NbaSlam03

La nouvelle simu NbaSlam, l'expérience GM unique !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tkalba

avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Mer 14 Fév - 15:37

Nous y voilà, NBASlam a sacré son 10ème champion en la personne des San Antonio Spurs. La 10ème Draft de l'ère NBASlam est sur le point de s'achever. Devant cette barre symbolique des 10 saisons simulées et une aventure NBA qui a commencée en octobre 2014 sous ce format, l'envie m'est venue de faire une rétrospective des moments forts de la simulation. Aujourd'hui, on se penche sur le paysage baskellistique de la saison 2003-2004, juste avant la Fantasy Draft. 10 GMs étaient déjà présents, tandis que deux autres étaient présents mais ont changés de franchise depuis. Pour les anciens, ce sera l'occasion de tester sa mémoire en replongeant dans ses souvenirs. Pour les petits jeunes, c'est une plongée nouvelle dans l'histoire de la simu. Un retour dans le passé en trois parties, une sur la saison régulière du côté de la Conférence Est, l'autre sur la saison régulière de la Conférence Ouest, et la dernière sur les playoffs ! Alors en voiture Marty / Morty !


Première partie : La Conférence Est

Premiers de la Conférence Est aujourd’hui, les Detroit Pistons étaient à l’inverse bons derniers de ladite conférence lors de la première saison de NBASlam suivant la Fantasy Draft. Il faut dire que le GM des Detroit Pistons de l’époque, GJ7, a hérité du 29ème et dernier choix de la Fantasy Draft. Il a donc misé sur une saison de tanking (il y en a eu un peu plus que prévu par la suite…) en vendant ses picks du 5ème et 7ème tour aux Dallas Mavericks contre un pick 2006. Il a misé sur des jeunes pour avoir un cinq majeur composé de Mike Bibby (24 ans), Shane Battier (23 ans), Troy Murphy (22 ans), Carlos Boozer (21 ans) et Eddy Curry (19 ans). Si les résultats collectifs n’ont pas été au rendez-vous, les performances individuelles ont été nombreuses : 16,5 points, 9,2 assists, 4,1 rebonds et 1,9 steals pour Mike Bibby (élu dans la All-NBA Third Team), 18,7 points et 9,7 rebonds pour Carlos Boozer (sélection pour le Rookie Game), 15,4 points, 8,9 rebonds et 1,4 contres pour Eddy Curry, 9,8 points et 8,9 rebonds pour Troy Murphy. Les 24 rebonds de Carlos Boozer restent le record de franchise à Detroit.


14èmes à l’issue de la saison 2003-2004, les Philadelphia Sixers du GM toujours en place Fearless ont hérités du 14ème choix lors de la Fantasy Draft. Mais la franchise a décidée de se tourner vers le tanking (#TrustTheProcess) en sélectionnant le jeune Chris Bosh (18 ans) au premier tour. Il sera accompagné dans le cinq majeur d’André Miller, de Mike Dunleavy Jr (22 ans), de Larry Hughes (23 ans) et de Darko Milicic (17 ans). Et avec un leader décevant à 13,6 points et 7,6 rebonds et snobé au Rookie Game, les défaites se sont accumulées. Mike Dunleavy tournait à 6,9 points et 4,7 rebonds, Darko Milicic en 9,7 points et 7,7 rebonds (All-Rookie Second Team) et c’est Larry Hughes qui était le meilleur joueur du haut de ses 14,4 points, 6,0 rebonds, 3,8 assists et 1,9 steals. Quant à Andre Miller, trop performant en vue de l’opération tanking, il a été échangé contre Kirk Hinrich (21 ans) et les picks 2004 et 2006 des Golden State Warriors.


Juste au-dessus des Sixers, on retrouve les Indiana Pacers du GM Adri-her à la stratégie étonnante : malgré un 6ème choix à la Fantasy Draft, il a préféré vendre son haut choix du 3ème tour contre un pick plus loin et un pick 2006. Le cinq majeur reste cependant équilibré avec Tony Parker (22 ans), Grant Hill (31 ans), Brandon Haywood (22 ans), Kyle Korver (21 ans), Antoine Walker (27 ans) et un ancien Pacer avec Jalen Rose (30 ans) en 6ème homme. Kyle Korver tournait en 9,1 points et 5,1 rebonds et était sélectionné pour le Rookie Game, Brandon Haywood ne pesait que 8,6 points et 7,8 rebonds, mais Tony Parker se comportait déjà en leader avec des moyennes de 17,5 points, 7,5 assists, 3,0 rebonds et 1,7 steals. L’équipe n’est pas loin des playoffs à la mi-saison (avec un bilan lui permettant de faire les playoffs à l’Ouest, déjà) et est récompensée par une place de titulaire au All-Star Game pour Grant Hill, mais la blessure de ce dernier en fin de saison va pousser les Pacers à sortir le tank pour monter à la Draft.


Avec un bilan à peine négatif qui lui aurait largement permis d’atteindre les playoffs, on retrouve en 12ème position Guigui-le-chat et ses Toronto Raptors, pourtant heureux bénéficiaires du 1er choix de la Fantasy Draft. Pourtant, le GM n’avait pas hésité à lâcher ses picks 2004 et 2006 pour récupérer un choix de fin de 2ème tour de la Fantasy Draft des San Antonio Spurs (devenus Houston Rockets en cours de saison, dont le GM n’est autre que Romu). Son cinq majeur est alléchant : Damon Stoudamire (30 ans), Rip Hamilton (24 ans), Mike Pietrus (20 ans), Tim Duncan (26 ans) et Zydrunas Ilgauskas (28 ans), avec en 6ème homme le frenchie Boris Diaw (20 ans). Mais la mayonnaise ne prend pas, et Guigui va monter un deal entre les deux principaux perdants de la saison initiale avec Slam, son confrère des Dallas Mavericks : Boris Diaw et Mike Pietrus contre Jason Richardson et 250$. Insuffisant toutefois pour accrocher les playoffs, malgré un Tim Duncan titulaire au All-Star Game, All-NBA 2nd Team et All-NBA First Team. Les Raptors étaient un des favoris au titre, ils ont connu leur première déception dans la course aux playoffs (pas la dernière malheureusement).


Juste au-dessus des Raptors, on peut trouver les Charlotte Bobcats (devenus Miami Heat à l’intersaison 2004 lors du changement de propriétaire et de GM). Là encore, les Charlotte Bobcats de Baudelaire sont l’une des déceptions de la saison, car malgré le 5ème choix de la Fantasy Draft et un cinq majeur composé de Sam Cassell (34 ans), Ricky Davis (23 ans), Juwan Howard (30 ans), Greg Ostertag (30 ans) et surtout le Black Mamba (25 ans) ! La saison est tellement décevante que Kobe Bryant, pourtant auteur d’une solide saison à 25,6 points, 6,0 rebonds, 4,8 assists et 1,8 steals, sera absent du All-Star Game et des récompenses de fin de saison ! En échec à la mi-saison, le GM tente un coup de poker devant le risque de perdre sa star qui a fait part de sa volonté de tester la Free Agency, et participe au blockboster trade de la saison initiale : Kobe Bryant contre Allen Iverson ! Mais là encore, les résultats immédiats ne sont pas là, et après une saison ratée, le GM dépose sa lettre de démission.


En finissant 10èmes, les Boston Celtics de Leross ont également déçus, mais de leur côté, le facteur malchance est important avec tous les titulaires ayant faits un tour à l’infirmerie avec notamment 33 matchs manqués pour le géant vert chinois, 2ème choix de la Fantasy Draft, Yao Ming (22 ans). Et quand on voit son impact (20,2 points, 11,1 rebonds, 2,7 assists, 1,4 block), on comprend à quel point son absence à été préjudiciable. Il est accompagné des vétérans Gary Payton (35 ans), Eddie Jones (32 ans), Antonio McDyess (29 ans) et Doug Christie (33 ans). Une équipe taillée pour le titre, mais trop fragile pour atteindre les playoffs. Antonio McDyess sera néanmoins remplaçant au All-Star Game. Ce n’est que partie remise pour Leross et sa bande…..


Enfin, aux portes des playoffs, on retrouve les Chicago Bulls d’Iversony, pourtant 12ème choix de la Fantasy Draft, auteurs d’un craquage monumental en fin de saison ! Meilleur bilan de la Ligue le soir du All-Star Game avec un 17-1 notamment, autour d’un Allen Iverson (27 ans) dominant dans son prime et titulaire au All-Star Game : 23,6 points, 5,1 rebonds, 4,6 assists et 2,6 steals ponctués d’une place en All-NBA First Team et All-Defensive First Team. Il est entouré par les jeunes David West et Brad Miller, ainsi que les vétérans Jamaal Tinsley (25 ans) et Brian Grant (31 ans). Et surtout, la légende locale Scottie Pippen (qui partira à la retraite en fin de saison pour filer au Hall of Fame suite à une production de 539 points, 396 rebonds, 162 assists, 108 steals et 13 blocks). Mais le trade avec les Charlotte Bobcats entre Allen Iverson et Kobe Bryant a désorganisé l’équipe, et l’erreur du GM de préserver ses titulaires lors de la dernière vague de la saison (0 victoire pour 5 défaites et rétrogradation de la 6ème à la 9ème place) ont coûtés la postseason à la franchise de l’Illinois.


Dernier qualifié pour les playoffs, les Milwaukee Bucks du General Manager Droumi qui ont fait confiance à Vince Carter (26 ans) avec le 8ème choix de la Fantasy Draft. Pour l’entourer, Droumi a misé sur des vétérans avec Penny Hardaway (32 ans), Toni Kukoc (35 ans), Dale Davis (34 ans) et Marcus Camby (29 ans). Défensivement, c’est un roc, mais ça manque un peu de talent offensif avec une raquette très limitée dans ce domaine. Mais Vince Carter est tellement inarrêtable du haut de ses 27,1 points, 5,9 rebonds, 3,3 assists et 1,8 steals qu’il est All-NBA 3rd Team et All-Defensive Second Team. Frustré de ne pas être All-Star, il se venge en survolant le Slam Dunk Contest de la saison 2003-2004 en battant en finale son cousin Tracy McGrady ainsi que la surprise du chef Travis Hensen.


Le Magic d’Orlando du commish de la simu Carmelo7Anthony atteint la 7ème place de la Conférence Est malgré une 21ème place à la Fantasy Draft et un pari assumé sur la jeunesse avec un trio Dwyane Wade (20 ans), ZBo (21 ans) et Gentleman Joe (21 ans). Mo Williams et DeSagana Diop (7 pts / 7 rbds) complètent le cinq. Avec un décevant Joe Johnson qui cumule 13,5 points, 4,3 rebonds et 3,0 assists, on a pu voir l’émergence d’un lieutenant redoutable en la personne de Randolph à 20,9 points et 9,9 rebonds. Quant à DWade, il est Rookie of the Year, All-Rookie First Team, All Rookie Game participant et remplaçant All-Star juste derrière Allen Iverson mais devant Vince Carter par exemple avec une production de 20,7 points, 7,2 assists, 5,6 rebonds et 1,8 steals.


La Big Apple se contente de la 6ème place mais se frotte les mains pour le futur de la franchise. Avec le 4ème choix de la Fantasy Draft, Airmax, le GM des New York Knicks, jette son dévolu sur un rookie surnommé The Chose One. LeBron James débarque à 18 ans pour faire vibrer le Madison Square Garden en compagnie de Jamal Crawford (22 ans), Aaron McKie (31 ans), Mehmet Okur (23 ans) et surtout le steal de la Fantasy Draft avec Brian Skinner (27 as) qui frôle les 20 points / 10 rebonds en étant sélectionné au 5ème tour, le tout avec Raja Bell (27 ans) en sortie de banc. LeBron endosse tout de suite le costume de Franchise Player avec 19,0 points, 6,2 rebonds, 4,8 assists et 1,3 steals, ce qui lui vaut une place en All-Rookie First Team, au All-Rookie Game mais aussi en All-NBA Third Team ! Il est secondé par Jamal Crawford et ses 14,2 points, 7,0 assists, 4,2 rebonds et 2,0 steals, par Skinner bien sûr mais aussi par Okur avec 9,4 points et 7,1 rebonds (présent également au Rookie Game).


Grands favoris pour le titre en début de saison, les Cleveland Cavaliers de l’imposant Shaquille O’Neal (31 ans, 9ème choix) manquent de peu l’avantage du terrain. Le GM des Cavaliers Pedro complète son effectif avec deux scoreurs de choix avec Michael Finley (30 ans) et Glenn Robinson (30 ans). Derrick Coleman (36 ans) forme une raquette vieillissante mais incroyablement talentueuse (deux n°1 de Draft tout de même). Le point faible réside au poste de meneur où le vétéran Alvin Williams (29 ans) a la lourde charge d’animer le jeu. Et ça ne manquera pas, avec un Shaq titulaire et MVP du match des étoiles, mais aussi deux lieutenants offensifs à plus de 20 points, un Coleman en double double mais un banc et un meneur trop faibles pour accrocher le Top 4. La défense laisse également à désirer malgré le pouvoir de dissuasion que représente Big Cactus, les extérieurs étant très légers en défense.


Après une superbe saison, les Washington Wizards du GM Buck parviennent à accrocher le 4ème spot de la Conférence Est malgré le 28ème choix lors de la Draft initiale ! L’effectif est très homogène, mené par le vétéran Steve Nash (28 ans) et le Defensive Player of the Year Ben Wallace (29 ans). Kerry Kittles (29 ans), Wally Szczerbiak (25 ans) et Austin Croshere (28 ans) forment un trio sous-côté mais terriblement efficace. Steve Nash va réaliser une saison magique avec 23,8 points, 8,6 assists, 4,5 rebonds et 1,5 steals pour se retrouver en All-NBA First Team malgré une absence au All-Star Game. Wally surprend avec 16,3 points et 4,4 rebonds. Big Ben est le meilleur défenseur de la Ligue. Et si beaucoup ne les voyaient même pas en playoffs, les Wizards vont réaliser une saison régulière magnifique pour se qualifier avec brio en playoffs.


Sur le podium, on retrouve les Atlanta Hawks de l’éphémère GM Dedz (devenu agent de joueur par la suite parce que ça rapportait plus et c’était moins stressant). Pas gâtés par la lottery, ils vont transformer leur 22ème pick en force avec l’Agent Zéro (20 ans), Michael Redd (23 ans), Latrell Sprewell (33 ans), Shareef Abdur-Rahim (27 ans) et Vlade Divac (35 ans). Un subtil mélange de jeunesse et d’expérience renforcé par Kendall Gill en cours de saison (cadeau de Romu) qui va se hisser bien plus haut que prévu avec un effectif homogène sans le moindre All-Star cette année. Gilbert Arenas est néanmoins All-NBA Third Team et All-Defensive Second Team avec des moyennes de 19,3 points, 8,6 assists, 5,2 rebonds et 2,0 steals. Il est parfaitement secondé par Michael Redd et ses 16,6 points et 6,3 rebonds. Divac apporte un solide double double, Sprewell score une quinzaine de points


La surprise du chef se retrouve au 2ème rang de la Conférence Est et au pied du podium de la NBA entière : les Bad Boys 2.0 de MJPacers, GM des New Orleans Hornets et détenteurs du peu envieux 27ème choix de Fantasy Draft : Chauncey Billups (27 ans), Bruce Bowen (32 ans), Ron Artest (22 ans), Scot Pollard (28 ans) et Michael Olowokandi (28 ans), les barbelés sont de sortie ! Et la légende Reggie Miller (38 ans) sera le 6th man attitré de l’équipe, l’un des principaux scoreurs de l’effectif aussi malgré le poids des âges. La défense étant rarement mise en avant, les GMs de la Ligue ont majoritairement mis les Hornets dans les favoris au first pick 2004, mais sans superstar, New Orleans s’est hissé parmi les meilleurs grâce à la défense la plus redoutable du pays, le tout sans avoir de joueur récompensé dans les All-Defensive Teams (les joies des récompenses de fin de saison…). Chauncey Billups, le Franchise Player, est néanmoins remplaçant pour le All-Star Game, et Metta World Peace score 16,4 points avec 6,3 rebonds pour parfaire son rôle de lieutenant.


Enfin, trônant au sommet de la Conférence Est, on retrouve les New Jersey Nets de DocJ et du génial Jason Kidd (30 ans). Leur 13ème place à la Fantasy Draft ne leur a pas portée malchance loin de là, puisque Jason Kidd va finir MVP de la saison régulière ! Mais sera absent des All-NBA et All-Defensive Time malgré son titre de MVP et sa place de titulaire au All-Star Game (allez comprendre le log…..). En complément, on retrouve une raquette peu orthodoxe entre l’alcoolique Vin Baker (32 ans) et le Mormon Shawn Bradley (31 ans). Le premier revit dans le New Jersey pour approcher la barre des 20 points et 10 rebonds. Le second est un des meilleurs pivots défensifs, sort un solide double double et profite de sa taille pour être l’un des meilleurs contreurs de la Ligue. Sur les ailes, on retrouve Lamar Odom (22 ans) et Jamal Mashburn (31 ans). Meilleur scoreur de sa franchise (qui retirera son maillot par la suite), Jamal Mashburn est sélectionné comme remplaçant pour le All-Star Game, tandis que Lamar Odom est un parfait complément avec ses 12,7 points et 5,7 rebonds. Ils profiteront de la chute des Bulls pour se hisser à la tête de la Ligue, se positionnant de manière idéale à l’approche des playoffs.


Dernière édition par tkalba le Mer 14 Fév - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slam

avatar

Messages : 5076
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 35
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Mer 14 Fév - 15:46

Comment ta trouvé les archives de la saison?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Mer 14 Fév - 15:49

slam a écrit:
Comment ta trouvé les archives de la saison?

Je reprends, les pages de la Fantasy Draft, les Concours, les Articles Ligues, les Articles Teams, les Rotations et les Réactions de la saison Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mo'

avatar

Messages : 643
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 35
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Mer 14 Fév - 23:58

Quel boulot ! Sympa de découvrir tout ca !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docj

avatar

Messages : 2043
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 0:17

Eastern Conference
W L Win % L 10 Home GB
*New Jersey Nets 60 22 0,732 41705 32-9 -
*New Orleans Hornets 50 32 0,61 41735 42002 10
*Atlanta Hawks 47 35 0,573 41735 27-14 13
*Washington Wizards 47 35 0,573 41648 42002 13
*Cleveland Cavaliers 46 36 0,561 41823 27-14 14
*New York Knicks 45 37 0,549 41794 41973 15
*Orlando Magic 44 38 0,537 41735 42002 16
*Milwaukee Bucks 44 38 0,537 41764 27-14 16
Chicago Bulls 44 38 0,537 41823 25-16 16
Charlotte Bobcats 41 41 0,5 41794 23-18 19
Boston Celtics 41 41 0,5 41764 27-14 19
Toronto Raptors 39 43 0,476 41794 27-14 21
Indiana Pacers 31 51 0,378 41764 16-25 29
Philadelphia 76ers 29 53 0,354 41764 19-22 31
Detroit Pistons 28 54 0,341 41735 16-25 32

Western Conference
W L Win % L 10 Home GB
*Oklahoma City Thunder 56 26 0,683 41764 41943 -
*Memphis Grizzlies 50 32 0,61 41764 32-9 6
*Denver Nuggets 50 32 0,61 41678 42002 6
*Los Angeles Clippers 49 33 0,598 41764 23-18 7
*Utah Jazz 42 40 0,512 41794 27-14 14
*San Antonio Spurs 40 42 0,488 41823 23-18 16
*Portland Trailblazers 39 43 0,476 41794 27-14 17
*Minnesota Timberwolves 38 44 0,463 41764 22-19 18
Phoenix Suns 35 47 0,427 41823 22-19 21
Sacramento Kings 33 49 0,402 41823 24-17 23
Golden State Warriors 32 50 0,39 41823 25-16 24
Los Angeles Lakers 32 50 0,39 41705 20-21 24
Dallas Mavericks 31 51 0,378 41648 20-21 25
Houston Rockets 26 56 0,317 41764 21-20 30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docj

avatar

Messages : 2043
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 0:18

2003 Regular Season Awards


Most Valuable Player: PG Jason Kidd Nets
Defensive Player Of The Year: C Ben Wallace Wizards
Sixth Man Of The Year: PF Kurt Thomas Mavericks
Rookie Of The Year:
All League First Team SG Dwyane Wade Magic
C Shaquille O'Neal Cavaliers
PF Kevin Garnett Rockets
SF Andrei Kirilenko Trailblazers
SG Allen Iverson Bobcats
PG Steve Nash Wizards


All League Second Team
C Ben Wallace Wizards
PF Tim Duncan Raptors
SF Grant Hill Pacers
SG Tracy McGrady Nuggets
PG Chauncey Billups Hornets


All Defensive First Team
C Ben Wallace Wizards
PF Tim Duncan Raptors
SF Andrei Kirilenko Trailblazers
SG Allen Iverson Bobcats
PG Jason Kidd Nets


All Rookie First Team
C Kendrick Perkins Mavericks
PF Nick Collison Kings
SF LeBron James Knicks
SG Dwyane Wade Magic
PG Leandrinho Barbosa Kings

All League Third Team
C Marcus Camby Bucks
PF Dirk Nowitzki Thunder
SF LeBron James Knicks
SG Vince Carter Bucks
PG Gilbert Arenas Hawks


All Defensive Second Team
C Shaquille O'Neal Cavaliers
PF Kevin Garnett Rockets
SF Elton Brand Mavericks
SG Vince Carter Bucks
PG Gilbert Arenas Hawks


All Rookie Second Team
C Darko Milicic 76ers
PF Mike Sweetney Hawks
SF Carmelo Anthony Kings
SG Boris Diaw Mavericks
PG Kirk Hinrich 76ers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slam

avatar

Messages : 5076
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 35
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 0:19

Sacré boulot en tout cas!
Cette saison restera l'une des seules réussite de romuald Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leross

avatar

Messages : 1479
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 1:38

Pinaise !!

Juste fabuleux Tka Wink

Merci et bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guigui-le-chat

avatar

Messages : 725
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 1:48

Super taf ! Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KraKo AstiKo

avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 2:47

Au top TK !!! Vraiment cool à lire (et à découvrir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bob

avatar

Messages : 682
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 4:02

Quel superbe initiative, merci Tkalba ! Excellent article !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck

avatar

Messages : 425
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 6:09

Super article Tkalba. Gros travail de recherche étant donné qu'il n'y a pas d'archives à proprement parlé.
Très bonne initiative qui nous replonge dans l'histoire de la ligue.
Bravo et félicitations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docj

avatar

Messages : 2043
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 7:59

La suite la suite Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notorious

avatar

Messages : 668
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : 95

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 9:26

Oui la suite, énorme boulot!!!

Ps: Heat > Bobcats Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dams64



Messages : 712
Date d'inscription : 02/11/2015

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 9:27

Super article!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RomualdNC

avatar

Messages : 1625
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 32
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Jeu 15 Fév - 10:23

slam a écrit:
Sacré boulot en tout cas!
Cette saison restera l'une des seules réussite de romuald Very Happy

De quelle saison parles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:00

Partie n°2 : La saison régulière dans la Conférence Ouest

A l’inverse de la Conférence Est, le bonnet d’âne de la Conférence Ouest est le même en 2012-2013 qu’en 2003-2004. Les Houston Rockets du GM revenant Romuald étaient déjà les favoris de la Lottery 2004, et avaient toutes les cartes en main pour créer une énorme équipe autour de leur Franchise Player Kevin Garnett dans son prime à 27 ans, mais qui était très mal entouré à l’entame de la saison initiale. Le GM a en effet fait le choix de miser sur le futur malgré le 3ème choix de la Fantasy Draft en échangeant leurs choix du 2ème et 3ème tour de la Fantasy Draft contre les picks 2004 et 2006 des Toronto Raptors et des Dallas Mavericks. Le cinq majeur fait peine à voir, car The Big Ticket est entouré de Darrell Armstrong, Voshon Lenard, Mo Peterson et Donyell Marshall. Kevin Garnett a beau être monstrueux en étant titulaire au All-Star Game, All-NBA First Team et All-Defensive Second Team, mais le supporting cast est à des années lumières du niveau des playoffs. Il n'empêche qu'avec 3 picks dans le Top 10 de la Draft 2004 pour entourer la star locale Kevin Garnett, Houston a un avenir excitant.


Avant-dernier de la Conférence Ouest, on retrouve le grand perdant de la saison, les Dallas Mavericks de Slam (ils se sont laaaargement repris depuis ^^). Avec le 26ème choix de la Draft, Slam a misé sur le tout jeune international espagnol de 23 ans Pau Gasol pour mener sa team…….. mais il ne finira pas la saison dans le Texas. Ayant lâché son pick 2004 («Ma plus grande réussite en tant que GM» selon Romuald), Slam va être le GM le plus actif de la saison, modifiant considérablement son effectif. D’un cinq majeur Brent Barry (32 ans) / Jason Richardson (22 ans) / Gerald Wallace (21 ans) / Elton Brand (23 ans) / Pau Gasol (23 ans), il va finir avec un cinq majeur Luke Ridnour (21 ans) / Boris Diaw (20 ans) / Gerald Wallace (21 ans) / Elton Brand (23 ans) / Kendrick Perkins (17 ans). Ils ont en effet envoyés Jason Richardson à Toronto (le deal des déçus du début de saison) contre Boris Diaw et Mike Pietrus, et ont récupéré 2 picks, TJ Ford et Kendrick Perkins contre Pau Gasol et Brent Barry, expédiés à Portland. Exit les playoffs, place à la jeunesse avec pléthore de rookies (Ridnour, TJ Ford, Perkins, Diaw, Mike Pietrus) et un FP pour le futur : Elton Brand et ses 19,1 points, 7,8 rebonds et une place dans la All-Defensive Second Team au détriment de joueurs comme Shawn Marion par exemple. En attendant, c’est Romuald qui se frotte les mains !


A l’image des Rockets, la franchise 12ème de la Conférence Ouest lors de la saison initiale est désormais 13ème de la Conférence Ouest cette saison. Il s’agit donc des Los Angeles Lakers du GM Adagio. Malgré son statut de gros marché et de franchise mythique de la NBA, les pourpres et or n’ont pas été aussi vernis que leurs ennemis jurés les Celtics (4ème choix) ou les New York Knicks (2ème choix), ce qui a fait parler les théoristes du complot à l’époque. Avec le 16ème choix, Adagio s’est tourné vers l’enfant d’Inglewood mais déjà légende des Celtics, Paul « The Truth » Pierce ! Remplaçant au All-Star Game à 25 ans, le Franchise Player des Lakers n’a pas réussi à faire de son équipe une prétendante aux playoffs en raison d’un supporting cast moyen : Tyson Chandler (21 ans) sort une saison à 7,7 points, 9,8 rebonds et 1,4 block. Corey Maggette (23 ans) est trop jeune pour faire un bon lieutenant (14 points, 5,6 rebonds, 2,8 assists). Carlos Arroyo (24 ans) n’a pas le niveau d’un meneur NBA titulaire (7,2 points, 4,6 assists et 2,5 rebonds). Enfin, Malik Rose (30 ans) est sous-dimensionné pour jouer dans la raquette et n’a pas pu apporter son écot à la production des Lakers, qui manquera largement les playoffs.


15ème de la Fantasy Draft, le GM Bilouu des Golden State Warriors décide d’opter pour un plan à long-terme en misant sur le jeune intérieur Amare Stoudemire, 20 ans seulement et auteur d’une saison sophomore monstrueuse : 21,5 points et 10,9 rebonds en 33 minutes ! Le cinq majeur est aussi jeune avec le pivot Chris Kaman (20 ans, 11,9 points et 7,4 rebonds). Tous deux participeront au Rookie Game, dont Amare finira meilleur rebondeur égalité avec le MVP Nick Collison. L’ailier de 23 ans Mike Miller (9,1 points, 5,1 rebonds et 2,6 assists), le rookie de 21 ans Kirk Hinrich et le vétéran Derek Anderson à l’arrière. L’année des Warriors sera marquée par le trade Kirk Hinrich + picks 2004 et 2006 vs Andre Miller. Alors que la saison était positive pour les Warriors qui étaient en course pour les playoffs au All-Star Break, le trade effectué avec Philadelphie va casser la dynamique du groupe qui finira 11ème. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, cette 11ème place à l’Ouest, synonyme de pick 7, se transforme en pick 3 par la magie de la lottery et donne Al Jefferson aux Sixers ! Une saison bien triste dans la baie, et une erreur de débutant pour le jeune GM Bilouu qui aura coûté cher à une équipe très prometteuse.


En 10ème position à l’Ouest en avril 2004, on peut trouver les Sacramento Kings qui ont eux aussi misés sur l’avenir avec le 10ème choix de la Fantasy Draft en sélectionnant le rookie Carmelo Anthony comme Franchise Player du futur ! En même temps, quand le GM des Sacramento Kings s’appelle Syr_Melo, difficile d’être surpris par ce choix. Mais difficile de lui donner tort, car Carmelo Anthony est le titulaire de la Conférence Ouest à l’aile pour le All-Star Game, devançant Paul Pierce notamment. Il participe également au Rookie Game mais est privé de place en All-Rookie First Team par LeBron James et se contente d’une place en All-Rookie Second Team malgré 19,1 points, 6,9 rebonds et 3,6 assists de moyenne ! Il est entouré de jeunes coéquipiers comme le rookie Nick Collison (22 ans), qui est également invité au Rookie Game. Ironie du sport, il en est le MVP malgré la présence de joueurs comme LeBron James, Carmelo Anthony, Chris Bosh, Dwyane Wade ou Amare Stoudemire en signant un de ses meilleurs matchs en carrière avec 22 points, 10 rebonds, 2 blocks et 1 steal ! Au contraire de son leader Melo, il est dans la All-Rookie First Team malgré une moyenne nettement inférieure de 12,0 points et 10,5 rebonds. Le jeune Caron Butler (22 ans) forme un duo détonnant au scoring avec Carmelo Anthony et signe une prometteuse saison aux Kings avec 17,3 points, 5,9 rebonds et 3,3 assists. Le troisième rookie du cinq majeur, le brésilien Leandro Barbosa, montre de belles qualités all-around avec 16,0 points, 5,7 rebonds, autant d’assists et 1,7 steals, et se voit récompensé de sa belle saison d’une place au All-Rookie Game et dans la All-Rookie First Team. La grosse faiblesse de cet effectif très offensif mais terriblement perméable, c’est leur pivot sophomore Curtis Borchardt (23 ans) qui n’apportait presque rien et a rapidement disparu du circuit NBA. Sacramento manque les playoffs pour la saison initiale, mais avec un effectif aussi jeune, tous les voyants sont au vert pour les jeunes Kings.


A la place du con, on retrouve les Phoenix Suns menés par Cedrick. Pas au mieux avant la Fantasy Draft, pas vernie à la Lottery de la Fantasy Draft avec le 25ème choix seulement, les Suns ont fait le pari d’attirer des fans en reformant le duo mythique des Kings, à savoir J-Will (26 ans) et Chris Webber (30 ans) ! Le premier finira titulaire de la Conférence Ouest à la mène pour le All-Star Game, le second tourne à 23 points et 12 rebonds, et le tandem est le favori des fans NBA ! Cedrick les séduit aussi avec un jeu offensif impressionnant avec Cuttino Mobley (28 ans) et surtout Rashard Lewis (23 ans) et ses 15,7 points et 5,9 rebonds. Seule exception à ce cinq majeur tout feu tout flamme, le bucheron Joel Przybilla (23 ans) et ses 8,4 points et 8,6 rebonds est là pour faire le sale boulot et apporter un peu de défense dans un effectif qui n’en a que faire. Phoenix manque à la dernière vague les playoffs, mais ce n’est que partie remise.


Derniers qualifiés pour les playoffs, les Minnesota Timberwolves du GM Fido sont la grande déception de la saison régulière. Attendus au sommet (ou presque) de la Conférence Ouest, Fido a construit un trio monstrueux malgré le 19ème choix avec Baron Davis, Rasheed Wallace et Jerry Stackhouse. Le premier connait à 23 ans sa première sélection au All-Star Game, récompensant ainsi sa magnifique saison à 19,6 points, 8,4 assists, 4,0 rebonds et 1,8 steals. Le second apportait 18 points et 8 rebonds à 28 ans. Le dernier, à 29 ans, tournait encore en 20 points et 5 rebonds et se comportait en leader d’une meute de loups très dangereuse. Pour compléter le cinq majeur, on retrouve les vétérans Kelvin Cato (29 ans) et Matt Harpring (27 ans). Il y a de tout dans cette équipe, notamment une puissance physique très au-dessus de la moyenne. Malgré tout, la franchise que presque tous les votants au concours classement voyaient dans le Top 3 de la Conférence Ouest accèdent aux playoffs avec un bilan négatif et uniquement sur un tiebreaker ! Mais attention au loup blessé dans son orgueil…


Au-dessus se placent les Portland TrailBlazers du GM Myster et du très jeune Andreï Kirilenko, 21 ans mais déjà en All-NBA First Team et All-Defensive First Team avec des moyennes de 19,1 points, 7,8 rebonds, 3,0 assists, 1,9 blocks et 1,1 steal ! Avec le 17ème choix de la Fantasy Draft, Myster visait lui aussi le futur avec un FP très jeune mais entouré de joueurs aussi jeunes comme TJ Ford (19 ans) et Kendrick Perkins (17 ans) mais aussi Tayshaun Prince (22 ans) et Quentin Richardson (23 ans). Et malgré cette jeunesse, Myster ne va pas se montrer passif et échangera son remplaçant Marko Jaric contre Kedrick Brown et le 1st pick 2006 des Los Angeles Clippers (qui aura une aventure assez rocambolesque, mais ça, ce sera pour une autre fois ^^). Puis il va échanger Brent Barry et surtout Paul Gasol contre Kendrick Perkins, TJ Ford, son pick et celui protected des Clippers. Ces deux échanges sont culottés pour une franchise qui n’est pas en playoffs à la mi-saison, mais la greffe de Pau Gasol en pivot prend très bien, et Portland finit fort pour accrocher les playoffs ! Tout en gardant une ossature très jeune, il est l’une des équipes les plus en forme pour le premier tour de la postseason et reste comme une des franchises à suivre à l’Ouest dans le futur.


Au rang supérieur, ce sont les San Antonio Spurs d’Alex qui finissent 6ème de la saison initiale. Pourtant 24ème de la Fantasy Draft ont remplis leur roster de caractériels en confiant les clés du camion à un joueur déjà respecté dans le Texas, Manu Ginobili ! A 25 ans, le participant au Rookie Game tourne déjà à 18,4 points, 4,8 rebonds, 4,7 assists et 2,1 steals ! Bien secondé par le bondissant Steve Francis (25 ans) à la mène qui met sa quinzaine de points et ses 5 rebonds et 5 passes régulièrement, ainsi que l’ailier tête brûlée de 24 ans Stephen Jackson qui apporte 12,3 points, 4,5 rebonds, 2,6 assists et 1,7 steals. Le seul All-Star de cette escouade est le pivot Todd MacCulloch (27 ans) qui ne pèse que 12,8 points et 9,5 rebonds pour être probablement le All-Star le plus faible de l’histoire NBA ! Lorenzen Wright (28 ans) l’accompagne dans la raquette en tournant presque en double double, et alors que seulement le tiers des GM voyaient les Spurs en playoffs en fin de saison, les San Antonio Spurs déjouent les pronostics pour se hisser assez tranquillement en playoffs à l’Ouest ! Une première saison réussie pour l’équipe du Texas qui a quand même perdue gros dans cette Fantasy Draft, eux qui étaient champions en titre en 2002-2003.


L’équipe du Utah Jazz se classe en 5ème position de la Conférence Ouest. Heatzo, en vieux roublard, a monté une équipe très intéressante malgré le 20ème choix en construisant autour du duo Jermaine O’Neal (25 ans) / Peja Stojakovic (25 ans). Rafer Alston (28 ans) se chargeait de la mène, Desmond Mason (27 ans) à l’arrière et Theo Ratliff (30 ans) au poste de pivot. Aucun nom ronflant, toutefois les meilleurs choix possibles au moment du tour des Jazz. Pas de point fort, pas de point faible, solide dans les ailes comme inside, l’équilibre parfait. Tous les titulaires scorent entre 12 et 18 points, la défense est très bonne et est symbolisée par la place de pivot titulaire de Theo Ratliff dans le cinq majeur de la Conférence Ouest au All-Star Game ! Dans la discrétion absolue qui caractérise la franchise du Jazz, les hommes d’Heatzo vont réaliser une saison très satisfaisante juste après la retraite de la légende John Stockton pour se qualifier sans trembler en playoffs (bon ok à l’Est ils n’auraient pas été en playoffs, y’a des choses qui ne changent pas) . Une nouvelle preuve de l’intelligence du Front Office d’Utah.


Pourtant l’un des deux grands favoris de la Conférence Ouest à l’ouverture de la saison initiale de NBASlam, les Los Angeles Clippers du 18ème choix Ray Allen se classent difficilement 4ème de leur Conférence. Menés par un improbable duo de GM composé de Modjo et Nraeh, l’autre franchise de Los Angeles a construit un effectif dense articulé autour d’un trio Ray Allen, Kenyon Martin et Erick Dampier. Le premier est dans son prime à 28 ans et tourne à 25 points, 6 rebonds, 5 assists tout en étant l’arrière titulaire du cinq majeur de la Conférence Ouest au All-Star Game et Vainqueur du 3-point Contest au All-Star Weekend en battant Steve Nash en finale. Le pivot a également 28 ans et tourne en 15 points, 10 rebonds et 2 blocks. Le dernier est le membre le plus jeune du trio mais pèse 18 points et 9 rebonds déjà. Keith Van Horn se retrouve à découvrir un nouveau poste à 28 ans en prenant le poste d’ailier, tandis qu’ayant fait l’impasse sur les meneurs, c’est le turc de Hidayet Turkoglu, qui du haut de ses 23 ans doit driver ce prétendant au titre, et il s’en sort plutôt de manière honorable avec des moyennes de 9,5 points, 5,3 assists et 4,8 rebonds. Malgré les difficultés à la mène évidente, Modjo et Nraeh ne bougeront pas durant la saison, sauf pour recruter Marko Jaric du côté des Blazers. Malgré une grosse puissance de frappe offensive, les pourcentages au tir sont quelque peu douteux, ce qui explique ce classement quelque peu décevant.


Sur le podium de la Conférence Ouest trône en 3ème position les Denver Nuggets de Bob. Avec le 7ème choix de la Draft, la franchise des Rocheuse est idéalement placée à l’heure de choisir son FP, et porte son dévolu sur un jeunot de 23 ans, Tracy McGrady, et ne va pas le regretter ! All-Star et All-NBA Second Team, TMac apporte 25,1 points, 5,7 rebonds, 4,7 assists et 1,9 steals ! Il est épaulé par un Hall of Famer en fin de carrière, Karl Malone. Plus au top de sa forme, le vétéran va manquer une partie de la saison et ne tourne plus qu’en 12 points et 6 rebonds. Malgré son âge, il découvre le poste d’ailier alors que physiquement il est à la rue et ne rivalise plus du tout niveau vitesse, mais ça tourne bien. C’est l’étonnant Tim Thomas (26 ans) qui le remplace durant ces absences. Au poste de pivot, c’est le jeune Jamaal Magloire qui hérite du poste de titulaire à 24 ans, qu’il rentabilise avec 11,1 points et 9,7 rebonds. Jason Terry (23 ans) est super efficace avec 15 points et 6 assists avec une adaptabilité maximale (meneur ou arrière titulaire ou 6th man outside). Brevin Knight (29 ans) et Samari Walker (26 ans, 8,8 points et 8,0 rebonds) complètent une équipe rondement draftée qui aura répondu présent avec une attaque excellente et une défense très bonne. Avec le retour en forme de Karl Malone pour la postseason, Denver est une des franchises favorites pour le titre à l’entame des playoffs !


A égalité avec Denver mais 2èmes de la Conférence Ouest grâce à un tiebreaker favorable, on retrouve les Memphis Grizzlies de Romshot. Malgré un 23ème choix à la Fantasy Draft, ils jettent leur dévolu sur le génial défenseur Shawn Marion (25 ans) qui tournera en 17,9 points et 7,8 rebonds. Le lieutenant se nomme Stephon Marbury et ses 20 points et 8 assists à 25 ans également. Le reste a passé les barbelés avec une raquette composée de Chris Andersen (24 ans, 8,5 points, 8,0 rebonds, 1,5 block) et d’Adonal Foyle (28 ans). Enfin Bonzi Wells complète le cinq majeur du haut de ses 27 ans. Être une équipe défensive ne paye pas médiatiquement, et pas une seule récompense ne vient honorer la jeune franchise de Memphis. Mais qu’importe, la meilleure défense du pays s’installe dans les équipes à plus de 50 wins malgré une présence très inégale de son GM !


Enfin, sur la plus haute marche du podium, on retrouve la toute nouvelle franchise de l’Oklahoma City Thunder de Dielci ! Avec le 11ème choix de la Fantasy Draft, l’ailier-fort de 24 ans tourne en 21,1 points et 9,8 rebonds, récompensé par une place au All-Star Game et dans la All-NBA Third Team. Richard Jefferson (22 ans) rajoute 13,8 points et 6,2 rebonds avec une bonne défense. L’expérimenté Derek Fisher (29 ans) veille à bien faire tourner la balle et pèse 13 points, 7 assists et 4 rebonds. Antawn Jamison (27 ans) fait ce qu’il sait faire de mieux, scorer, et frôle les 20 points et 8 rebonds par match. Enfin, le pivot vétéran Dikembe Mutombo va apporter une âme défensive à une équipe plutôt tournée vers l’attaque. La mayonnaise prend bien, et Oklahoma finit premier de la Conférence Ouest ! Attention cependant, parce que la fin de saison est délicate et pose question avant de commencer les playoffs, les premiers dans la ville d’Oklahoma après avoir quitté Seattle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slam

avatar

Messages : 5076
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 35
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:26

RomualdNC a écrit:
slam a écrit:
Sacré boulot en tout cas!
Cette saison restera l'une des seules réussite de romuald Very Happy

De quelle saison parles-tu ?

Deux top pick dans la même draft c'est une sacré perf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slam

avatar

Messages : 5076
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 35
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:29

Sinon tjs sympa à lire
y'a une 3eme partie sur les PO?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leross

avatar

Messages : 1479
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:33

C'est vraiment formidable de pouvoir avoir des articles ligue qui reprennent tout ceci !
C'est top quand c'est en live mais en mode revival c'est très sympa aussi Wink

Bravo bravo et bravo Tka !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slam

avatar

Messages : 5076
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 35
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:38

Du coup il ne reste que 10 GM de la saison inaugurale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tkalba

avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 4:47

slam a écrit:
Du coup il ne reste que 10 GM de la saison inaugurale?

Et oui, DocJ, Carmelo, Buck, Fearless, Guigui et Iversony étaient déjà là lors de la saison initiale à l'Est. Pareil pour toi, Myster, Cedrick et Bob à l'Ouest.
Quant à Romu et Leross, ils étaient déjà là mais ont changés d'équipe.

Il y aura aussi une partie sur les playoffs bien sûr ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docj

avatar

Messages : 2043
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 11:35

vivement le flu game meme si c'est en 2004 je crois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myster

avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 44
Localisation : Plounevez-Moëdec

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 13:09

Vraiment sympa à lire. Gros boulot, félicitations TK Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leross

avatar

Messages : 1479
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   Ven 16 Fév - 15:39

Docj a écrit:
vivement le flu game meme si c'est en 2004 je crois

je vais mal dormir avec tes bêtises !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
NBASlam a 10 ans : A quoi ça ressemblait la saison initiale déjà ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NbaSlam03 :: Le journal NbaSlam :: Les articles Ligue-
Sauter vers: