, ce sont les chevilles adverses qui souffrent. Gros retour de "The Answer" qui finit en double double



PACERS 93 vs Pistons 77 :
Malgré le retour de blessure de notre rookie Al Horford, nous n'avons pas existé face aux Pacers portés par des extérieurs en feu. L'opposition de style entre les deux franchises tourne court avec un premier QT dominé de la tête et des épaules 31-17. Malgré quelques tentatives de retour, les Pacers ont toujours contrôlés le match : à chaque rapprochement à moins de 5 points des Pistons, les Pacers en remettent une couche et reprennent dans la foulée plus de 10 points d'écart. Victoire sans inquiétude pour Indiana qui se permet de mettre son banc pour les dernières minutes du match.
Les Pacers se sont appuyés sur les titulaires extérieurs : TMac est excellent avec 34 points à 13/21, 8 assists, 4 rebonds et 3 steals, Brandon Roy score 26 points à 10/21 avec 6 rebonds, et Chris Paul réussit un triple double de justesse avec 12 points à 6/16, 10 assists et 10 rebonds. Ils compensent le match sans de Rudy Gay (4 points à 1/9 et 7 rebonds), et Emeka Okafor se fait plaisir au rebond (15 rebonds mais 4 points à 1/5 et 2/7 aux lancers).
Pour son retour de blessure, Al Horford réalise un match plein avec son premier double double en carrière et atteint pour la deuxième fois la barre des 20 points : 20 points à 8/20 et 10 rebonds pour son retour dans l'équipe. Derrière, seul Josh Smith réalise un match à son niveau avec 13 points à 6/11 et 8 rebonds, tandis que Mike Bibby est bien défendu par Chris Paul avec 10 points à 3/15 et 12 assists. Quant à Lorenzen Wright, il prend rebond sur rebond mais n'arrive pas à marquer et finit à 7 points à 3/7 et 16 rebonds. Sefolosha est encore discret, mais deux joueurs brillent en sortie de banc : Chris Mihm score 7 points à 3/4 et 6 rebonds en 13 minutes, et Devean George marque 7 points à 3/4 avec 3 rebonds et 3 assists.
Malgré une domination supposée au rebond, les Pistons n'ont pas réussis à faire la différence sur ce domaine (54-51 pour Detroit), mais le jeu est plutôt fluide avec 26 passes pour 8 turnovers pour les locaux, et 23 assists et 12 turnovers pour Detroit. Par contre, les deux équipes ne sont pas bonnes aux lancers : 12/20 pour Detroit, 13/22 pour Indiana.
The Detroit News - Page 4 Playoff3_042914
Quel match de TMac qui montre à son public d'Indiana sa palette offensive de folie : 34 points à 13/21 et un titre d'Homme du match bien mérité !



PISTONS 129 vs Bucks 95 :
Après deux défaites d'affilée, les Pistons reviennent au Palace pour stopper la série négative. Ils affrontent des candidats aux playoffs en la personne des Bucks qui arrivent à Detroit avec un bilan de 7-8. On s'attendait à un match serré, on a eu un blowout qui aboutit sur le plus gros score des Pistons dans l'histoire de cette simu avec 129 points ! 32-23 après le premier QT, 34-22 dans le deuxième pour mener 66-45 à la mi-temps, déjà plus de 20 points d'écart ! Les Pistons ne faiblissent pas avec 31 et 32 points dans les deux périodes suivantes, et s'adjugent ainsi leur record de points inscrits de la franchise !
Mike Bibby brille avec 34 points à 12/17 et 13 assists, Al Horford score 16 points à 5/9 en 18 minutes (mis rapidement en foul troubles), et il est très bien secondé par Kenny Thomas et ses 20 points à 9/12 et 8 rebonds. Josh Smith est très efficace avec 18 points à 6/6, tout comme l'est Chris Mihm et ses 13 points à 5/6 et 7 rebonds en 21 minutes. Lorenzen Wright passe tout près d'un nouveau double double en finissant avec 9 points à 3/11 et 12 rebonds (c'est le seul joueur de l'équipe avec Sefolosha à shooter à moins de 55%). A noter le record en carrière à l'assist de Koponen avec 5 assists en 8 minutes seulement !
Dans l'équipe de Milwaukee, c'est la soupe à la grimace : Shareef Abdur-Rahim se concentre sur le scoring avec 17 points à 8/15, tout comme Belinelli et ses 17 points à 7/14 et Shaun Livingston qui finit avec 16 points à 7/15. Il faut cependant noter l'excellent match en sortie de banc (pour combler le foul trouble rapide d'un Danny Granger hors du coup) de James Posey, qui termine le match avec 20 points à 8/12 et 8 rebonds en 31 minutes, meilleur marqueur de son équipe. C'est plus que tout le reste du banc !
Les Pistons ont déroulés offensivement : 49/77 (63,6%) avec 4/6 à 3-points (heureusement que les lancers sont moins précis avec seulement 27/40), et surtout 32 assists pour 7 petits turnovers. Ajoutons à ça une domination au rebond 46-36, et ça donne un match à sens unique qui se termine en record offensif.
The Detroit News - Page 4 84075741-mike-bibby-of-the-atlanta-hawks-takes-a-jump-gettyimages
Mike Bibby dévore des pauvres Bucks dépassés par le meneur de jeu et ses coéquipiers. Nouveau record de points inscrits en un match par la franchise de Detroit !



Après deux vagues, les Pistons sont toujours à 1,5 GB de la 8ème place et s'est rapproché du bilan équilibré avec un bilan de 7-8 après le mois de novembre.
En plus, Al Horford revient de sa blessure, et personne ne vient prendre sa place à l'infirmerie. La 3ème vague est compliquée avec 9 matchs au programme mais 6 à domicile, mais les clients à affronter sont costauds : les Mavericks, les Pacers, les Wizards, les Nuggets, le Magic ou encore les Nets sont au programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeLun 21 Mar - 0:46

34 matchs de retard, à croire que je n'arriverais jamais à retranscrire la totalité de ma saison..... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juin - 16:28

The Detroit News : Bilan de l'été 2008 du côté des Pistons

Les saisons se suivent et se ressemblent pour le plus grand malheur des spectateurs d'Auburn Hills. Detroit vient de conclure sa 5ème saison sans playoffs avec un nouveau bilan médiocre de 36 victoires pour 46 défaites.
Malgré une défense très solide, parmi les plus imperméables de la Ligue, le niveau offensif de l'équipe a été désastreux la plupart du temps. Sans son pick et avec le 10ème pire bilan de la Ligue (11ème place à l'Est), sans cap à offrir non plus, l'été de Detroit s'annonce une nouvelle fois morne et monotone. Dans une franchise qui semble s'enliser, l'accession aux playoffs s'annonce une nouvelle fois très compliquée. Seule "bonne" nouvelle cette saison, les Pistons auront leur pick. Par contre, certains joueurs importants de l'effectif seront en Free Agents à la fin de la saison, et surtout l'idole locale, un certain Mike Bibby.
Que c'est-il passé durant l'intersaison à Detroit ? Quels joueurs ont réalisés de bons training camps ? Qui a reçu son bon de sortie ? C'est ce que nous allons analyser aujourd'hui.



Il est arrivé via la Draft :

Sans son pick du premier tour, et n'ayant pas réussi à en récupérer un malgré quelques discussions avec certains GMs, les Pistons se sont contentés de récupérer Ante Tomic, un jeune Croate de 21 ans en provenance du KK Zagreb avec lequel il vient de remporter la Coupe de Croatie. Professionnel dès 2004, à l'âge de 17 ans seulement, c'est un intérieur plutôt polyvalent mais finalement moyen partout. Pas très mobile et un peu faible physiquement, le Front Office de Detroit n'en attend pas grand-chose. Il n'est même pas sûr qu'il prenne part à la saison régulière au sein de l'effectif vu que le roster est assez dense aux postes inside (Horford, Mihm, Gortat, Thomas passent avant lui).
Ses TC : +1 inside, +1 handle, -1 défense, +1 potentiel. L'été olympique du jeune joueur, marqué par la qualification de la Croatie au Tournoi Qualificatif Olympique puis par une élimination en quarts contre l'Espagne aux JO, a clairement eu du bon. Il aura permis à Ante Tomic de bien travailler tous ses compartiments de jeu. Ante Tomic a essayé de mettre toutes les chances de son côté en profitant d'un été international et olympique, mais très chargé. A voir si ce travail se verra sur le terrain ou si la différence de niveau sera trop importante pour le jeune croate.
The Detroit News - Page 4 460x
La hargne du pivot croate a plu au Front Office de Detroit


Ils étaient déjà là l'an passé, ils sont toujours là à l'heure de la reprise NBA :

Mike Bibby : Meilleur joueur de Detroit une fois de plus, Mike Bibby a réalisé une saison intéressante mais gênée par les blessures (21 matchs manqués). Plus passeur que jamais (9,9 assists/game, 3ème total NBA), toujours leader aux points par match de l'équipe (17,0 points/game à 45,9%, 73,8% aux lancers et 43,0% longue-distance), pressant défensivement (3,7 rebonds, 0,2 block et 1,9 steal par match). Même s'il n'est plus dans une All-NBA Team, une première depuis la saison 2003-2004, Mike Bibby reste un des meilleur meneur de la Ligue, un meneur sûr avec très peu de déchet (seulement 1,9 turnover/game). Il entre dans la dernière année de son contrat, et a été autorisé à partir si une offre lui convenait (ainsi qu'au club bien entendu). Mike Bibby a marqué l'histoire du club, mais il n'a pas été là dans la bonne période de l'Histoire des Pistons. On ne sait pas encore si son aventure avec Detroit s'arrêtera cette saison, mais c'est l'impression que toute la Ligue a.
Ses TC : -1 outside, -1 rebond, -1 potentiel. A maintenant 30 ans, Mike Bibby semble commencer son déclin. Il sera toujours le leader de l'équipe tant qu'il est là, mais son départ semble de plus en plus inéducable.
The Detroit News - Page 4 6a01156f2c3287970c01157063ebed970b-500wi
Mike Bibby est prêt pour une nouvelle saison à guider le navire Pistons.


Petteri Koponen : Le très jeune meneur remplaçant de l'équipe a réalisé une saison rookie tout à fait satisfaisante malgré une production statistique assez faible. Bon passeur (3,1 assist pour 1,1 turnover en 15 minutes de jeu), capable d'apporter périodiquement au scoring malgré une vraie faiblesse au shoot longue-distance (3,9 points à 41,6% de réussite mais seulement 66,1% aux lancers et 26,3% longue-distance). Une bonne pioche dans l'ensemble pour un second tour de Draft.
Ses TC : -1 handle, -1 potentiel. La fatigue accumulée lors de son apprentissage NBA aura rendu l'été de Koponen assez difficile. Il a légèrement régressé mais reste toujours très intéressant dans son rôle de distributeur. Il sera en balance pour le rôle de back-up derrière Mike Bibby avec l'une des recrues de l'été, le fantasque JR Bremer.
The Detroit News - Page 4 1409325824503
Petteri tout sourire après une saison rookie intéressante


Thabo Sefolosha : Le chien de garde au poste d'arrière aura réalisé une saison 2007-2008 décevante. Complètement absent offensivement (6,7 points en 30 minutes), il n'a guère compensé dans les autres secteurs de jeu avec 4,3 rebonds, 1,5 assist, 1,1 steal et 1,2 turnover. Son adresse famélique longue-distance (8,3%) et faiblarde aux lancers (67,9%) semblent le pousser doucement mais sûrement vers un rôle de 6ème homme défensif. Dommage, car sa saison rookie à 10 points/game était prometteuse et récompensée par une place dans le All-Rookie Second Team. Mais depuis, le jeune Suisse semble se reposer sur ses lauriers. Deux ans après son arrivée dans la Ligue, on dirait avoir affaire au même joueur que le rookie qu'il était en 2006. Des discussions autour de son départ ont commencés à fuiter, il semblerait que le GM Tkalba soit déçu du manque d'investissement consenti par le jeune helvète.
Ses TC : -1 potentiel. Sefolosha a une fois de plus fait le strict minimum. Pas de changements durant les TC une fois de plus. Sa place dans le 5 de départ commence à être très sérieusement menacée !
The Detroit News - Page 4 Hi-res-b5934cfccbcb5e162618fe76d4dc8344_crop_north
Thabo Sefolosha, en galère l'an passé, va chercher à rebondir cette saison.


Steve Novak : Deux saisons après son arrivée en NBA, un constat s'impose : Steve Novak n'a pas sa place en NBA, ou alors en toute fin de banc. Faible passeur (0,5 turnover pour 0,4 assist), faible défenseur (2,0 rebonds, 0,2 steal et 0,3 block), scoreur médiocre (2,5 points en 13 minutes), il a été relégué en toute fin de banc des Pistons (seulement 13 matchs joués). Son départ parait difficile vu que personne ne veut de lui, mais les Pistons penseraient même à le couper histoire d'en être débarrassés.
Ses TC : RAS. Novak, la porte est grande ouverte, y'a pas grand-monde qui te retient.
The Detroit News - Page 4 152062953-dlk20-knic-v-cavs
Steve Novak (le péquenot sur la photo) semble parti pour rester une saison de plus cloué sur le banc.


Marcin Gortat : Le Polonais a réalisé une saison correcte mais très loin de ce qu'on pourrait attendre d'un ancien 9ème choix de Draft. Néanmoins, il a su se montrer relativement efficace durant son faible temps de jeu : 5,4 points à 48,1% mais seulement 60,7% aux lancers, 4,7 rebonds, 1,2 assist, 0,6 steal et block et 1,0 turnover en 18 minutes de jeu. Une petite blessure au mollet l'a tenu éloigné des terrains pendant près de 30 matchs. Dans la dernière année de son contrat rookie, le Polonais se retrouve au pied du mur. Après un été perdu à se remettre sur pied, il va devoir montrer bien plus s'il veut recevoir un contrat intéressant l'an prochain. Sa polyvalence aux postes 4/5 le rend toujours intéressant pour un GM en manque de muscle sous le panier. Son départ est d'ailleurs en discussion malgré son intersaison difficile.
Ses TC : -1 handle, -1 rebond, -1 potentiel. Marcin Gortat semble désormais plus faible qu'à son arrivée en NBA. L'air de Detroit semble viciée, si bien que bon nombre de ses jeunes joueurs se perdent dans le brouillard de pollution qui stagne dans Motor City. Comme Steve Novak et Thabo Sefolosha, Marcin Gortat est plus mauvais maintenant qu'à son arrivée dans la grande Ligue. Là, ça commence à faire pas mal...
The Detroit News - Page 4 Gortat_presser_300
Marcin Gortat en profonde dépression dès qu'il doit passer devant les médias. Décidément, il n'est pas à l'aise à Detroit....


Ersan Ilyasova : Le jeune ailier-fort Turc vient de passer deux saisons cauchemardesques. Pris en grippe par une partie des supporters en raison de sa baisse de niveau, devant se contenter de bouts de matchs, pour un bilan horrible : 8 matchs joués, 75 minutes en cumulé, 18 points (7/14, 3/4 aux lancers et 1/2 à 3-point), 12 rebonds, 5 assists pour 6 turnovers, 2 steals, 0 block. Superbe bilan pour cette saison 2007-2008. Dans la dernière année de son contrat rookie, il doit lui aussi se reprendre s'il veut espérer retrouver une franchise l'an prochain.
Ses TC : +1 inside, +1 rebond. Après deux saisons complètement raté, Ersan s'est repris en main et a travaillé dur durant l'été dans les infrastructures de son ancien club turc. Le revoici à son niveau rookie ou presque, de quoi lui permettre de remonter un peu dans la hiérarchie inside de la franchise de Detroit. Le voici 5ème choix, au niveau d'un Ante Tomic ou d'un Martin Gortat (qui a néanmoins un peu d'avance). Pas glorieux tout ça.....
The Detroit News - Page 4 635700972264537089-pistons-061615-kd002
Après deux saisons compliquées à Detroit, vas-t'on avoir le droit au renouveau d'Ersab Ilyasova cette année ?


Chris Mihm : L'autre satisfaction du banc de Detroit la saison passée. Il a su prendre de manière efficace la place de Lorenzen Wright dans le 5 titulaire en fin de saison. Il a manqué une trentaine de matchs également sur blessure en cours de saison, mais a fait du bien à l'équipe grâce à ses performances défensives. Avec 21 minutes en moyenne, il pèse 8,4 points (à seulement 39,4% mais 72,2% aux lancers), 7,1 rebonds, 1,2 assist pour 1,2 turnover, 0,9 block et 0,6 steal. Il s'approche de la trentaine, et reste l'option prioritaire au poste de pivot. Son petit contrat et ses qualités défensives font de lui un joueur intéressant. Il a demandé son départ au GM Tkalba en cas de mauvais départ de saison régulière, ce qui lui a été accordé en cas d'offre satisfaisante.
Ses TC : RAS. Avec 53 matchs manqués en 3 ans, Chris Mihm a plutôt profité de l'été pour se maintenir en forme et prendre soin de son corps meurtri. Il semble cependant avoir gardé toutes ses qualités intactes, et restera un de nos hommes de base inside cette année.
The Detroit News - Page 4 La8
Chris Mihm durant sa rééducation en mi-saison 2007-2008.


Al Horford : La grande satisfaction de l'an passé. Avec un certain nombre de nos jeunes à Detroit à avoir ratés leurs première année ou à avoir considérablement baissé ensuite (Josh Smith pour la première catégorie, Ersan Ilyasova, Martin Gortat, Thabo Sefolosha, Petteri Koponen pour la seconde, Steve Novak pour les deux), Al Horford a su répondre présent : All-Rookie First Team, MVP du match Rookie vs Sophomore au All-Star Game, auteur de 16,6 points à 43,0% et 78,0% sur la ligne, de 8,0 rebonds, de 2,5 assists pour 2,4 turnovers, de 1,0 steal et 1,3 block, il s'est révélé être une arme intéressante dès son année rookie. C'est le seul joueur complètement intouchable de l'effectif.
Ses TC : -1 inside, +1 handle, +1 défense, -1 rebond, +1 potentiel. Al Horford semble s'imprégner de l'esprit Pistons en améliorant sa défense au profit de l'attaque, mais gagne en handle pour essayer de réduire les turnovers. Par contre, il a perdu en rebond, ce qui est assez gênant. Il n'en reste pas moins l'homme de base des Pistons à l'heure actuelle, plus qu'un Bibby en fin de contrat.
The Detroit News - Page 4 1388187464000-USATSI-7587890
Tout Detroit attend beaucoup du jeune Al Horford cette saison !



On a activé notre Team Option pour le garder :

Kenny Thomas : Le vétéran de 31 ans a été la principale satisfaction du banc l'an passé avec Chris Mihm. Gros scoreur et plutôt bon rebondeur, il termine l'exercice avec 82 matchs joués et 20 minutes de jeu, 9,4 points à 47,9% et 74,1% aux lancers, 5,3 rebonds, 1,4 assist, 0,5 steal, 0,2 block et 1,0 turnover. Lui aussi est dans la dernière année de son contrat, et a également reçu l'autorisation du Front Office d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Kenny Thomas pourra faire du bien à n'importe quelle raquette d'un prétendant au playoffs.
Ses TC : Kenny Thomas a fait de gros efforts pour garder son niveau intact. Il reste l'une des principales options au poste 4 de l'équipe en ce début de saison.
The Detroit News - Page 4 Thomake01
Kenny Thomas aura fait les efforts nécessaires pour revenir en pleine forme pour la saison 2008-2009 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juin - 17:59

The Detroit News : Bilan de l'été 2008 du côté des Pistons (deuxième et dernière partie) :

Ils ont reçus une prolongation de contrat de la part des Pistons :

Allan Houston : Le l'arrière vétéran et serial shooteur, arrivé du côté de Motor City en fin de saison régulière l'an passé, a reçu très rapidement une offre de prolongation. Tradé par le Magic le soir de la trade deadline en compagnie de Brandon Armstrong (en échange de Lorenzen Wright et de Devean George), il a réalisé une saison 2007-2008 satisfaisante. En 22 minutes en moyenne, il score en effet 11,3 points à 44,6% (dont 75,7% sur la ligne et 36,3% derrière l'arc), agrémenté de 2,3 rebonds, 2,6 assists pour 1,7 turnover et de 0,8 steal. En manque de points, Detroit l'a fait venir pour avoir un joker offensif en sortie de banc, et c'est pour la même raison qu'il l'a prolongé pour une saison à 4,9 millions de dollars. A 37 ans, Allan Houston reste très intéressant en sortie de banc, et au vue des difficultés de Thabo Sefolosha, le voir débuter n'est pas impossible, loin de là.
Ses TC : -1 outside, -1 rebond, -1 potentiel. A son âge, le poids du temps se fait immanquablement sentir. Mais Houston a de beaux restes, ce qui en fait un des joueurs à suivre en sortie de banc du côté de Detroit. Son profil pourrait également intéresser des équipes en manque de scoring. Il est loin d'être intouchable dans le roster.
The Detroit News - Page 4 Knicks1
Allan Houston sera l'arme offensive principale en sortie de banc pour Detroit cette saison.


Josh Smith : Il vient de finir sa saison rookie avec une année enfin satisfaisante et en hausse dans la quasi-totalité des domaines statistiques. Il a enfin dépassé la barre des 20 points à plusieurs reprises, a établit ses records personnels dans les 5 statistiques. Son bilan chiffré est de 82 matchs à 33 minutes de moyenne pour 12,7 points à 46,5% (dont 67,1% et 24,6% longue distance) accompagné de 6,4 rebonds, de 2,4 assists pour 2,6 turnovers tout de même, de 1,1 steal et 0,6 block par match. Après de longues hésitations, le GM Tkalba a consenti à signer un renouvellement de contrat à hauteur de 65 millions de dollars sur 6 ans (dans le détail, ça donne : 8 516 938$ / 9 368 632$ / 10 220 326$ / 11 072 019$ / 11 923 713$ / 12 775 407$). C'est beaucoup pour un joueur terriblement décrié par les fans et extrêmement inconstant, mais il fallait faire un choix. Josh Smith n'a plus qu'à aller dans la salle s'entrainer durement pour mériter son contrat maintenant !
Ses TC : +1 inside, +1 défense, -1 potentiel. C'est une des rare satisfaction parmi les cadres de l'équipe. Josh Smith a travaillé cet été, et devrait essayer de peser de plus en plus cette saison. Il sera également essayé au poste 4 comme au poste 3 pour trouver la meilleure formule possible. Si la saison de Detroit ne sera pas à jeter, il y a de fortes chances que ce soit grâce à lui et à Al Horford.
The Detroit News - Page 4 1388341324000-USP-NBA-Detroit-Pistons-at-Cleveland-Cavaliers
Josh Smith tout heureux de voir son contrat signé : 65 M$ sur 6 ans, c'est sûr que ça fait plaisir !



Il a resigné durant la Free Agency :

Erick Strickland : L'arrière vétéran, champion avec les Celtics il y a deux saisons maintenant, profite de ses dernières années de joueur pro à Detroit. Entre transmission de son expérience et de son savoir, temps de jeu réduit mais toujours intéressant et jolie côte de popularité auprès des fans, tout semblait converger vers une resignature de la part du joueur de 34 ans. Elle a eu lieu assez tôt dans le mois de juillet, avec un contrat de 1,44 million de dollar sur un an. Sa saison passée avait été correcte : 82 matchs et 17 minutes de temps de jeu pour une production de 4,8 points à 46,5%, 78,8% sur la ligne et 44,3% longue-distance, 2,0 rebonds, 1,6 assist pour 0,8 turnover, 0,6 steal et 0,1 block. Des stats honnêtes quoi.
Ses TC : -1 handle, -1 défense, -1 potentiel. Comme pour son compère et ami Allan Houston, le poids des âges se fait sentir. Néanmoins, il apporte toujours au scoring et garde un handle très fiable. Sauf blessure, son temps de jeu est amené à diminuer fortement cette année, mais Strickland ne s'en préoccupe guère. Il est à l'aise à Detroit et apporte toujours son adresse de loin (meilleur pourcentage à 3-points de l'équipe l'an passé). Une valeur sûre en somme.
The Detroit News - Page 4 2835-710000Bk
Même si son temps de jeu devrait diminuer, l'ancien champion reste une voix importante dans le jeune vestiaire des Pistons



Ils sont arrivés durant la Free Agency :

JR Bremer : Après 4 saisons passées à Washington, JR Bremer décide de quitter la capitale pour Detroit en signant la Low Exception. Profil atypique et assez complet, JR Bremer est appelé à jouer les utilitaires en sortie de banc car sa polyvalence fera du bien à l'équipe aux postes 1/2. En 24 minutes, il marquait 8,9 points à 45,9% au tir (dont 72,0% sur la ligne et 38,7% derrière l'arc) accompagné de 2,7 rebonds, de 2,3 assists pour 0,8 turnover, de 1,0 steal et de 0,1 block.
Ses TC : -1 inside, -1 handle. La recrue aura été une des déceptions des Training Camp : encore assez jeune (28 ans seulement), il a malheureusement régressé bien plus qu'attendu. Sa perte en handle n'est pas une bonne nouvelle pour l'équipe qui espérait le voir évoluer au poste de meneur par séquence. Son utilisation est très incertaine pour le moment et dépendra beaucoup des prestations individuelles durant la présaison.
The Detroit News - Page 4 Ernest_Lenell_Bremer_Fenerbahce_Ulker_09102012001-720x1024
L'intriguant JR Bremer pose ses valises à Detroit pour la saison.


Kedrick Brown : Déjà dans l'équipe il y a deux ans (arrivé peu après le All-Star Game en provenance de Memphis lors de la saison 2005-2006, il avait disputé 33 matchs sous les couleurs de Detroit avant de partir à la Free Agency à Chicago qui lui offrait un meilleur salaire), Kedrick Brown resigne pour deux saisons au minimum chez les Pistons. Dans la franchise qui lui avait permis de se refaire connaitre auprès des suiveurs de la NBA. Excellent défenseur mais terriblement limité dans le reste des secteurs de jeu. Cependant, la densité de l'équipe aux postes 2/3 (Smith, Houston, Strickland, Sefolosha, Bremer) feront que son rôle sera très incertain. Néanmoins, pour deux saisons au minimum, ça ne peut pas être une mauvaise affaire.
Ses TC : -1 en potentiel. Arrivé en fin de Free Agency, Kedrick Brown n'a pas eu le temps de faire les Training Camp avec nous mais n'arrive pas en méforme. Sa présaison sera déterminante sur son rôle dans la rotation cette année. Avis aux GM cherchant de gros défenseurs, il peut partir si l'offre parait satisfaisante.
The Detroit News - Page 4 2870579_crop_north
Kedrick Brown vient apporter sa grosse défense du côté de Motor City !



Ils ont quitté Detroit durant l'intersaison :

Anthony Peeler : L'arrière vétéran n'a pas vu son contrat renouvelé à l'issue de la saison. Il n'a reçu aucune offre pour le moment malgré une adresse de loin intéressante et un handle intéressant pour son poste. Néanmoins, à 38 ans et après une saison à 23 matchs seulement, il aura du mal à retrouver une place dans un roster cette année. Peut-être que la retraite aurait été une option plus intéressante pour Peeler.

Marko Jaric : Après 3 saisons aux Pistons durant lesquelles il aura vu son rôle et son influence diminuer de semaine en semaine, le joueur Serbe a vu sa dernière année de contrat (une Team Option) annulée. Il se retrouve donc Free Agent à 30 ans. Pour lui aussi, trouver une place en NBA cette saison s'annonce compliqué, mais sait-on jamais, son profil de 3&D pourrait intéresser une équipe.

Brandon Armstrong : Arrivé avec Allan Houston en provenance d'Orlando, Brandon Armstrong n'entrait absolument pas dans les plans du Front Office de Detroit et n'a donc pas reçu de proposition de prolongation. Cet excellent défenseur qui n'aura joué qu'une minute en deux saisons aura également du mal à retrouver un roster pour la saison 2008-2009. Pas rancunier, le joueur a chaleureusement remercié le staff et la franchise de Detroit, la seule à lui avoir donné sa chance en 5 ans et à l'avoir soutenu malgré sa grave blessure durant la saison 2005-2006.




Au vu de l'effectif et de Training Camps une fois de plus ratés (-12 pour l'équipe en cumulé), les Pistons se dirigent déjà vers une belle place à la lottery. Le trio Bibby-Smith-Horford va avoir beaucoup de travail offensivement, mais c'est en défense que les Pistons vont poser le plus de problème. Un cinq majeur Bibby-Sefolosha-Smith-Horford-Mihm, ça risque pas de marquer beaucoup de points, mais ça risque pas d'en encaisser beaucoup non plus !
Malheureusement, le roster semble assez loin des playoffs à l'Est une fois encore, et pour la 6ème année consécutive, Detroit risque de regarder les playoffs depuis son poste de télévision....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMar 21 Juin - 16:07

The Detroit News : Des débuts poussifs...


Après une présaison quelconque, notamment en raison des nombreux tests effectués, les Detroit Pistons débutent la saison régulière avec une première vague très corsée pour eux : deux affrontements contre les Celtics, finalistes NBA l'an passé, un contre les Sixers, catalogués ogres de l'Est, un contre les Kings et leur nouveau Big 3 et un contre les Lakers du trio Pierce/McDyess/Marbury, ça fait déjà 5 matchs qui paraissent perdus d'avance. Le reste des oppositions (Heat privés de Stoudamire, Bucks, Cavaliers et Magic ayant un peu raté leur intersaison) apparaissent déjà plus abordables.
Au vu du calendrier, le GM des Pistons a tablé sur un bilan négatif, mais espère que son roster limitera la casse. L'équipe s'articule autour d'un 5 majeur comportant une grosse surprise : la titularisation de Kedrick Brown. Il accompagne Mike Bibby, Josh Smith, Al Horford et Chris Mihm dans la starting lineup. Jetons un coup d’œil à ce qu'à donné cette composition d'équipe sur ces 9 premiers matchs de la saison.


Kings 88 vs PISTONS 79 :
Premier match à domicile de la saison et première défaite nette et sans bavure malgré l'absence de Ray Allen du côté des Kings (qui aurait contracté une grosse grippe). Dominés dans le premier QT finit avec "seulement" 9 points de retard (31-22), les Pistons n'ont jamais parus en mesure de combler cet écart, les Kings gérant tranquillement leur avance tout au long du match malgré quelques timides tentatives de retour. Le garbage time permettra à Detroit de rendre l'écart plus acceptable...
Du côté de Sacramento, c'est le meneur Tony Parker qui brille avec 29 points à 13/25, 5 rebonds mais seulement 4 assists pour 3 turnovers, bien épaulé par le double-double de Mehmet Okur (11 points à 4/11, 10 rebonds et 4 blocks) et par le surprenant Omar Cook, très en verve offensivement (12 points à 5/6 et 5 rebonds mais 0 assist pour 4 turnovers). Didier Ilunga-Mbenga apporte 11 points en 16 minutes en sortie de banc, et Walker prend 10 rebonds. Mais la grande surprise, c'est Carmelo Anthony. Meilleur marqueur de la saison précédente, il doit se contenter de 11 points à 4/10 et 5 rebonds contre un Josh Smith qui l'a dominé !
Pour Detroit, c'est Josh Smith qui surprend : impeccable défensivement contre le All-NBA Second Team, il se paye le luxe d'être meilleur marqueur de l'équipe avec 19 points à 7/17 (5/7 sur la ligne) plus 5 rebonds, 3 assists (sans un seul turnover, ce qui est assez rare pour être souligné) et 1 steal. Mike Bibby doit se contenter de 12 points à 6/12 et 4 assists pour 4 turnovers, Al Horford galère avec seulement 16 points à 4/12 (mais 8/8 sur la ligne), 8 rebonds, 5 assists, 2 steals et 1 block, tandis que Chris Mihm compense son faible match offensif (10 points à 3/13 et 4/6 sur la ligne) par une belle présence défensive (14 rebonds et 4 blocks). Kedrick Brown n'apporte rien vu qu'il n'a pas su stopper les arrières adverses et le banc est médiocre à l'exception de Gortat plutôt efficace (6 points à 3/5 et 5 rebonds).
Malgré le match difficile de Bibby, Detroit à su bien faire tourner la balle (22 assists contre 9 turnovers) au contraire de Sacramento (18 assists pour 15 turnovers), mais le différentiel au rebond (54-46 pour les Kings) et l'adresse famélique de Detroit (30/83 dont 0/5 à 3-points) auront empêchés toute chance de réaliser une grosse performance.
The Detroit News - Page 4 Epa02615877-miami-heat-player-mike-bibby-l-tries-to-stop-a-drive-against-fkxx2y
Le français sort vainqueur de cet affrontement de haut niveau au poste de meneur pour mener les Kings au succès !


LAKERS 84 vs Pistons 70 :
Les deux équipes ont entamés leur saison par une défaite, mais ce sont bien les Lakers qui profiteront de l'avantage de jouer à domicile pour remporter leur première victoire, mais ce ne fut pas simple. Après une première mi-temps équilibrée (40-39 à la pause pour les Lakers), c'est l'inévitable Paul Pierce qui sort de sa boîte pour permettre aux Lakers de prendre un avantage décisif qu'ils ne lâcheront plus. Deuxième défaite de suite Detroit.
L'homme du match, c'est donc Paul Pierce qui finit à 25 points à 10/18, 10 rebonds, 3 assists et 3 steals. Marbury (7 assists) et McDyess (4 rebonds) doivent se contenter de 11 points à 4/10 chacun, et Mike Dunleavy de 9 points à 3/9 et 6 rebonds. Défensivement, c'est Doleac qui tient la baraque avec 12 rebonds et 2 blocks ainsi que 4 points à 1/7. Par contre Diamentidis se troue avec 4 points à 1/9 mais 7 rebonds.
Pour les Pistons, Mike Bibby domine son prestigieux adversaire avec 19 points à 8/16 et 8 assists, tandis que Josh Smith (11 points à 5/12, 9 rebonds, 3 assists pour 5 turnovers, 2 steals et 2 blocks) et Kenny Thomas (9 points à 3/5 aux tirs comme aux lancers, 11 rebonds, 2 assists et 1 steal) frôlent le double double, tout comme Chris Mihm (8 points à 4/10, 9 rebonds, 1 block). Al Horford galère face au duo McDyess/Gooden et finit à 6 points à 2/12 et 6 rebonds, et Kedrick Brown se troue offensivement (2 points à 1/7) mais apporte défensivement (6 rebonds, 1 block, 4/17 pour les arrières adverses). Marcin apporte une fois de plus 6 points à 3/5 et 4 rebonds en sortie de banc.
Les deux équipes se valent à l'adresse (30/80 pour Detroit, 31/79 pour LA) et au rebond (53-52 pour les Lakers), mais la franchise californienne a obtenu le double de lancers-francs et a une bien meilleure circulation de balle (16 assists pour 13 turnovers contre 19 assists et 8 turnovers pour les Lakers), ce sont les deux points qui ont fait la différence sur ce match défensif.
The Detroit News - Page 4 5946-26662-original
Josh Smith aura beau tenter, il n'arrivera pas à stopper Paul Pierce sur ce match comme il a si bien su le faire la veille contre Carmelo Anthony !


Pistons 71 vs MAGIC 68 :
Pour le 3ème match de la saison, deux équipes aux dynamiques très distinctes s'affrontent : le Magic, à domicile, a commencé sa saison par deux victoires, tandis que Detroit, qui se déplace en Floride, a perdu ses deux premiers duels de la saison. Dans un match défensif, physique et haché, au niveau de jeu assez déprimant, ce sont finalement les Pistons qui l'emportent dans le match le moins prolifique en points depuis des lustres (seulement 139 points marqués en cumulé !). La barre des 5 points d'avance ne sera jamais franchie dans le match, et comme un symbole, le tir pour l'égalisation du Magic en sortie de temps-mort aboutit à un magnifique airball de Wade, ce qui clôt magnifiquement un match très désagréable à suivre tant il est médiocre.
Mike Bibby est en souffrance dans ce match, il finit avec 17 points à 7/26 seulement, plus 5 assists pour 3 turnovers, 2 steals et 5 rebonds. L'homme du match, c'est Chris Mihm, l'un des rare à être adroit avec 13 points à 5/9 (3/4 sur la ligne), 14 rebonds et 4 blocks. Al Horford galère mais réalise son premier double double de la saison avec 11 points à 4/13 (3/8 sur la ligne) et 12 rebonds avec 3 assists, 2 steals et 5 blocks en prime. Josh Smith finit quant à lui avec 12 points à 5/11 et 9 rebonds. Kedrick Brown réalise un bon match contre Wade, un sacré client, et score 7 points à 3/6 avec 6 rebonds, 3 steals et 1 block. Le banc apporte 11 points à 5/18 et 2 assists, ce qui est très impressionnant......
Le tableau n'est guère plus réjouissant pour Orlando à l'exception de Finley qui finit à 21 points à 9/13, 10 rebonds et 2 steals contre Josh Smith. Wade finit à 12 points à 5/14, 7 rebonds, 1 block et 4 assists pour 6 turnovers, Marcus Camby à 0 points (0/6) mais 11 rebonds et 3 blocks, Troy Bell est transparent. La rare satisfaction du banc est Devin Harris, auteur de 7 points (3ème total de son équipe) à 3/5, 3 assists et 1 block en 15 minutes.
Encore une fois, l'adresse a été déplorable (29/83 pour Detroit, 27/79 pour Orlando), pareil pour la circulation de balle (15 assists pour 15 turnovers chez le Magic , 14 assists pour 13 turnovers pour les Pistons). La différence se sera faite au rebond (61-53 pour Detroit). Pour la première fois depuis très longtemps, Detroit finit à plus de 10 steals et 10 blocks (11 et 11). Première victoire de la saison, mais elle fut terriblement laborieuse....
The Detroit News - Page 4 Chris_mihm
Chris Mihm est le joueur des Pistons qui se démarque sur ce match, efficace offensivement et très présent en défense !


CELTICS 95 vs Pistons 81 :
3ème déplacement de la saison, cette fois-ci contre les finalistes NBA en titre et champions de la Conférence Est. Cependant, le match qui aurait dû être une formalité pour Boston fut plus accroché que prévu, du moins en première mi-temps, conclue avec seulement 8 points de retard pour Detroit (46-38). Néanmoins, la force collective des hommes en vert fit la différence en début de deuxième mi-temps pour s'envoler vers une 3ème victoire en 4 matchs pour Boston.
La grosse surprise du match, c'est de voir Yao Ming en souffrance contre Chris Mihm ! 9 points à 4/10 et 2 rebonds, des stats irréelles pour le géant chinois, All-NBA First Team depuis 4 saisons consécutives et plutôt habitué à tourner à 25 points et 13 rebonds. Heureusement pour Yao, ses coéquipiers ont répondus présent pour éviter une défaite qui aurait fait tâche contre les Pistons : 18 points à 7/13, 5 rebonds, 1 assist et 1 steal pour Fisher, 17 points à 7/13, 4 rebonds et 4 steals pour Caron Butler, 17 points à 5/15 et 10 rebonds pour ZBo, 13 points à 4/10, 3 rebonds et 5 steals pour Afflalo. En sortie de banc, c'est Marvin Williams qui fait mal avec 8 points à 3/5, 6 rebonds et 4 assists.
Pour les Pistons, Chris Mihm (élu homme du match) finit à 23 points à 8/12 (7/8 sur la ligne) avec 7 rebonds et 3 contres, Al Horford pèse lui 19 points à 9/22 et 14 rebonds, Josh Smith termine avec 16 points à 5/13 (6/7 aux lancers) et 10 rebonds mais 0 assist pour 6 turnovers. Quant à Mike Bibby, il égale le record à la passe de Detroit et son record en carrière avec 17 assists pour 3 turnovers mais score seulement 7 points à 3/10. Le reste ne pèse que 16 points à 7/18, 15 rebonds et 4 assists, trop peu pour espérer renverser le géant vert.
Malgré une domination au rebond (50-43 pour Detroit), ce qui est un petit exploit contre les Celtics, une adresse globale similaire (34/77 pour Boston, 32/75 pour Detroit), ce sont bien les Celtics qui l'emportent grâce à deux points-clés : les steals (13-4 pour Boston) qui apportèrent de nombreux points en transition, et le tir à 3-point (18 points à 6/10 contre 0 points à 0/4 pour les Bad Boys). Rageant, car on ne passera plus aussi près d'une victoire contre les Celtics à mon avis.
The Detroit News - Page 4 Img222977363
And One pour le pivot des Pistons qui va écraser Yao Ming a la surprise générale ! Insuffisant pour remporter le match toutefois...


76ERS 102 vs Pistons 92 :
4ème déplacement consécutif, le deuxième d'affilée contre un monstre de la Conférence Est. Les Sixers sont invaincus (3-0), les Pistons sont massacrés au 1er QT 29-15, fin du match, Detroit ne s'en remettra jamais. Les joueurs rivaliseront avec ceux des 76ers mais sans jamais resserrer vraiment l'écart construit très tôt dans le match.
Les 76ers s'appuieront sur un redoutable collectif : 7 joueurs finissent entre 10 et 18 points. Chris Bosh et Andrew Bogut finissent en double double (18 points à 7/11 et 10 rebonds pour le Dino, 12 points à 2/7 mais 8/11 aux lancers et 11 rebonds pour l'Australien. LeBron James (15 points à 6/14, 9 rebonds et 4 steals) et Shawn Marion (11 points à 4/9 et 6 rebonds) se font relativement discret tandis que Deron Williams se neutralise avec Mike Bibby et finit avec 10 points à 3/17 et 9 assists). En sortie de banc, ce sont Kyle Lowry (15 points à 7/12, 3 assists et 2 steals en 20 minutes) et Melvin Ely (13 points à 3/5 et 7/8 sur la ligne, 4 rebonds, 1 steal et 2 blocks en 16 minutes) qui font forte impression.
Les Pistons n'ont personne ayant réussis de grosses performances en sortie de banc, dommage car le 5 majeur a bien tenu : 22 points à 7/12 (8/12 sur la ligne), 12 rebonds et 2 blocks pour Chris Mihm, 19 points à 7/15 (5/7 aux lancers), 3 rebonds, 3 assists, 1 steal et 1 block pour Al Horford, 12 points à 3/10 (6/6 sur la ligne) et 10 rebonds pour Josh Smith accompagné de 5 assists et 5 steals, 11 points à 5/6 et 5 rebonds pour Kedrick Brown et enfin 9 points à 4/14, 6 rebonds et 11 assists pour Mike Bibby. Par contre, le banc totalise seulement 19 points à 7/18, 10 rebonds et 3 assists en cumulé, dommage....
Au final, toutes les stats sont équilibrées mais légèrement à l'avantage des Sixers : 5-5 au block, 12-11 au steal, 50-46 au rebond, 26/34 contre 25/35 aux lancers, 4/16 contre 1/10 au 3-point. L'accumulation de petits détails auront fait pencher la balance de leur côté, mais il parait évident qu'ils en ont gardés sous la semelle.
The Detroit News - Page 4 T-08lwcf-ZCwmS_UBT5WZuIpgraEtIzRitT-_5TZnK1ZW3AkoJOAnmtyl8wY33zO2L2si35NFat2Z2kCGlxyrbSm8Sz5W2dRtml3u0pg047vgkt_zpHvFk5n1_8GYQkDT4lySPjFT6uTVSIpqEfdbGHq1iA4Sb0aqjycUnW0uD-tfbr4GVUUrBHlhlqsX8eiAR_-D7ahNdn1K1WHPtVxuxT7w6BsFO-vjOpcBPzqWVmd0ZR8KedY-PMSQJW27qOedWXIRFKfD4zByUEcIV5tMRo=w426-h240
Al Horford rejoint les vestiaires après avoir été exclu pour 6 fautes à 7/8 minutes de la fin du match, il sera rejoint dans la foulée par Chris Mihm. Malgré un bel impact défensif, le banc des Sixers va faire pencher la balance en leur faveur.


PISTONS 114 vs Heat 80 :
Pourtant en playoffs l'an passé, Miami vit un début de saison cauchemardesque. Avec la blessure de Stoudamire durant la présaison puis celle d'Allen Iverson dès les premiers matchs de la saison, c'est une équipe privée de ses deux leaders qui se présente au Palace. Beaucoup trop affaiblie, la franchise de Miami offre une bien pauvre résistance et le match est plié à la mi-temps : 68-37 pour Detroit. L'écart frôlera les 40 points avant de redescendre dans le garbage time.
Les titulaires de Detroit font le plein de confiance avec 4 double doubles : 24 points à 9/15 (6/7 sur la ligne), 10 rebonds, 3 assists et 2 steals pour Josh Smith, 22 points à 9/14 (2/3 aux lancers et 2/5 derrière l'arc), 4 rebonds et 11 assists pour Mike Bibby, 18 points à 7/13 (4/6 sur la ligne), 14 rebonds, 7 assists et 4 blocks pour l'homme du match Chris Mihm et enfin 17 points à 6/12 (5/7 aux lancers), 12 rebonds, 7 assists, 2 steals et 1 block pour Al Horford. En sortie de banc, c'est le vétéran Allan Houston qui prend feu : 13 points à 5/5 (dont 3/3 derrière l'arc), 3 rebonds, 2 assists et 1 steal en 17 minutes ! Le reste est plus discret.
Avec une rotation réduite à 7 joueurs, Miami va vivre un calvaire, mais 3 joueurs sortent du lot : Stephen Jackson avec 31 points (mais à 14/35 seulement), 7 rebonds, 6 assists et 3 steals, Sam Cassell avec 8 points à 3/7, 5 rebonds et 9 assists et l'ancien Piston Vin Baker, auteur de 10 points à 5/7 et 6 rebonds en sortie de banc. Un ancien Piston, Vladimir Radmanovic, va vivre un calvaire avec 8 points à 3/12, 2 rebonds mais 6 assists, tout comme Tiago Splitter, auteur de 10 points à 4/14, 8 rebonds, 2 assists et 2 steals. Même avec une rotation resserrée, Richardson et Marshall restent invisibles....
Dominée dans tous les secteurs de jeu, Miami n'aura pas existé : 55-42 aux rebonds pour Detroit, 34 assists pour 11 turnovers contre 25 assists et 12 turnovers pour le Heat, 45/81 aux tirs contre 33/87,.....
Première victoire à domicile de la saison pour Detroit, les blessures adverses l'ont rendue très facile.
The Detroit News - Page 4 78276599-stephen-jackson-of-the-golden-state-warriors-gettyimages
Le pauvre Jackson est bien trop esseulé dans une équipe de Miami pas gâtée par les blessures en ce début de saison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 10 Mar - 9:11

The Detroit News : Bilan de l'intersaison 2010 (1ère partie) :

Après une nouvelle saison décevante conclue à la 14ème place de la Conférence Est et à la 3ème place à la lottery. Le début de saison encourageant à vite laissé place au désenchantement avec la très longue blessure de l'idole du Palace, Mike Bibby. Le capitaine et l'âme des Pistons s'est en effet rompu le tendon d'Achille, ce qui l'a fait manqué les 53 derniers matchs de la saison régulière.
Pire pour les fans des Pistons : avec la qualification des Golden State Warriors en postseason l'an passé, Detroit est dorénavant la dernière équipe à ne pas avoir connu les playoffs depuis la refonte de la NBA . Voilà X ans que les fans attendent le retour de matchs de playoffs dans leur antre.
Le président de Detroit commence d'ailleurs à trouver le temps long. D'ailleurs, il a annoncé à la presse qu'en cas de non-qualification en playoffs une fois de plus, ou en tout cas sans grosse amélioration, il pourrait y avoir des têtes qui tombent dans l'organigramme des Pistons. Ambiance.....
Maintenant que la saison 2010-2011 est lancée, il est temps de jeter un coup d'oeil à l'effectif qui aura la lourde tâche d'accéder aux playoffs malgré la concurrence démentielle de la Conférence Est.

Ils sont sagement restés à Detroit durant l'intersaison :
Mike Bibby
Sa saison 2009-2010 : C'est le grand absent de la saison 2009-2010 pour Detroit avec une grave blessure qui l'a privé des 53 derniers matchs de la saison. Mike Bibby avait pourtant fait un excellent début de saison, portant une nouvelle fois son équipe pour la maintenir tant bien que mal dans la course aux playoffs. Il a notamment battu le record de points de la franchise avec une pointe à 50 points à 21/32 aux tirs !
Ses statistiques en 2009-2010 : 20,0 points à 43,6% (85,7% sur la ligne et 41,8% derrière l'arc) / 7,9 assists pour 2,0 turnovers / 3,9 rebonds / 1,7 steals / 0,1 block en 37,18 minutes, mais seulement 29 matchs.....
Ce qui l'attend en 2010-2011 : C'est l'une des grandes interrogations de la saison de Detroit : à 32 ans, comment peut-il se remettre de la grave blessure subie l'an passée ? Est-il toujours l'âme des Pistons, le phare dans le money time ? Seule la saison nous le dira, mais l'ambition d'atteindre les playoffs est irréaliste sans un Bibby de très haut niveau
The Detroit News - Page 4 3daf5c01fa2ba478ab3ef1e1604589ea

Ty Lawson
Sa saison 2009-2010 : Pour un 10ème choix de Draft, le bilan de la saison rookie de Ty Lawson est légèrement décevant. Il a commencé comme back-up de Mike Bibby pour ensuite passer titulaire de la franchise suite à son absence. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on sent la différence ! Sur les 53 matchs disputés en temps que titulaire, Ty Lawson n'en a fini que 3 en double double. On sent son potentiel avec des records intéressants à 21 points, à 13 assists ou à 9 rebonds. Mais l'irrégularité et les problèmes de faute sont deux points rédhibitoire dans la course aux accessits. Ty Lawson fut absent du All-Star Weekend et des récompenses de fin de saison (devancé à chaque fois par Stephen Curry et surtout Jeff Teague).
Ses statistiques en 2009-2010 : 7,2 points à 45,1% (71,4% sur la ligne et 34,7% longue distance) / 5,0 assists pour 1,8 turnover / 2,9 rebonds / 1,4 steal / 0,0 block en 29,06 minutes
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Pour sa saison sophomore, Ty Lawson reste avec la même problématique. Le duo avec Mike Bibby ne donne pas un backcourt fiable, et ce dernier est très largement meilleur à l'heure actuelle. Ty Lawson doit donc dynamiter notre banc avec un apport attendu au scoring et au passing qui pourrait être très important. En raison des tests effectués en présaison, il n'est que simple back-up pour le moment mais pourrait devenir 6ème homme outside pendant la saison en fonction des performances des nouveaux arrivants de l'intersaison. Mais plus que jamais, Ty Lawson représente un prospect et le futur meneur titulaire de Detroit. Le coach l'a dit mainte fois : malgré le temps de jeu réduit du sophomore, Ty Lawson est vraiment dans les plans de la direction pour les prochaines années.
The Detroit News - Page 4 Lawson_6928968

Richard Jefferson
Sa saison 2009-2010 : C'était la recrue star de la dernière intersaison. Dans un bon trade réalisé avec les Hawks (franchise pour laquelle il ne portera jamais le maillot finalement), Jefferson retrouve un rôle important dans une équipe ambitieuse, situation similaire à celle connue avant son départ pour les Dallas Mavericks durant la saison 2006-2007. Le revoilà dans le même cas de fogure qu'à Oklahoma. Detroit espérait que Richard Jefferson allait retrouver son niveau d'All-Star. Il s'en est bien rapproché, mais l'Est n'est pas l'Ouest, et jamais Jefferson n'a été mentionné dans la course au All-Star Game. Néanmoins, sa saison a été satisfaisante malgré quelques difficultés du temps où il jouait arrière. Son repositionnement à son poste naturel d'ailier par contre a donné entière satisfaction.
Ses statistiques en 2009-2010 : 14,8 points à 46,2% (77,1% sur la ligne, aucun 3-point tenté) / 5,9 rebonds / 3,1 assists pour 1,9 turnovers / 1,3 steal / 0,2 block en 35,06 minutes
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Avec le renfort de JR Smith durant l'intersaison, Richard Jefferson va retrouver durablement son poste d'ailier. Il ne devrait plus être option offensive (mais on attend toujours une dizaine de points à gros pourcentage), mais sa défense et ses qualités athlétiques seront un gros plus pour Detroit. Richard Jefferson a également prouvé à Dallas et à Chicago qu'il savait être un parfait joueur d'équipe qui n'hésitera pas à sacrifier ses stats pour faire le sale boulot.
The Detroit News - Page 4 Rj-nets

Josh Smith
Sa saison 2009-2010 : Mine de rien, il est toujours présent à Detroit ! Toujours dans les rumeurs, Josh Smith a souvent été considéré sur le départ, notamment pendant le tanking de la fin de la saison passée. Josh Smith a cependant enfin confirmé son niveau de jeu avec une belle saison l'an passé. Il a réussi à rester dans les standards de sa 5ème saison avec un temps de jeu et une importance offensive à la baisse. Mais surtout, son repositionnement au poste d'ailier-fort durant les expérimentations de fin de saison aura été très concluant : Josh Smith profite de sa mobilité et de ses qualités physoques pour énormément gêner les ailiers-forts adverses défensivement comme offensivement. Il semble enfin trouver sa place dans le roster, lui qui était toujours en balance entre le poste d'ailier et celui d'ailier-fort
Ses statistiques en 2009-2010 : 14,2 points à 43,3% (64,9% sur la ligne et 14,3% de loin) / 7,9 rebonds / 3,3 assists pour 2,4 turnovers / 1,1 steal / 0,7 block en 31,54 minutes
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Josh Smith a maintenant 24 ans, et pour sa 7ème saison au sein des Pistons (et oui, déjà), il va récupérer un rôle totalement inédit: le poste d'ailier-fort titulaire. Comme pour Richard Jefferson, ses qualités physiques, athlétiques et défensives sont ses qualités privilégiées. La grande question, c'est de savoir s'il est capable de tenir ce rôle sur toute une saison et surtout d'être efficace maintenant que la franchise vise autre chose que des défaites.
The Detroit News - Page 4 B30ddb37619a434a310835950d75cf55

DeJuan Blair
Sa saison 2009-2010 : Pour un joueur drafté au second tour, la saison rookie de DeJuan Blair est une réussite ! Il n'a pas manqué un seul match de la saison et fut productif en sortir de banc sur de courtes séquences malgré un positionnement sur 3 postes différents : parfois pivot, quelque fois ailier mais surtout ailier-fort. Bref, le Front Office de Detroit n'a pas hésité longtemps avant d'activer sa 2ème année de contrat rookie.
Ses statistiques en 2009-2010 : 6,0 points à 46,6% au tir (49,4% aux lancers) / 4,4 rebonds / 1,0 assist pour 0,7 turnover / 0,3 steal / 0,2 block en 13,24 minutes.
Ce qui l'attend en 2010-2011 : L'heure de la confirmation est arrivée pour le sophomore, mais ça s'annonce difficile. Avec une concurrence accrue via la Draft (DeMarcus Cousins) et la Free Agency (Shelden Williams) ainsi que le repositionnement en interne de Josh Smith au poste d'ailier-fort, voilà DeJuan Blair relégué sur le banc pour le début de la saison. Il n'est que la 5ème option intérieure, mais nul doute qu'il aura sa chance durant la saison en cas de blessure ou de méforme de ses coéquipiers.
The Detroit News - Page 4 DeJuan-Blair

Il a resigné avant la Free Agency :
Petteri Koponen
Sa saison 2009-2010 : Après un début de saison délicat à cirer le banc (3 matchs disputés sur 29 dans le garbage time), Petteri Koponen a su répondre présent en sortie de banc suite à la blessure de Mike Bibby. Propulsé back-up derrière Ty Lawson, il a eu le droit à un gros temps de jeu notamment en raison des problèmes de faute du rookie. Ses sorties ont été très irrégulières mais il a montré quelques éclairs très intéressants comme le montre des pointes à 17 points ou encore à 10 assists. Bref, sa 3ème saison n'a pas été de tout repos mais n'est pas a jeter, loin de là.
Ses statistiques en 2009-2010 : 3,0 points à 40,0% (dont 47,4% aux lancers et 19,0% de loin) / 2,5 assists pour 1,3 turnover / 1,5 rebond / 0,7 interception / 0,1 block en 20,48 minutes
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Quand Petteri est venu dans le bureau de Tkalba peu après la fin de la saison pour discuter de son avenir et qu'il a soumit ses envies de resigner pour une saison à 565 850$, le Front Office a longuement hésité avant de lui offrir un nouveau contrat. Malgré de réelles qualités à la mène et dans la vision du jeu, son incapacité à scorer de manière efficace ou régulière ainsi que sa défense parfois problématique ont laissé planer le doute sur sa reconduction dans l'effectif. Néanmoins, le poste de meneur n'était pas la priorité du Front Office et vu que Petteri connaît la maison Pistons après y avoir passé ses 3 premières saisons NBA. Du coup, le voilà resigner pour une nouvelle saison avec le costume de 3ème option au poste de meneur. Peu de temps de jeu en perspective pour le finlandais, mais ça ne le gêne pas outre mesure : il est prêt dès que l'entraîneur aura besoin de lui !
The Detroit News - Page 4 Koponen_Petteri-vv-97

Ils sont arrivés via la Draft :
DeMarcus Cousins (2ème choix)
Sa saison 2009-2010 : DeMarcus Cousins aura connu une très belle saison universitaire, la seule de sa carrière d'ailleurs. Il a joué pour la fameuse université de Kentucky au sein d'un cinq majeur talentueux (John Wall, Eric Bledsoe, Patrick Patterson, Darius Miller). Il tourne alors à 15,1 points (55,8 % au tir !) et 9,8 rebonds. Kentucky atteindra la finale régionale de la March Madness mais se fera sortir par West Virginia 73-66. DeMarcus Cousins se consolera avec une place dans la All-America Second Team et avec la Draft NBA. Le verdict des scouts est sans appel : Une arme de destruction, rien de plus. Cousins est notre favori pour succéder à Yao Ming dans les prochaines années pour être le meilleur pivot de la ligue. Cette réputation fait que Detroit n'hésite pas une seconde pour se jeter sur l'intérieur avec le 2ème choix de la Draft 2010, devant son coéquipier John Wall notamment !
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Tout Detroit espère que DeMarcus Cousins sera enfin un choix de Draft réussi par les Pistons. Après Josh Smith, Ersan Ilyasova, Thabo Sefolosha, Al Horford et Ty Lawson, tous les fans de la franchise prient pour que DeMarcus Cousins devienne ce FP tant attendu, ce joueur sur lequel on peut bâtir une équipe. Le pivot de 20 ans va commencer la saison dans le 5 majeur et devrait rapidement être responsabilisé en attaque. Pour le moment, c'est l'un des favoris au titre de Rookie of the Year. Le joueur pense pouvoir réaliser une meilleure saison rookie que ses prédécesseurs, même Al Horford. On a hâte de voir ce que ça va donner sur le terrain ! Attention aux fautes techniques néanmoins, mais avec Bibby comme mentor, on ne se fait pas trop de soucis.
The Detroit News - Page 4 1297113484

Garrett Temple (3ème choix du second tour)
Sa saison 2009-2010 : Au moment de la Draft, c'est peu dire que Garrett Temple n'est pas attendu. Très loin d'être une star NCAA dans son université de Louisiana State University (LSU), il y joue depuis 4 saisons. Pour sa dernière saison universitaire, le voilà meneur d'une équipe solide qui se fera éliminer au 2ème tour de la March Madness autour de ses shooteurs Marcus Thornton (21,6 points) et Tasmin Mitchell (16,3 points). Garrett Temple ne tourne qu'à 7,1 points / 4,5 rebonds / 3,6 assists / 1,7 steals, ce qui est relativement faible pour un senior. Le soir de la Draft, les scouts sont unanimes : Garrett Temple est l'un des prospect les plus faible offensivement. Shoot médiocre, pénétrations limitées, pur gaucher donc terriblement prévisible. Cependant, un passing intéressant pour un joueur de cette taille, des qualités physiques très bonnes, un excellent jeu de transition et un joli potentiel défensif rendent son profil très attirant pour une fin de premier tour. Il tombera un peu plus loin, et c'est Detroit qui en profite. Garrett Temple devient donc le 31ème joueur de LSU drafté en NBA !
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Le rookie de 23 ans va avoir du mal à se faire une place dans l'effectif de la franchise. Son handle est vraiment trop faible pour espérer du temps de jeu en tant que meneur en NBA. Même s'il peut jouer aux postes d'arrière ou d'ailier, la concurrence s'annonce trop rude pour le jeune joueur. Pour débuter la saison, il est derrière JR Smith, Richard Jefferson, Tony Allen, CJ Miles et JR Bremer dans la hiérarchie. 6ème option alors qu'il n'y a que 4 places, ça s'annonce très délicat pour Garrett Temple qui n'aura que peu d'occasion de prouver sa valeur au Front Office de Detroit.
The Detroit News - Page 4 Garrett-temple-4857bf81d44b61f8

Il a resigné durant la Free Agency :
Chris Mihm
Sa saison 2009-2010 : Encore une fois, le pivot a parfaitement rempli sa mission de soldat de l'ombre. Après avoir commencé la saison en tant que titulaire au poste de pivot pendant la première moitié de la saison, il a ensuite été baladé pendant la seconde partie de saison dénuée de tout enjeu sportif. Il a été ainsi positionné titulaire au poste 4 puis enfin 6ème homme intérieur derrière le jeune duo Josh Smith - Al Horford. Quel que soit le rôle donné par l'entraîneur, Chris Mihm a répondu présent. C'est l'une des satisfactions principales de la saison 2009-2010 durant laquelle il a notamment battu le record de contre sur un match de la franchise avec 8 contres réussis dans une défaite contre les Bulls un soir de décembre.
Ses statistiques en 2009-2010 : 12,0 points à 42,4% (69,9% sur la ligne) / 7,8 rebonds / 1,9 blocks / 1,2 assis  pour 1,6 turnover / 0,8 steal en 26,18 minutes
Ce qui l'attend en 2010-2011 : Durant la période des resignatures, Chris Mihm est venu avec une offre énorme : près de 60M sur 5 ans ! Cette demande ayant logiquement été refusée, Chris Mihm et le Front Office de Detroit se sont donnés rendez-vous a la Free Agency. Durant l'intersaison, au vu du manque d'offres, il a resigné aux Pistons pour un montant bien moindre que demandé initialement, à savoir 35M sur 5 ans (7 millions par an). Ce contrat à quand même été fortement critiqué par les observateurs, mais le GM Tkalba explique que "Chris Mihm a répondu présent pour l'équipe depuis son arrivée dans cette ville il y a maintenant 5 saisons et demie. Il a encore répondu présent l'an passé. Avec cette resignature, Detroit s'assure la présence d'un des intérieurs défensifs les plus intéressants. On espère en faire notre Shawn Bradley, élément majeur des New Jersey Nets et 6th man of the Year à 35 ans passé". Pour le moment, Chris Mihm est parti pour être le 6ème homme inside des Detroit Pistons. Le GM Tkalba espère le voir tourner en 10 points / 10 rebonds / 2 blocks en sortie de banc. Chris Mihm à réussi une très bonne présaison avec notamment un triple double réussi grâce aux contres.
The Detroit News - Page 4 Chris-mihm-of-the-los-angeles-lakers-blocks-a-shot-attempt-carlos-of-picture-id57000226?s=594x594
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 10 Mar - 9:19

Ah, ça m'avait manqué ce genre d'article ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob

Bob

Messages : 738
Date d'inscription : 06/10/2014

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 10 Mar - 11:01

Énorme article ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leross

Leross

Messages : 1702
Date d'inscription : 05/10/2014

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 10 Mar - 18:45

Super boulot ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KraKo AstiKo

KraKo AstiKo

Messages : 865
Date d'inscription : 07/12/2016

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeVen 10 Mar - 19:27

Un plaisir à lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMer 19 Avr - 2:50

tkalba a écrit:

Bibby guidera l'équipe en playoffs. Peut-être pas dès cette année, mais il y arrivera, c'est une certitude pour tous les fans de Detroit !

Putain, ça date quand même d'août 2015 cette connerie, il en a fallu de la patience pour voir Mike Bibby disputer ses premiers playoffs sous les couleurs de Detroit lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leross

Leross

Messages : 1702
Date d'inscription : 05/10/2014

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMer 19 Avr - 7:21

mdrrrrrr ^^

beau playoffs en tout cas, le couperet est passé près pour les pacers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeDim 23 Avr - 10:17

The Detroit News : les 15 matchs qui ont fait des Pistons une équipe qui atteint (enfin) les playoffs (Partie 1/3) :


Sixers 100-109 Pistons (Day 9, Game 7)
Le début de saison des Pistons est pour le moins convaincant : 4 victoires contre deux défaites seulement contre les Bulls et les Bucks, mais le match contre le Sixers marque un tournant dans l'esprit de groupe. Avec cette victoire contre les anciens champions, le roster a pleinement pris conscience de sa qualité et de son potentiel de poil à gratter dans une conférence Est toujours plus difficile à manoeuvrer. Pourquoi les Sixers plutôt que le Magic, pourtant finaliste NBA en titre ? Parce que le Magic fait partie des équipes qu'on aime affronter, c'était déjà le cas quand on jouait la lottery, c'est encore le cas cette année avec un sweep en saison régulière. Mais àgalement parce que le Magic a raté son démarrage avec Vince Carter. Et parce que les Sixers étaient vus comme les favoris de la Conférence Est par la majorité des GM (les 16 votants pour le concours classement mettaient les Sixers dans le Top 2 de l'Est).
Dans une Wells Fargo Center mollassonne, ce sont les locaux qui prennent l'avantage dans le premier QT remporté 26-20. Mais la seconde unit de Detroit cadenasse totalement les Sixers sous l'impulsion d'un Chris Mihm remarquable, et Detroit vire en tête à la pause 40-38. Les débats s'équilibrent en 3ème période jusqu'à ce qu'un lay-up plus la faute de LeBron James redonne l'avantage à Philadelphie juste avant la dernière période : 71-70 pour les Sixers avant les 12 dernières minutes. S'en suit un récital offensif des Pistons contre des locaux incapables de faire le moindre stop défensif qui lâchent complètement pied, comptant jusqu'à 17 points de retard pour finalement réduire la marque dans le garbage time. Detroit s'impose au forceps 109-100 dans l'antre des Sixers privés de Chris Bosh en ayant su s'appuyer sur une vertu oubliée des fans de Detroit, l'attaque : 39 points dans la dernière période, c'est devenu rare pour les fans de Detroit.
Mike Bibby est élu homme du match du haut de ses 23 points et 11 assists, bien secondé par Chris Mihm et ses 10 rebonds. LeBron James aura manqué de soutien mais score 33 points, tandis que Deron Williams distribue 10 assists et que Kwame Brown gobe 11 rebonds.
The Detroit News - Page 4 Lebronjamessad
LeBron James aurait aimé plus de soutien sur ce match, perdre contre les Pistons, la honte....


Rockets 90-96 Pistons (Day 19, Game 16) :
Un match contre les Rockets, même à l'extérieur, ne devrait pas forcément faire partie des références d'une saison d'une équipe ayant atteint les playoffs. Mais les Rockets n'étaient pas si mauvais à ce moment-là de la saison (6 victoires / 8 défaites et dans le Top 8 de leur conférence). Et les Pistons n'étaient pas particulièrement meilleurs avec 8 victoires pour 7 défaites.
Dans le Toyota Center des Rockets, c'est bien Houston qui prend le meilleur départ grâce à l'omniprésence de Dwight Howard, auteur de 8 points et 5 rebonds en 7 minutes contre un DeMarcus Cousins dépassé, et les Rockets prennent rapidement quelques longueurs d'avance. Mais la sortie du pivot d'Houston pour deux fautes dérègle la machine locale et sous l'impulsion de Richard Jefferson et de ses 7 points, les Pistons reviennent à 2 points des Rockets : 22-20 après 12 minutes. Emmené par une seconde unit plus performante sous l'impulsion de Ty Lawson, c'est Detroit qui reprend l'avantage avant de voir Jason Kidd pourrir la défense des visiteurs et d'être à l'origine des 13 derniers points de son équipe qui mène in extremis 45-41 à la pause.
Au retour des vestiaires, c'est le duo Luol Deng - Kris Humphries qui fait des dégâts avec Jason Kidd à la baguette, et un dunk rageur de Dwight Howard avec la 5ème faute de DeMarcus Cousins passe l'écart à +16 pour les Rockets et obligeant Stan Van Gundy à prendre un temps mort. Et comme à son habitude, c'est Mike Bibby, bien épaulé par JR Smith qui commence enfin à monter en température, qui permet à Detroit de revenir à 77-68 à l'entame de la dernière période. Avant la reprise, le nouvel arrière de Detroit s'approche de Mike Bibby et lui souffle à l'oreille : "faut que tu me file des ballons Mike, j'me sens chaud comme la braise ! Je vais te le gagner ce match, tu vas voir !". Et c'est effectivement le cas, car JR Smith va inscrire 16 points à 5/7 en moins de 6 minutes pour redonner l'avantage aux Pistons devant des Rockets complètement éteints offensivement par la lineup Bibby-JR Smith-Jefferson-Josh Smith-Chris Mihm, et encaissent un 21-5 fatal. JR Smith complète son œuvre avec un step-back sur la tête d'un Shannon Brown dépassé, et un dunk de Jefferson plus la faute donne +14 à Detroit à moins de 3 minutes de la fin, sonnant la fin du match et l'entrée des remplaçants.
The Detroit News - Page 4 1102_JK_Heat3

Porté par un JR Smith (32 points à 14/20 et 11 rebonds) qui sera monté en chaleur durant tout le match (5 points en première période, 9 en 3ème QT et 18 dans la période finale), Detroit s'est trouvé un autre leader et sauveur que Mike Bibby pour la première fois depuis longtemps. C'est la première fois que JR Smith score plus de 30 points avec sa nouvelle équipe, et l'équipe a su faire preuve de caractère en remontant un gros déficit. De quoi forger un mental et souder un groupe !
Outre JR Smith, les Pistons ont pu s'appuyer sur Mike Bibby (15 points à 7/12 et 8 assists) ainsi qu'un Richard Jefferson opportuniste (13 points à 5/12 et 7 rebonds). DeMarcus Cousins est exclu pour 6 fautes mais pèse 14 points (5/13) et 9 rebonds contre Dwight Howard. Josh Smith est très discret avec 2 points (1/3, 9 rebonds et 4 assists et Chris Mihm pas dans un grand soir (4 points, 3 rebonds, 3 assists et 3 blocks). En série de banc, on peut noter les 10 rebonds en 17 minutes de Shelden Williams qui a su compenser les absences dues aux fautes de Josh Smith, Chris Mihm et DeMarcus Cousins, ainsi que les 8 points à 4/6 et 3 assists de T'y Lawson en seulement 12 minutes.
Chez les Rockets, le trio Jason Kidd (22 points à 9/17, 11 assists et 8 rebonds) / Dwight Howard (18 points à 5/16 et 11 rebonds) / Luol Deng (19 points à 9/18, 5 rebonds et 4 assists) pèse 66% des points de Houston, mais ça manque de soutien malgré les 10 points à 5/12 et 6 rebonds de Shannon Brown et les 10 points à 3/6 et 8 rebonds de Kris Humphries. Le banc des Rockets est fantomatique à l'image du souffre-douleur de Tkalba : 0 points et 2 rebonds en 21 minutes pour Ersan Ilyasova.
Malmenée par le pressing des Rockets, les Pistons se sont appuyés sur leur défense (41% de réussite pour Houston). Le rebond est gagné de peu par Detroit 55-51, tandis que les passes sont plus fluides du côté de Houston (23 assist / 17 turnover contre 22 assist /10 turnovers). Mais le 16/32 aux lancers des Rockets sera fatal...
The Detroit News - Page 4 13397678_1089414597796677_209345653_n.jpg?ig_cache_key=MTI2OTczNjI0ODEwMTY3NTY0NA%3D%3D.2
JR Smith montre ses capacités à scorer, quel pyromane !


Pistons 115-113 Hawks (Day 27, Game 22) :
Comme pour le match contre les Rockets, il est surprenant de voir un simple match à domicile contre Atlanta (équipe visant ouvertement une belle place à le lottery) comme un match référence pour les Pistons. Mais il faut remettre les choses dans le contexte, et les Pistons traversent leur première turbulence avec 3 défaites de suite, une première cette saison. À l'inverse, les Hawks restent sur 3 victoires en 4 matchs et sont en pleine bourre, et ce serait presque eux qui arrivent en confiance dans la salle des Pistons.
Ce sont bien les locaux qui prennent le meilleur départ, portés par le nouveau duo gagnant Mike Bibby / JR Smith, auteurs de 17 points dans le premier QT. Les Hawks s'appuient sur Brook Lopez déjà en jambe pour ne pas prendre l'eau, mais ça fait 31-21 après 12 minutes de jeu. Rebelote en 2ème QT avec des locaux qui dominent tranquillement en s'appuyant sur le collectif tandis que les exploits des jeunes d'Atlanta permettent à leur équipe de n'être mené que de 15 points à la pause (60-45).
Mais en 3ème QT, le match s'inverse totalement. Porté par Brook Lopez qui s'amuse du rookie DeMarcus et un Jordan Crawford en pleine réussite, les faucons mettent un énorme run dans la tête des locaux à cheval entre le 3ème et le 4ème QT, un 29-7 qui leur permet de reprendre bien solidement les rênes de la rencontre : 85-81 pour Atlanta à moins de 7 minutes de la fin. Moment choisi par Mike Bibby pour rappeler qui est le patron en scorant en iso, mais John Wall montre qu'il a le potentiel d'un Franchise Player en tenant tête au patron des Pistons devant un public médusé : 92-87 pour Atlanta à 107 secondes de la fin ! JR Smith place une petite merveille de fadeaway sur la tête d'Avery Bradley pour revenir dans le coup, puis Josh Smith provoque une perte de balle de Brook Lopez poste bas pour envoyer Jefferson au dunk en contre-attaque, et revoilà Detroit à 1 point. Mais John Wall, encore lui, calme l'assistance avec un 3-point monstrueux sur la tête de Mike Bibby. Ce dernier lui répond par un tir à mi-distance, mais avec 17 secondes à jouer et 2 points d'avance, c'est bien Atlanta qui a le match en main. Cependant, en sortie de temps mort, JR Smith coupe la ligne de passe de John Wall, et c'est Detroit qui a la balle de match. Stan Van Gundy prépare un système pour Mike Bibby, mais les joueurs des Hawks le triple en défense. Le meneur à l'intelligence de voir DeMarcus Cousins seul sous le panier qui n'a plus qu'à égaliser d'un lay-up sans opposition, prolongations !
The Detroit News - Page 4 Brook-lopez-adidas-adipure-kurt-thomas-nike-air-max-hyperdunk-2010

La première prolongation commence par un festival de maladresse avec Wilson Chandler, puis JR Smith, puis Avery Bradley, puis Josh Smith qui manquent des tirs ouverts. Brook Lopez met enfin un panier (plus la faute) pour lancer cette prolongation, mais Jefferson marque dans la foulée. Brook Lopez marque à nouveau, puis bloque le tir de Josh Smith avant de marquer poste bas sur ce même Josh Smith pour donner 5 points d'avance à Atlanta. JR Smith rentre un 3-point difficile, puis Mike Bibby dévie la passe de John Wall pour envoyer Josh Smith au dunk en transition et ainsi égaliser à 30 secondes de la fin ! John Wall décale Wilson Chandler qui rentre un joli floater pour reprendre l'avantage, mais la gâchette folle JR Smith plante tout de suite un jumper pour égaliser. Atlanta a la balle de match dans les mains de John Wall, mais l'accès au cercle est fermé. La balle ressort sur Avery Bradley qui, à court de temps, lâche un airball au buzzer : deuxième prolongation !
La deuxième prolongation commence par deux paniers au poste de Brook Lopez. Pour compenser la défaillance de DeMarcus Cousins, Stan Van Gundy fait entrer en jeu Chris Mihm. Mike Bibby envoie Jefferson au alley-oop, et vole le ballon des mains de John Wall, trop concentré à diriger ses coéquipiers pour voir le meneur s'élancer et conclure par un lay-up en transition. John Wall essaye de se faire pardonner, mais manque son tir à mi-distance. Josh Smith prend le rebond, court en contre-attaque pour rater son lay-up bien défendu par son ancien coéquipier Marcin Gortat, mais Chris Mihm à bien suivi pour la claquette plus la faute de Brook Lopez, sa 6ème ! Sans son meilleur joueur, Atlanta s'en remet à John Wall, mais ce dernier se fait contrer par Josh Smith qui envoie son homologue en contre-attaque pour donner 5 points d'avance aux Pistons ! Stromile Swift a beau marquer le panier plus la faute, JR Smith ne tremble pas pour répliquer d'une pénétration réussie. John Wall manque à nouveau son tir et Chris Mihm conclut l'affaire aux lancers. Le dernier tir de Wilson Chandler sera anecdotique : 115-113 pour les Pistons après double prolongation !
Revenu de loin à plusieurs reprises, Detroit retrouve goût à la victoire grâce à Mike Bibby, auteur de 28 points à 10/24, 12 assists, 7 rebonds et 5 steals. Il est logiquement élu homme du match tant il a su faire preuve de sang-froid tout au long du match. Il aura été épaulé par JR Smith efficace avec 32 points à 12/22 et 6 rebonds et par un Richard Jefferson omniprésent comme rarement : 19 points à 9/17, 11 rebonds et 6 assists. Josh Smith a pesé sur le match sans scorer avec 8 points à 4/15 mais 15 rebonds, 3 assists, 2 steals et 2 blocks ainsi que de nombreuses actions de classe quand ça comptait. DeMarcus Cousins s'est fait manger par son vis-à-vis et termine à 9 points à 3/8 et 4 rebonds, et ce n'est guère mieux pour Chris Mihm et ses 12 points à 4/13 et 5 rebonds. Quant au reste du banc, on va rapidement noter l'apport de Tony Allen avec 5 points à 2/3 en 12 minutes.
Brook Lopez et ses 37 points (14/25), 17 rebonds, 4 steals et 4 blocks (mais 0 assist pour 5 turnovers) n'auront pas suffit à remporter ce match, et son exclusion en début de seconde prolongation à coûté le match à son équipe. John Wall aura été bon avec 29 points à 12/20, 9 rebonds, 8 assists (pour 8 turnovers) et 5 steals mais aura fait étalage de toute son inexpérience dans les moments chauds. En dehors de ce duo, on peut noter les 14 points (4/9 et 6/8 sur la ligne) et 5 rebonds de Stromile Swift en sortie de banc et les 9 points à 4/6 et 7 assists de Jordan Crawford en 14 petites minutes. Ça ne suffira pas à compenser les mauvais matchs des autres titulaires : 8 points à 4/13 et 9 rebonds pour Wilson Chandler, 8 points à 4/15 et 11 rebonds pour l'ancien de la maison Marcin Gortat et surtout aucun point (0/Cool pour Avery Bradley avec 5 rebonds et 4 assists tout de même. On peut noter les 6 points (3/5) et 8 rebonds du feu-follet Gerald Green en 19 minutes, ainsi que la performance très oubliable de l'ancien chien de garde de Detroit : 0 point et 2 rebonds pour Thabo Sefolosha.
Le record de franchise aux rebonds n'aura pas suffit pour Atlanta qui remporte malgré tout la bataille du rebond 70-57, mais les 23 turnovers auront fait mal, offrant de nombreux points gratuits à Detroit qui finit avec 14 steals. Une meilleure gestion de la balle et une plus grande expérience des leaders des Pistons auront fait la différence dans un magnifique match NBA !
The Detroit News - Page 4 51704339
Mike Bibby, en grand roublard, mène toujours son équipe à la victoire !


Heat 60-99 Pistons (Day 33, Game 24) :
Au moment de se déplacer en Floride pour affronter le Miami Heat, Détroit se déplace chez une équipe concurrente pour une place en playoffs avec un bilan de 10 victoires pour 8 défaites, mais aussi une équipe en plein doute qui reste sur 4 défaites de rang. Les Pistons n'ont joués qu'un match depuis la victoire contre les Hawks et ont battus le Magic à domicile (quand je dis qu'on aime bien cette équipe), et ont clairement le vent en poupe.
Ça se confirme en début de match. Sur de sa force, Detroit prend tout de suite l'ascendant grâce à Mike Bibby et DeMarcus Cousins, et Miami tente tant bien que mal de suivre le rythme grâce à Evan Turner et Pavlovic, mais Detroit mène 33-22 après 12 minutes. La seconde unit de Detroit fait un chantier monstrueux, notamment à cause de la raquette Shelden Williams - Chris Mihm, et Miami ne voit plus le jour en attaque, et est limité à 7 points en 12 minutes ! 59-29 à la pause, il n'y a déjà plus match. Le calvaire se poursuit au retour des vestiaires pour les locaux dépassés qui entament le 3ème QT par un 17-3, et il faut un long garbage de 15 minutes devant une salle vide pour permettre à Miami de sauver l'honneur pour ne s'incliner que de 39 points après avoir eu presque 50 points de retard. Un panier à la dernière seconde de Vladimir Radmanovic, un ancien de la maison Piston, permet à Miami d'atteindre très péniblement la barre des 60 points et ainsi éviter de rentrer dans l'histoire des Pistons comme étant l'équipe ayant marquée le moins de point sur un match contre Detroit (cet honneur reste donc la propriété de Toronto avec 59 points inscrits seulement).
The Detroit News - Page 4 Mike-bibby-of-the-atlanta-hawks-looks-to-make-a-pass-against-earl-of-picture-id98103335?s=594x594

Dans ce massacre, Detroit s'est appuyé sur son homme fort élu une fois de plus homme du match, Mike Bibby qui frôle la perfection sur ce match : 28 points à 12/16, 10 assists et 6 rebonds pour le meneur. JR Smith ajoute 23 points à 9/24, 8 rebonds et 6 assists, tandis que Richard Jefferson marque 15 points à 6/13 accompagné de 8 rebonds. Notre raquette écrase la raquette floridienne : 9 points (3/6), 8 rebonds, 3 assists et 3 blocks pour Shelden Williams en 15 minutes seulement, 8 points (3/9), 15 rebonds, 3 assists et 2 blocks pour DeMarcus Cousins, 8 points (3/3), 9 rebonds et 2 blocks pour Chris Mihm et 6 points (3/9) et 7 rebonds pour Josh Smith.
À Miami, la faillite est collective : 12 points à 4/19 pour Baron Davis, 11 points à 3/13, 8 rebonds et 3 assists pour Evan Turner, 9 points à 2/9 et 8 rebonds pour Robin Lopez, 4 points à 2/9 pour Tiago Splitter, 4 points à 0/7 pour Jordan Farmar, 6 points à 3/8 pour Pavlovic. La palme revient à Amare Stoudamire avec 0 point à 0/8, 4 rebonds et 2 blocks ! Seul Al Harrigton (10 points à 4/8 et 4 rebonds) surnage.
Cette déculottée de +39 pour Detroit permet de voir plusieurs chiffres hallucinants : 24% de réussite au tir pour Miami et 5 assists pour toute l'équipe de Miami dans le match ! Les Pistons établissent un record de franchise avec 68 rebonds en un seul match, bien loin des 49 rebonds de Miami ! Un match parfait de la part des joueurs du Michigan, et le plus gros écart de la saison régulière pour Detroit !
The Detroit News - Page 4 RichardJeffersonDunks2


Pistons 132-107 Nuggets (Day 38, Game 25) :
Les joueurs de Detroit ont eu 4 jours de repos pour se reposer après la déculottée infligée à Miami avant de recevoir une autre équipe surprise de ce début de saison, les Denver Nuggets emmenés par un Gilbert Arenas de folie et un bilan très solide de 16 victoires pour 10 défaites. Ils restent sur 6 victoires en 8 matchs et ont eu un jour de repos avant ce match.
Le match démarre tambours battants avec un Darren Collison chaud d'entrée, bien épaulé par Marvin Williams. En face, c'est la raquette de Detroit qui se régale avec un Josh Smith dominateur et un DeMarcus Cousins opportuniste. Les deux équipes offrent une vraie opposition de style entre le jeu loin du cercle de Denver et le jeu dans la raquette (complètement désertée par l'adversaire) des Pistons, et à ce jeu-là, c'est Detroit qui mène 30-25 après 12 minutes. Gilbert Arenas envoie Andray Blatche au alley-oop avant de prendre le jeu à son compte, mais il trouve du répondant avec Richard Jefferson et surtout Chris Mihm qui se régale. Mike Bibby, en souffrance contre Gilbert Arenas, profite du repose de ce dernier pour donner 10 points d'avance à Detroit, total un peu réduit par Marvin Williams avant que JR Smith en rajoute une couche : 62-50 à la pause.
Au retour des vestiaires, les Pistons sont sur leur nuage. Tout rentre, du tir contestée au circus shoot, et Detroit va inscrire 43 points en 12 minutes. Les Nuggets ne peuvent que constater les dégâts malgré un Gilbert Arenas toujours aussi irréprochable, et ça fait déjà 105-79 après 3 QT. Emmenés par un duo de Smith de gala, les Pistons portent l'estocade en ce début de dernière période pour prendre jusqu'à 38 points d'avance, et c'est au tout d'un grand garbage time de commencer. L'orgie offensive s'achève sur le score de 132-107, record de points sur un match pour la franchise des Detroit Pistons !
The Detroit News - Page 4 V0651

L'homme du match se trouve étonnamment du côté de Denver, où Gilbert Arenas aura brillé de mille feux avec 35 points à 13/17 , 12 assists et 5 rebonds, bien soutenu par Marvin Williams avec 15 points à 7/14. Greg Monroe souffre à 14 points à 5/14 et 5 rebonds, au contraire d'un Darren Collison sobre avec 12 points à 5/9 et 3 assists. En sortie de banc, le duo inside pèse avec 12 points (mais à 4/13) et 6 rebonds de Marcus Fizer et un double double express d'Andray Blatche (10 points à 5/6 et 10 rebonds en 23 minutes).
Mais voilà, le basket se joue des deux côtés du terrain, et les Nuggets ont laissés les Pistons se régaler offensivement. JR Smith termine avec 30 points à 12/20 et 6 rebonds, tandis que Josh Smith aurait mérité d'être homme du match avec 28 points à 13/17, 15 rebonds et 4 assists. DeMarcus Cousins est à 21 points (7/12, 7/8 sur la ligne), 7 rebonds, 4 assists et 2 blocks, et son remplaçant Chris Mihm termine à 17 points (5/7, 7/7 aux lancers), 6 rebonds et 3 blocks en 20 minutes. Richard Jefferson s'amuse avec 15 points à 7/10, 4 rebonds, autant d'assists et 3 steals. Pour une fois en difficulté, Mike Bibby se contente d'un maigre double double avec 10 points (5/12), 10 assists, 4 steals et 4 rebonds. En sortie de banc, c'est cette fois-ci Ty Lawson qui brille avec 8 points à 4/7 et 6 assists en 15 minutes.
Dans un match où Detroit aura tiré à 59% et même à 22/26 sur la ligne, tout en dominant le rebond 46-38, réalisant plus de steals (13-5) et de contre (7-1) sans oublier de mieux gérer la gonflé (32 assists / 10 turnovers contre 25 assists / 17 turnovers), tout aura été parfait et les astres se sont alignés pour avoir une deuxième soirée record de suite. Seul (tout petit) bémol, ladresse des Nuggets à 3-points avec un joli 7/11, mais on chipote.
The Detroit News - Page 4 Arenas_gwuta_1
Arenas a beau tout réussir offensivement, il ne parvient pas à mener son équipe à la victoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMar 24 Oct - 15:42

The Detroit Pistons News : L'adieu de Josh Smith aux Pistons

Une page se tourne dans l'histoire des Detroit. Le premier joueur drafté par la franchise depuis la refonte NBA quitte son équipe de toujours. Après 8 saisons complètes au sein des Pistons, ponctuée de nombreuses frustrations mais qui finit sur une bonne note avec deux qualifications en playoffs. Retour sur l'aventure de l'enfant prodige de Detroit, qui n'aura jamais réellement éclaté au très haut niveau qui lui était promis le soir de la Draft.

The Detroit News - Page 4 Josh-smith-pistons-1920x1200-wallpaper

Juin 2004, les premières finales de NBASlam viennent de s'achever sur le sweep des New Jersey Nets, laminés par les Denver Nuggets d'un Tracy McGrady sacré MVP des Finales. Loin de tout ça, la lottery est attendue par toute la Pistons Nation. Car oui, Detroit à terminé la saison initiale à la dernière place de la Conférence Est et avec le 2ème pire bilan de la Ligue. De quoi espérer un superbe rookie pour reconstruire. Sauf que la lottery en décide autrement : les deux premiers choix vont à Houston, tandis que le 3ème choix reviens à Philadelphie. Detroit est le grand perdant de la soirée avec cette perte de deux places. Lors de la Draft, le choix du GM de l'époque GJ7 se porte sur le joueur le moins NBA ready de la cuvée : Josh Smith. Voici le rapport des scouts à son sujet :

Josh Smith

Points forts :
Joueur super athlétique, rapide, bon jump, un monstre physique
Gros défenseur, que ce soit sur les intérieurs ou les extérieurs
Très gros talent

Points faibles :
Part de loin, gros potentiel mais il faudra bien le gérer
Son adresse extérieure, il devra travailler aussi son inside s’il veut devenir un bon attaquant
Pas un très bon handle pour un poste 3/4

SlamReady :4/10
Preview : top 5
Notre avis : Josh est un beau bébé, cependant même si il montre un talent grandiose il faudra être patient avec lui afin de voir ce talent éclore. A voir si il progressera en attaque

The Detroit News - Page 4 050628

De la patience, c'est ce qui sauvera Josh Smith pendant de nombreuses saisons. Sa carrière commence doucement, il est le 6th man derrière Shane Battier à l'aile et Troy Murphy au poste d'ailier fort. Ce qui lui vaut un gros temps de jeu, pour une production très faible : 8,1 points à 42,3% au tir (64,0% aux lancers, 1/17 à 3-points), 6,9 rebonds, 2,1 assists pour 1,7 turnovers, 0,8 steal et 0,6 block en 28 minutes. Des stats assez faibles qui lui vaudront tout de même une place au Rookie vs Sophomore Challenge et une place en All-Rookie First Team. C'est une bonne lueur d'espoir pour l'avenir de la franchise.

Pour sa deuxième saison NBA, il va rencontrer un nouveau GM en la personne de Tkalba. Celui-ci cherche à faire de Josh Smith un de ses joueurs de base, le propulse ailier titulaire et le déclare intransférable dès le jour de sa promotion à la tête des Pistons. Josh Smith progresse légèrement aux training camps, mais les résultats ne suivent pas en match : le sophomore est incroyablement inconstant et enchaîne matchs corrects et matchs fantomatiques. Son niveau de jeu est tel que sa place de titulaire lui est retirée sur certaines vagues au profit de...... Devean Georges. C'est dire le niveau de J-Smoove, mais également celui de Detroit, 7ème pire bilan NBA....
Josh Smith termine la saison avec des moyennes de 8,2 points à 43,1% (68,9% et 3/29 derrière l'arc), 5,1 rebonds, 2,3 assists pour 1,8 turnovers, 0,8 steals et 0,6 blocks en 25 minutes. Il participe de nouveau au Rookie vs Sophomore Challenge également, mais c'est une maigre consolation. Doublé par Ersan Ilyasova dans le rôle de 3ème option offensive et de joueur le plus prometteur, le statut de Josh Smith a Detroit est sérieusement écorné. Tkalba l'avoue aisément, il ne sait pas quoi faire de son poulain.

The Detroit News - Page 4 Josh-smith-nba-playoffs-2015

La 3ème année aurait pu être celle de l'explosion, ce fut tout le contraire. Aucune progression aux training camps, et un niveau de jeu catastrophique : 7,0 points à 37,3% de réussite (63,6% aux lancers et 2/22), 5,9 rebonds, 2,4 assists pour 2,0 turnovers, 0,9 steal et 0,5 block en 30 minutes de jeu. Il rend fou tous les fans de Detroit, et le voici en cours de saison placé pour la première fois sur le trading block. Ses vagues à moins de 5 points et 30% au tir ne poussent pas les GM à offrir une contrepartie correcte, et Detroit ne parvient pas à monter un deal correct. Josh Smith reste par dépit aux Pistons, et connaît sa première blessure qui lui coûteront 14 matchs. Une année noire pour le joueur comme pour la franchise, 6ème pire bilan de la Ligue.

The Detroit News - Page 4 Josh-smith-brick-wall-pistons-form-a-wall

Pour sa 4ème saison NBA, J-Smoove est l'une des seules satisfactions de la franchise. Pendant qu'Al Horford endosse le costume de lieutenant et d'avenir de la franchise et que Bibby porte la team, Josh Smith va profiter du déclin de la totalité de ses coéquipiers (RIP Ilyasova, Sefolosha, Gortat et tant d'autres, on n'oubliera jamais vos TC lamentables qui vous auront faits si mal dans vos carrières) et endossera même périodiquement le costume de troisième option offensive ! Il dépasse pour la première fois la barre des 20 points dans un match, réalise quelques double double et semble enfin s'épanouir à son poste d'ailier. Il va réaliser une saison de bonne facture avec une moyenne de 12,7 points à 46,5% au tir (67,1% aux lancers et 16/65 à 3-points), 6,4 rebonds, 2.0 assist pour 2,4 turnovers, 1,1 steal et 0,7 block en 32 minutes. Il fait partie des MIP de la saison, et la franchise atteint son meilleur bilan avec le 10ème pire bilan de la ligue. Et surtout, il réalise le braquage auprès du Front Office qui accepte une prolongation de 6 ans pour 63 877 035 dollars !

The Detroit News - Page 4 27eygqrs

Attendu au tournant par les fans, il va réaliser sa meilleure saison statistique avec des records dans toutes les catégories : 14,8 pointe à 42,6% (74,2% aux lancers et 16/51 derrière l'arc), 8,4 rebonds, 2,9 assists pour 2,6 turnovers, 1,1 steal et 0,8 block en 32 minutes ! Il dépasse pour la première fois la barre des 30 points, réalise de nombreux double double (frôle même le triple double un soir contre les Nuggets) et navigue entre 3ème option et lieutenant de Mike Bibby. Malheureusement, les blessures des succèdent et Detroit est loin des playoffs malgré 45% de victoire, la faute à une conférence Est d'un excellent niveau. Mais individuellement, Josh Smith vient de réaliser sa meilleure saison, et les critiques sur son contrat s'éloignent. Les franchises viennent aux informations, et un départ était même quasiment bouclé à la trade deadline, mais cette fois-ci c'est Tkalba qui refuse de le trader alors qu'il avait longtemps cherché à le dealer.

The Detroit News - Page 4 Video-josh-smith-dunks-chris-bosh

À l'aube de la saison 2009-2010, la franchise et le joueur n'ont jamais été aussi confiant. Avec la venue de Richard Jefferson, l'équipe est très compétitive sur le papier. Et Josh Smith a progressé en inside scoring. Mais parfois, la vie ne se passe pas comme prévu rupture du talon d'Achille pour Mike Bibby alors que Detroit était playoffable. Avec un rookie à la mène, la mission playoffs s'est vite révélée impossible, et Detroit a lentement plongé au classement jusqu'à finir 3ème pire bilan de la Ligue, le pire classement des Pistons sous Tkalba. Individuellement, Josh Smith n'a pas grand-chose à se reprocher malgré un Shooting en berne : 14,2 points à 43,3% (64,9% aux lancers et 6/42 à 3-points), 7,9 rebonds, 3,3 assists pour 2,4 turnovers, 1,1 steal et 0,7 block. Il a assuré le scoring derrière Richard Jefferson et Al Horford et à pleinement confirmé son bon niveau de jeu à 24 ans seulement. Mais surtout, la saison blanche de Mike Bibby à permis de faire certains tests, dont celui très concluant de décaler J-Smoove au poste d'ailier-fort.

The Detroit News - Page 4 Why-did-detroit-waive-josh-smith-why-does-he-shoot-from-there-and-where-will-he-go-next

Pour sa 7ème campagne NBA, Josh Smith est en concurrence avec Al Horford pour former la raquette titulaire de Detroit en compagnie du 2ème choix de la Draft 2010, un certain DeMarcus Cousins. L'un des deux sera sacrifié pour obtenir un arrière scoreur titulaire. Josh Smith aurait vraiment pu partir, mais c'est finalement Al Horford qui fait ses valises pour Chicago en échange de de JR Smith. Josh Smith forme un drôle de duo dans la raquette avec DMC, surnommé les Twin Daredevils pour avoir rendu fous tous les arbitres du pays (10 exclusions à eux deux, plus gros total de fautes techniques parmi les raquettes du pays). Sous l'impulsion du backcourt, Detroit atteint enfin les playoffs pour la première fois de l'ère NBASlam. Libéré des tâches offensives, il passe un cap défensivement et termine la saison avec 10,1 points à 42,9% au tir (69,9% sur la ligne, 12/40 de loin), 8,6 rebonds, 2,4 assists pour 2,0 turnovers, 1,0 steal et 0,9 block de moyenne en 30 minutes. Mais c'est en playoffs, ces premiers en carrière, que Josh Smith va faire la différence. Menés 3-0 par les Pacers, son repositionnement en ailier titulaire pour jouer la carte du tall ball perturbe totalement Tracy McGrady, limite à moins de 15 points et 35% au tir sur les trois derniers matchs de la série. Qui sait ce qu'elle aurait donnée si les ajustements avaient été plus rapides....

The Detroit News - Page 4 Name-tattoo-hell-josh-smiths-arm

Cette saison, Josh Smith a régressé aux training camps mais à bénéficié de trois coachs à 25 ans. Il continue le travail de l'ombre au poste d'ailier-fort avec 11,9 points à 44,7% au tir (74,9% aux lancers, 10/44 à 3-points), 8,2 rebonds, 2,6 assists pour 2,3 turnovers, 1,2 steal et 0,7 block en 30 minutes. Il goute à nouveau aux playoffs, mais c'est cette fois lui le grand sacrifié du remaniement tactique mais reste très intéressant en sortie de banc comme le montre ses performances au Game 4 contre les Bucks ou aux Games 3 / 4 / 5 contre les Sixers.

Juste avant la reprise NBA, Josh Smith est enfin échangé. Après être passé très près d'échanges au cours de sa carrière avec le Thunder, les Grizzlies et surtout Sacramento cette année, le voici partis en direction des San Antonio Spurs contre Andre Iguodala, 2ème choix de la Draft 2004. Il va être intéressant de suivre ce qu'il va devenir dans sa deuxième franchise de sa carrière : retour au poste d'ailier, remplacement de David West qui est en train de vieillir, mise sur le banc ? L'avenir nous le dira.

The Detroit News - Page 4 Josh-smith-detroit-pistons-contract-nba-free-agency-2013

Avec le recul, le choix de GJ7 n'était pas mauvais, car peu de joueurs choisis après Josh Smith ont effectués une meilleure carrière. J-Smoove termine sa carrière aux Detroit Pistons avec un total de 637 matchs joués avec des moyennes de 10,9 points à 43,2% (69,1% sur la ligne et 66/310 de loin), 7,2 rebonds, 2,5 assists pour 2,2 turnovers, 1,0 steal et 0,7 block en 30 minutes de jeu.
Historiquement, cela représente le 8ème total de la franchise en terme de matchs joués avec 637 matchs, le 7ème total de minutes jouées avec 19 110 minutes sous le maillot des Pistons, le 7ème total en terme de rebonds avec 4591 prises, le 8ème total en terme de steals avec 651 interceptions, le 6ème total de blocks avec 433 contres, le 5ème total de turnovers avec 1402 balles perdues.
Mais plus que ces chiffres impressionnants, Josh Smith est aussi le symbole de la période creuse de la franchise avec 7 absences consécutives en playoffs, le symbole des mauvais choix du jeune GM arrivé en place en juillet 2005 et également le symbole des jeunes joueurs qui ne s'épanouissent pas autant qu'espéré (la liste est trop longue pour tous les citer). Joueur attachent mais ô combien frustrant, il va laisser un souvenir très mitigé aux fans de la franchise et à son Général Manager. Certains diront qu'il n'a jamais concrétisé les espoirs placés en lui un soir de juin 2004 et souligneront son entrée très délicate dans la Ligue. D'autres retiendront sa fidélité à la franchise, sa gentillesse et son état d'esprit irréprochable ces 4/5 dernières saisons ainsi que ses actions ultra spectaculaires.
Il n'empêche que c'est la fin de 8 années de vie communes, de joie comme de déceptions, de dunk de fou comme d'airball à 3-points, de block spectaculaires comme d'expulsions stupides. À bientôt Josh Smith, tu sera toujours le bienvenue dans les rues de Detroit !

The Detroit News - Page 4 463448617882069334
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeDim 11 Nov - 17:04

The Detroit News : Une page se tourne dans le Michigan

Après une petite période de succès pour les Detroit Pistons, la meilleure de l’ère NBASlam et du GM Tkalba avec 4 participations consécutives en playoffs, conclue avec notamment deux demies de Conférence et le meilleur bilan de la Ligue en 2012-2013 (le 2ème meilleur de la franchise avec 62 victoires pour 20 défaites), l’heure a été venue de tourner la page pour les Detroit Pistons. L’emblème des années 2000 Mike Bibby a pris sa retraite à l’été 2014, Chris Mihm a été tradé du côté des New York Knicks le même été, Josh Smith est allé gagner un titre chez les San Antonio Spurs. Le socle des Pistons pour presque dix ans s’en est allé, de même que celui de ces cinq dernières années. JR Smith et Iguodala sont ainsi partis dans un trade en triangle avec les Los Angeles Clippers et les Chicago Bulls. On fait le point sur ce changement de direction tout en rendant hommage à JR Smith et Andre Iguodala, alors que le retrait de maillot pour Mike Bibby est annoncé pour le prochain match de playoffs à domicile, qui espérons-le sera donc effectif dès l’an prochain.

La saison 2014-2015 avait pourtant bien débutée avec un bilan de 20-16 sur les cinq premières vagues avec des victoires contre les Boston Celtics limités à 7 points dans le 1er QT et chez les Milwaukee Bucks, les deux finalistes de la Conférence Est, mais aussi contre les Pacers, les 76ers, les Cavaliers ou encore les Mavericks, marquée par trois records de franchise : seulement 53 points concédés contre les New York Knicks, mais aussi 39 assists contre les Raptors la veille (11 pour Lawson, 7 pour Iguodala, 6 pour Calderon en 8 minutes !) et encore 70 rebonds contre les Warriors (17 pour Iguodala, 16 pour Robinson, 14 pour DMC ou 9 pour JR Smith). DeMarcus Cousins écrase déjà des raquettes avec par exemple 42 points contre les Hawks, 39 points et 6 blocks contre le Magic ou encore 34 points contre les Cavaliers. JR Smith est déjà chaud bouillant avec 35 points / 10 rebonds / 8 assists contre les Raptors, 31 points / 8 assists / 7 rebonds contre les Kings, 39 points / 10 rebonds contre Houston ou encore 47 points / 11 rebonds contre les Pacers. Ajoutons à ça un Ty Lawson homme du match contre les Pacers et une Iguodala en 15 points / 7 rebonds / 5 assists / 2 steals et l’équipe tournait bien malgré un manque de profondeur du banc. Detroit est solidement accroché aux playoffs à défaut d’être brillant mais est 6ème de la Conférence Est avec 3 GB d’avance sur le 9ème.
The Detroit News - Page 4 Slama_jrsmith

Sauf que dès la première minute du match contre les Hornets pour débuter la 5ème vague a lieu le tournant de la saison pour les Pistons : JR Smith se blesse et vas manquer toute la vague. Le cinq majeur Lawson/Shumpert/Iguodala/Robinson/Cousins est beaucoup trop juste et va enchainer 6 défaites de rang, dont certaines contre des équipes abordables comme les Hornets, les Knicks ou les Warriors. DeMarcus Cousins a beau se démener (35 points / 17 rebonds contre les Knicks), Ty Lawson a beau essayer de compenser le scoring de JR Smith (26 points contre les Hornets, 21 points contre le Heat, 28 points contre les Warriors, 31 points contre les Celtics), rien n’y fait et Detroit sort de la zone des playoffables sans son arrière. Au All-Star Game, JR Smith est invité vu sa saison de très haute volée mais reste en civil. DeMarcus Cousins est donc le seul All-Star de Detroit à jouer le All-Star Game.
The Detroit News - Page 4 J.r.-smith-646x380

Avec les résultats mauvais de sa franchise, JR Smith tente de précipiter son retour sur les terrains mais dès la première minute contre les Clippers, il fait signe à son coach qu’il ne peut pas encore jouer. Detroit signe une 7ème vague à 2 victoires pour 5 défaites. Ty Lawson continue de scorer (31 points contre les Clippers, homme du match contre les Hawks), et DeMarcus Cousins de dominer (21 points / 15 rebonds contre les Suns, 31 points / 9 rebonds contre le Heat, une domination totale de Yao). Même le meilleur match en carrière de Thomas Robinson (22 points et 16 rebonds contre les Clippers) ne suffit pas à inverser la vapeur. JR Smith retente de retrouver les terrains contre les Pacers où il inscrit 4 points en 3 minutes mais une vilaine faute de Brook Lopez (exclu sur le coup) sur sa blessure l’oblige à quitter ses partenaires une fois de plus. Detroit signe une pauvre huitième vague à 3 victoires pour 5 défaites avec un DeMarcus Cousins fort mais tout seul (30 points / 17 rebonds contre les Bulls, 32 points / 10 rebonds contre les Raptors, 34 points / 14 rebonds contre les Rockets, 37 points / 12 rebonds contre Chicago) et l’équipe ira chercher une victoire de prestige chez les Celtics avec un Iguodala homme du match, mais Detroit continue de s’enfoncer avec un bilan de 5 victoires pour 16 défaites sans JR Smith (vous avez dit valuable ?), pour un bilan total de 25 victoires pour 32 défaites, ce qui donne un retard conséquent pour les playoffs.
The Detroit News - Page 4 Demarcus_cousins__unleash_the_beast__wallpaper_by_realzbstudios-d998hbu

Avec l’énergie du désespoir, les Pistons vont enchainer deux vagues de bonne facture pour engranger 8 victoires, dont des contre les Bucks par deux fois, les Mavericks, les Bulls, les Nuggets ou encore les Blazers pour seulement 7 défaites. DeMarcus Cousins mène la charge avec 23 points / 17 rebonds contre les Raptors, 32 points / 19 rebonds contre les Bulls, 33 points / 12 rebonds contre les Bucks, 28 points / 16 rebonds contre les 76ers, une humiliation d’un pauvre LaMarcus Aldridge impuissant, 41 points / 13 rebonds contre les Nuggets ou encore 32 points / 13 rebonds contre le Magic) mais est soutenu par tous les titulaires avec 20 points / 14 rebonds de Thomas Robinson contre les Cavaliers, Andre Iguodala solide (22 points / 14 rebonds contre les Blazers, 13 points / 10 rebonds / 8 assists / 6 steals contre les Bulls, 15 points / 11 rebonds / 7 steals contre les Spurs, 16 points / 11 rebonds contre les Mavericks), Ty Lawson homme du match contre les Cavaliers, les Mavericks et les Nets (39 points / 12 assists !) mais aussi meilleur marqueur dans une victoire contre les Bucks (20 points / 7 assists).
The Detroit News - Page 4 20140123__ty-lawson-nuggets-portland-012314~p1

JR Smith est annoncé apte au service peu avant la trade deadline alors que Detroit pointe à la 11ème place de la Conférence Est avec un bilan de 33 victoires pour 39 défaites, mais un trade va être annoncé, le plus gros du début de carrière du nouveau commissionnaire de la Ligue et ancien GM des Celtics Elgobi : Joe Johnson et Noah Vonleh passent des Clippers aux Bulls en échange de Danilo Gallinari, Derrick Williams, Jordan Farmar et Mike Sweetney, puis JR Smith et Andre Iguodala partent pour les Los Angeles Clippers en échange de Derrick Rose et Dalino Gallinari mais aussi Jeff Green et Mike Sweetney, tandis que le pick 2015 protected des Pistons va aux Bulls.
The Detroit News - Page 4 Danilo-Gallinari-New-York-Knicks-Wallpaper

Un choix forcément déchirant au vu de ce qu’a apporté JR Smith à cette équipe des Pistons et du talent d’Andre Iguodala, d’autant plus que le lottery pick de Detroit est perdu aussi. Mais voilà, aussi bons soient les joueurs de Detroit, JR Smith sortait d’une saison compliquée, va sur ses 30 ans et a encore un salaire garanti sur 5 ans. Andre Iguodala a 30 ans et était en fin de contrat. Et le GM a décidé de sacrifier un bon pick pour accueillir deux phénomènes : Derrick Rose et Dalino Gallinari. Le premier est un meneur de 26 ans reconnu qui a été Rookie of the Year, 4 fois All-Star (dont cette année) et une place en All-NBA Second Team, avec un contrat encore garanti sur 4 ans. Quant à l’Italien de 26 ans, il est déjà champion NBA et titulaire des Chicago Bulls depuis 5 ans, et un contrat garanti pour 3 saisons également. Detroit s’assure une base jeune avec un cinq majeur et un sixth man tous entre 23 et 26 ans, et pour cela a dû sacrifier deux joueurs appréciés et un lottery pick.
The Detroit News - Page 4 K050Hbr

Detroit conclut sa saison sur un bilan de 6 victoires pour 4 défaites avec quelques jolies perfs des deux nouveaux (25 points / 17 assists contre les Lakers, 37 points contre les Spurs mais aussi 31 points / 10 assists / 9 rebonds contre les 76ers pour Derrick Rose, 25 points / 11 rebonds contre les Spurs, 18 points / 11 rebonds contre les Grizzlies ou 21 points contre les 76ers pour Danilo) et un DeMarcus toujours dominant (36 points / 17 rebonds contre le Heat). Detroit achève sa saison 2014-2015 avec le 10ème bilan de la Conférence Est et laisse le 9/10/11ème pick avant la lottery aux Chicago Bulls, mais son duo Derrick Rose / DeMarcus Cousins finit dans la All-NBA First Team (respectivement 6ème et 10ème à l’évaluation), signe que les joueurs sont talentueux et que le niveau de jeu des Pistons devrait s’améliorer dès l’an prochain ! Go Pistons Go !
The Detroit News - Page 4 Ff_2673421alt1_full
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

tkalba

Messages : 1449
Date d'inscription : 25/05/2015

The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitimeMar 13 Nov - 5:49

The Detroit News : Un hommage mérité à JR et Andre !

Avec le départ de deux joueurs marquants, Detroit tient à rendre hommage à ses deux leaders qui jouent pour une place en Finale NBA. JR Smith (4 saisons et demie) et Andre Iguodala (2 saisons et demie) n’ont pas joué énormément chez les Detroit Pistons mais incarnent parfaitement la période 2010-2015 de Detroit.

L’arrière JR Smith est arrivé à Detroit durant l’été 2010 en provenance des Chicago Bulls en échange d’Al Horford. Champion NBA en 2008 et titulaire en 2009-2010 avec 16,6 points / 5,4 rebonds / 3,2 assists / 1,5 steals en 35 minutes, son arrivée signifie que Detroit va se tourner vers l’extérieur avec Mike Bibby pour former un des meilleurs backcourt de la Ligue. IL change de statut en arrivant dans le Michigan et devient la 2ème option de l’équipe derrière Mike Bibby mais devant DeMarcus Cousins. L’équipe tourne bien dès le début de la saison, et pour la première fois de l’ère NBASlam, Detroit peut envisager sérieusement les playoffs après un premier quart de saison conclu avec 13 victoires pour 10 défaites et des coups de chaud de l’arrière. Au All-Star Game 2011 DeMarcus Cousins est invité au All-Rookie Game, Mike Bibby au All-Star Game. Quant à JR Smith, il va briller en remportant le Slam Dunk Contest ! Les Pistons sont 4èmes à l’Est à la mi-saison avec 30 victoires pour 22 défaites, de quoi justifier le choix de sacrifier Horford pour atteindre enfin les playoffs. Les places en postseason se jouent dans un mouchoir de poche et Detroit se qualifie en 6ème position dans la Conférence Est avec un bilan de 46 victoires pour 36 défaites, seulement 4 de moins que les Indiana Pacers qui sont 3èmes mais 3 de plus que les Washington Wizards qui sont 9èmes ! JR Smith finit sa première saison dans la peau de lieutenant avec des moyennes de 21,0 points (43,1% au tir, 40,7% de loin et 71,7% sur la ligne), 6,1 rebonds, 2,6 assists et 1,8 steals en 36 minutes. Il est le 56ème à l’évaluation (Horford n’est que 73ème) et est le 8ème meilleur arrière de la simu à l’évaluation. Une première saison réussie collectivement et individuellement !
The Detroit News - Page 4 Jr_smith

La série du premier tour contre les Indiana Pacers ne se passe pas comme prévu. Detroit perd le premier match de très peu sur un buzzer de Brandon Roy, s’écroule dans le Game 2. Mené 2-0 en rentrant à la maison, Detroit n’a plus le droit à l’erreur, mais Indiana est intouchable et gagne 138-124 dans le Game 3 ! Dos au mur, les Pistons vont se reposer sur un JR Smith stratosphérique pour éviter le sweep : 42 points à 15/24, 11 rebonds et 7 assists, record en carrière au scoring pour JR Smith ! Et Detroit confirme en allant chercher le Game 5 dans l’Indiana avec un Mike Bibby homme du match et JR Smith qui score 20 points. Le Game 6 est extrêmement serré, mais les arbitres vont faire la différence pour Indiana sous la bronca des fans de Detroit : 18 minutes de jeu pour JR Smith et 23 pour DeMarcus Cousins en foul trouble et 47 lancers tentés par les Pacers ! Malgré ça, Detroit a la balle pour gagner le match avec un seul point de retard à 12 secondes de la fin mais DeMarcus Cousins, qui postait Chris Paul, perd la balle, laissant les Pacers remporter la série. Une fin de saison frustrante mais qui ne doit pas faire oublier que Detroit retrouvait les playoffs pour la première fois depuis 8 ans, pire série NBA ! Et avec des titulaires comme DeMarcus Cousins (20 ans), JR Smith (25 ans) et Josh Smith (24 ans), les Pistons ont de l’avenir.
The Detroit News - Page 4 E598c3713d2609af555fee2b8354d578

La saison 2011-2012 arrive sans grand changement dans l’effectif à part le recrutement de Toni Battie. Detroit est dans la continuité de la saison passé et navigue entre la 4ème et la 7ème place, et finit finalement la saison à la 6ème place de la Conférence Est avec une victoire de plus que l’an passé (47 victoires pour 35 défaites), et affrontera cette fois-ci les Milwaukee Bucks (58 victoires / 24 défaites) qu’ils affronteront au 1er tour. JR Smith franchit un palier et devient le meilleur scoreur de la franchise avec des statistiques de 19,6 points (43,9% au tir, 35,1% de loin, 70,1% aux lancers), 5,5 rebonds, 2,5 assists et 1,8 steals en 31 minutes, devant les 16,4 points de DeMarcus Cousins et les 15,7 points de Mike Bibby. IL tombe à la 73ème place à l’évaluation, juste derrière Al Horford.

Les playoffs commencent mal avec une raclée à l’extérieur : 110-77 pour Milwaukee avec un quatuor Harden / Leonard / Whiteside / Bledsoe très facile pendant que Detroit shoote à 36%. Mais le positionnement dans le cinq majeur de Chris Mihm change la donne dans le Game 2 avec un Mike Bibby monstrueux (29 points / 9 rebonds / 9 assists) et un excellent duo DMC / Jefferson. JR Smith, lui, est toujours dans le dur face à Harden, mais Detroit fait parler sa défense pour limiter Milwaukee à 83 points à 34,4% (4/21 de loin !), avantage du terrain récupéré pour Detroit. Et confirme dans le Game 3, porté par un buzzer de Mike Bibby logiquement homme du match suite à ce coup d’éclat !  JR Smith sort enfin de sa boite avec 24 points et 7 rebonds et est déterminant dans la victoire des Pistons qui mènent dorénavant 2-1. Victoire bonifiée avec un blowout dans le Game 4 : 103-75 pour Detroit, qui a donc 3 matchs pour passer pour la première fois un tour de playoffs dans l’ère NBASlam. Et si l’homme du match se nomme Richard Jefferson (18 points à 7/10, 6 rebonds, 4 assists) pour sa défense sur Kawhi (10 points à 5/20) bien aidé par DeMarcus Cousins (22 points / 23 rebonds). JR Smith domine pour sa part James Harden de fort belle manière : 19 points (8/18) et 6 assists contre (8 points (3/12) et 5 assists. Chose qui ne plaira pas au barbu et à tous les Bucks qui vont laminer les Pistons dans le Game 5 : 108-65 avec un James Harden homme du match. Mais Detroit est fort mentalement et s’impose 99-92 à la maison pour remporter la série 4-2 ! Mike Bibby est pour la 3ème fois homme du match avec 29 points et 10 assists, bien secondé par JR Smith (28 points et 7 rebonds). Et si Mike Bibby et Richard Jefferson auront été les deux hommes forts de la série, l’un offensivement et l’autre en dominant Kawhi Leonard, JR Smith et ses 19 points / 6 rebonds de moyenne ont bien contribué à cette victoire.
The Detroit News - Page 4 10_Bibby_1024x768

En demie se dresse les redoutables Sixers du déjà double MVP LeBron James, 2èmes avec 55 victoires pour 27 défaites (seed n°2 en tant que champion de conférence). Comme au premier tour, les Pistons commencent mal la série en perdant le premier match 109-84 face à un LeBron James excellent avec 31 points / 12 rebonds / 8 assists. Toute l’équipe déjoue en shootant à 36,8% mais JR Smith finit meilleur scoreur à 15 points et 3 steals. Detroit redresse la barre dans un Game 2 de très haute facture, et parvient même à prendre 6 points d’avance à moins de 5 minutes de la fin du match. Mais LeBron James, déjà énorme, se hisse à un niveau divin pour arracher la prolongation, puis la victoire. Malgré un beau match du quatuor DMC (28 points / 16 rebonds), JR Smith (21 points / 5 rebonds), Mike Bibby (20 points / 16 assists) et Chris Mihm (16 points / 15 rebonds), que faire devant le talent de LeBron James ? Jugez plutôt : 57 points (22/35 au tir, 5/9 de loin, 8/10 sur la ligne), 13 rebonds, 4 assists et 4 steals. Detroit rentre à la maison dos au mur, et LeBron enfonce le clou dans le Game 3 avec un récital dans le 4ème QT pour rattraper un retard de 15 points, et c’est Deron Williams qui met le game winner. JR Smith jette toutes ses forces dans la bataille avec 32 points et 6 rebonds, avec DMC à 26 points et 14 rebonds, Josh Smith en sortie de banc à 23 points et 9 rebonds et Mike Bibby qui met 15 points avec 14 assists. Detroit évite le sweep en remportant le Game 4 assez tranquillement avec Mike Bibby homme du match et 6 joueurs à 10 points ou plus, et alors qu’on pensait la série pliée, JR Smith mène les siens à la victoire pour aller gagner facilement chez les Sixers 119-95 avec 32 points, 9 rebonds et 6 assists ! Mais les Sixers, requinqués par le retour de blessure de Paul Pierce, va parvenir à l’emporter à Detroit dans un Game 6 irrespirable, une guerre des tranchées et un score de 85-82. JR Smith a beau avoir une balle pour accrocher la prolongation, mais ça fait gamelle. La frustration est terrible pour les fans des Pistons, qui s’inclinent en 6 matchs comme l’an passé contre les Indiana Pacers. Mais contrairement à l’an passé, Detroit a passé un tour de playoffs et a mis en difficulté les champions 2011-2012, les Philadelphia Sixers d’un LeBron James MVP des Finales.
The Detroit News - Page 4 Maxresdefault

Mais Tkalba n’est pas satisfait et décide de consolider son effectif en se séparant de Josh Smith. Cela fait deux saisons qu’il se troue en playoffs pour perdre sa place de titulaire au profit de Chris Mihm, et Detroit fait le pari Andre Iguodala. L’arrière de 27 ans sort d’une belle saison à 15,9 points (47,7% au tir, 35,8% de loin et 69,3% aux lancers), 7,4 rebonds, 4,3 assists et 2,5 steals en 39 minutes, récompensée par une place en All-Defensive Second Team et la 55ème place à l’évaluation. En plus de l’ajout d’Iguodala à un cinq majeur composé de Mike Bibby, JR Smith, Chris Mihm et DeMarcus Cousins, Detroit va s’appuyer sur une énorme progression interne d’un JR Smith énervé en cette saison 2012-2013. Conscient de ses limites en playoffs, il passe un cap pour devenir l’un des meilleurs joueurs de la Ligue. Les Phoenix Suns en fond les frais avec 47 points encaissés dès le 3ème match de la saison ! Sauf que Mike Bibby se blesse contre les Clippers en début de saison et va manquer une quinzaine de match, mais Detroit a de la profondeur de banc et c’est Ty Lawson qui sort du banc pour prendre le costume de meneur titulaire avec réussite. Mais quand Bibby revient de blessure, c’est Lawson qui se blesse pour une dizaine de matchs, puis Bibby rechute, laissant le seul Ramon Sessions à la mène. Detroit arrive difficilement jusqu’au All-Star Break avec la 6ème place de sa conférence Est malgré 60% de victoires. Et alors que JR Smith est énorme avec de nombreuses pointes à plus de 30 points, c’est DeMarcus Cousins qui bénéficie des projecteurs du All-Star Game. Mais quand tout le monde est de retour de blessure, Detroit carbure à plein régime et signe un 14-2 sur les trois vagues post All-Star Weekend pour prendre la tête de la Ligue. JR Smith impressionne offensivement et va même planter 49 points sur la tête des Pacers dans une victoire 150-109 ! Iguodala est lui le socle de la 2ème défense du pays et bat son record personnel avec 8 interceptions en 27 minutes dans un blowout contre les Lakers d’un Tony Wroten perdu (10 turnovers). Detroit continue sur cette lancée et va même battre le record de la franchise en termes de victoires consécutives avec 15 victoires de suite pour s’envoler en tête de la NBA dont JR Smith est le 4ème meilleur scoreur ! Mais le trade de Richard Jefferson contre Richard Hamilton effectué pour des raisons financières va casser un peu la dynamique de la franchise, qui sauvera de justesse la première place NBA avec 59 victoires et 23 défaites. De quoi se donner le droit d’affronter les Milwaukee Bucks pour une confirmation de la victoire de l’an passé ! Quant à JR Smith et Andre Iguodala, ils sont snobés des récompenses de fin de saison malgré des saison individuelles excellentes et le meilleur bilan de la Ligue. JR Smith est le 9ème scoreur de la Ligue avec 25,1 points (48,2% au tir, 40,4% de loin et 70,4% sur la ligne), 5,7 rebonds, 3,0 assists et 1,5 steals. Il est le 30ème à l’évaluation et malgré son scoring n’est pas sélectionné dans une All-NBA Team. Quant à Iguodala, son passage de lieutenant à 3ème option affecte quelque peu ses stats offensives mais il reste solide avec 13,7 points (45,8% au tir, 37,0% au tir et 73,0% aux lancers), 7,0 rebonds, 4,3 assists et 2,2 steals et la 73ème évaluation de la Ligue. Pourtant meilleur défenseur d’une équipe brillante en défense, il est devancé dans les All-Defensive Teams par Lance Stephenson, même pas en playoffs dans une équipe à la défense médiocre.
The Detroit News - Page 4 QFZRz6

Le premier tour contre les Bucks va tourner au cauchemar. Ty Lawson se blesse dès le premier match et Detroit s’incline de 12 points. Le Game 2 est perdu aussi sur un game winner de Kawhi Leonard. Detroit, meilleure équipe de la Ligue, est mené 2-0 pour commencer la série. Et quand rien ne va, le Game 3 est perdu en prolongation alors que Detroit a dilapidé une avance d’une dizaine de points à 3 minutes de la fin. Dos au mur, Detroit ne parvient même pas à évite l’humiliation et se fait sweeper par les Milwaukee Bucks d’un Kawhi Leonard débarrassé de Richard Jefferson et qui ridicule Andre Iguodala avec des moyennes de 28 points / 9 rebonds, tandis que James Harden repositionné en meneur fait des misères à un Mike Bibby sur le déclin avec 27 points / 9 assists / 7 rebonds. Quant à Whiteside, il tient tête à DeMarcus Cousins avec ses 19 points / 12 rebonds / 3 blocks. Et si JR Smith tient son rang (29 points / 6 rebonds / 5 assists de moyenne), la faillite de DeMarcus Cousins (16 points / 11 rebonds), d’Andre Iguodala (9 points / 5 rebonds) et de Mike Bibby (13 points / 9 assists) a entrainé une chute très brutale pour les Pistons, pourtant favoris de la série. Un énorme coup d’arrêt pour la franchise, d’autant plus que les finances ne sont pas saines. La perte de Richard Jefferson a fait beaucoup de mal au groupe, tandis que Richard Hamilton confirmait son statut de chat noir ultime de la NBA.
The Detroit News - Page 4 101046-Kawhi-Leonard-Mvp

A l’entame de la saison 2013-2014, Detroit n’a pas pu faire de modification importante dans son effectif faute de marge de manœuvre financière. Et même si l’équipe ne s’est pas renforcée comparé à ses concurrentes, elle reste d’un bon niveau au point d’être 2ème de la Conférence Est au All-Star Game. Porté par le duo JR Smith / DeMarcus Cousins offensivement, le premier va même égaler le record de franchise avec 50 points dans une victoire contre les Boston Celtics ! Toujours insuffisant pour aller au All-Star Game, mais sa magnifique saison couplée à la 3ème place de la Conférence Est lui ouvre les portes de la All-NBA Third Team ! Une juste récompense pour l’arrière toujours excellent avec des moyennes de 24,0 points (45,7% au tir, 38,5% de loin et 67,0% sur la ligne), 6,7 rebonds, 3,4 assists et 1,7 steals pour la 28ème évaluation NBA. Andre Iguodala semble plus à l’aise dans l’équipe avec des moyennes en hausse dans tous les domaines : 14,2 points (43,2% au tir, 35,2% de loin et 73,2% aux lancers), 7,3 rebonds, 4,5 assists et 2,2 steals.
The Detroit News - Page 4 1314iguodalahighlightsmov-3305487.576x324

Et pour la 3ème année de suite, ce sont les Milwaukee Bucks qui se dressent sur la route des Detroit Pistons au premier tour des playoffs. La série commence (pour une fois) bien avec une victoire autoritaire au Game 1, porté par un JR Smith homme du match avec 37 points / 6 rebonds, mais Milwaukee va remporter de peu le Game 2 porté par un duo Leonard / Harden monstrueux : 31 points / 13 rebonds pour l’ailier qui torture à nouveau Andre Iguodala, 33 points / 7 rebonds / 7 assists pour le barbu. Milwaukee va assurer ses deux matchs à la maison, et si Detroit s’offre un sursis en gagnant à la maison le Game 5, Kawhi va achever les Pistons avec 38 points / 12 rebonds dans le Game 6 pour afficher des statistiques délirantes dans la série : 34,7 points à 57%, 10,1 rebonds, 3,2 assists, 2,9 steals et 1,2 block ! Detroit subit un deuxième upset de rang et consolide sa réputation de crunch-team, incapable de supporter la pression des playoffs. Une énorme désillusion, et comme les malheurs ne viennent jamais seuls, Mike Bibby prend sa retraite et Chris Mihm est sacrifié pour assainir les finances du club malgré une excellente saison individuelle (62ème évaluation de la Ligue !). Et comme la sinistrose ne semblait pas vouloir partir du ciel de Detroit, la saison 2014-2015 est marquée par des Training Camps catastrophique, laissant un quatuor sans aucun soutien. Le talent de JR Smith au sommet de son art à presque 27 points de moyenne permet à Detroit de rester en course pour les playoffs à la 6ème place peu avant le All-Star Break mais une vilaine blessure de l’arrière met fin aux maigres espoirs de la franchise du Michigan. Une blessure qui va servir de déclencheur pour le GM Tkalba qui décide de changer de cycle en se séparant de JR Smith et d’Andre Iguodala.
The Detroit News - Page 4 Andre-Iguodala-Dunk-Wallpaper

Que retenir de JR Smith et d’Andre Iguodala aux Detroit Pistons ? Le second s’est affirmé comme l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue même si le matchup l’opposant à Kawhi Leonard était une torture pour lui. Sur les 3 années disputées par Andre Iguodala aux Pistons, ils finissent respectivement 2ème, 4ème et 8ème meilleure défense de la NBA. Il est l’un des meilleurs intercepteurs de la franchise de Detroit avec sa moyenne annuelle de 2,2 steals / match (seuls Isiah Thomas, ML Carr et Mike Bibby font mieux). Quant à JR Smith, il a connu son prime chez les Pistons où il est devenu l’un des meilleurs arrières de la Ligue, All-Star et All-NBA Team, même membre de Team USA (élu dans le cinq majeur du Championnat du Monde 2014). Il est adoré par les fans par ses dunks incroyables et ses coups de chaud. Avec 19 matchs à 40 points ou plus, il est le 2ème dans cette catégorie dans l’histoire des Pistons derrière Bob Lanier mais juste devant Mike Bibby. Pyromane derrière l’arc, il est le 4ème joueur des Pistons le plus prolifique de l’histoire de la franchise avec 653 tirs primés. En seulement 350 matchs, il est dans le Top 15 des meilleurs scoreurs et intercepteurs de la franchise. Mais plus que les statistiques, c’est l’impact culturel et médiatique de JR Smith qui a permit à refaire de Detroit une franchise qui compte sur la carte NBA qui est important. Les participations nombreuses à toutes les activités du All-Star Weekend, le meilleur bilan de la Ligue, les performances en playoffs (dont les 42 points contre les Pacers), les game winner (en SR seulement), ont fait de JR une icône des Detroit Pistons. Bonne suite aux nouveaux Clippers, et à bientôt dans les travées de votre maison, le Palace d’Auburn Hill !

The Detroit News - Page 4 Jr-smith-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




The Detroit News - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: The Detroit News   The Detroit News - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The Detroit News
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» The Detroit News
» The Detroit News
» Alignement Red Wings Detroit
» Alignement Detroit RedWings!
» Anaheim Ducks news

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NbaSlam03 :: Le journal NbaSlam :: Les articles Team-
Sauter vers: