NbaSlam03

La nouvelle simu NbaSlam, l'expérience GM unique !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam

Aller en bas 
AuteurMessage
tkalba

avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 26 Oct - 8:19

Le départ de Josh Smith, ça m'a vraiment fait réfléchir. Il a passé de nombreuses années au sein de ma franchise, est entré dans les meilleurs totaux historiquement des Detroit Pistons. Mais il n'est pas un cas isolé, et de nombreux joueurs doivent être dans ce cas. Du coup, je me suis demandé quels autres joueurs sont restés très longtemps attachés à une même franchise, au point de faire partie de l'ADN de celle-ci ? Combien de GM ont fait confiance coûte que coûte à un de leur joueur, quel que soit l'état de la franchise ? Comme j'ai temps à perdre, je me suis donc mis à cherchr quels joueurs ont passés 7 saisons complètes au sein de la même franchise, et il ne sont qu'une trentaine dans ce cas, donc quelques retraités. On trouve de tout, du Hall of Famer, du All-Star, du titulaire solide mais plus étonnamment quelques roleplayers sortant du banc ! La majorité de ces joueurs verront leur maillot retirés par leur franchise, en mémoire de tous les exploits accomplis et de tous les services rendus. Parce que ma capacité d'écriture n'est pas infinie, je le fais en deux parties, et il y aura peut-être quelques oublis, je ne peux pas penser à tout le monde ^^


Ils sont dans la même franchise que le soir de la Fantasy Draft, et vont y entamer une 10ème saison consécutive :

Rashard Lewis : Drafté en 25ème choix du 3ème tour de la Fantasy Draft, l'ailier est devenu une légende de la franchise des Suns. All Star en 2004-2005 et All-NBA First Team la saison suivante, il totalise 664 matchs sous le maillot de Phoenix (5ème total de la franchise) dont il est le 2ème meilleur marqueur et rebondeur ! Cependant, il s'agit de la dernière année de son contrat, et à 33 ans, il pourrait enfin prendre sa retraite sportive ou chercher à aller obtenir sa bague de champion, lui qui n'est jamais allé plus haut qu'une demie de Conférence avec les Suns.


Wally Szczerbiak : Drafté en 28ème choix du 3ème tour de la Fantasy Draft, l'ailier de 35 ans à incarné le noyau dur de la franchise pendant de très nombreuses années en compagnie de Ben Wallace et de Steve Nash. All-Star en 2006-2007 et l'un des meilleurs scoreurs de la Ligue à son prime, il a vu sa franchise se hisser en en demie de Conférence, mais n'a pas réussi à franchir ce palier, bloqué notamment par les Boston Celtics. Il n'empêche que Wally est désormais le 3ème total de match joués pour Washington, le 4ème meilleur intercepteur et le 2ème meilleur scoreur de la franchise. Il pourrait prendre sa retraite à la fin de la saison vu qu'il est en contract year à 35 ans.


Andrei Kirilenko : Sélectionné avec le 17ème pick du 1er tour le soir de la Fantasy League, le jeune russe à été choisi pour être la tête d'affiche des Portland TrailBlazers. 9 saisons après, le russe est toujours le leader incontesté de sa franchise mais également de la Ligue vu qu'il est MVP en titre ! Il est une légende de sa franchise : 4ème au nombre de match, 3ème meilleur intercepteur, 2ème meilleur scoreur, 2ème meilleur rebondeur et meilleur contreur de l'histoire des Portland TrailBlazers. Resigné à prix d'or cet été, il n'a qu'un seul objectif en tête : ramener le titre dans l'Oregon, ce qui serait une première depuis 1977 !


Mike Bibby : Le meneur à été choisi avec le 29ème et dernier choix du 1er tour de la Fantasy, aura traversé toutes les épreuves qu'aura connu Detroit, et est devenu une des idoles du Palace au fil des ans. All-Star en 2010-2011, à 3 reprises dans une All-NBA Team, c'est l'un des grands meneurs de la décennie. Il plafonne en demie de Conférence, mais il a encore trois ans pour voir sa franchise dépasser ce cap. Il est le 7ème joueur en terme de matchs joués, le 6ème meilleur scoreur, le 2ème meilleur intercepteur, le 2ème meilleur passeur et le meilleur à 3-points des Detroit Pistons.



Il vient de quitter sa franchise après 9 saisons pleines :

Carmelo Anthony : Drafté avec le 10ème choix du 1er tour de la Fantasy Draft, l'ailier de 28 ans aura passé ses 9 premières saisons professionnelles au sein des Sacramento Kings, pour un bilan collectif de deux finales NBA perdues. Meilleur scoreur de la Ligue en 2007-2008 avec 31,5 points/match, quadruple All-Star, trois fois en All-NBA Team, il a été récompensé à maintes reprises pour ses performances sous le maillot des Kings, qu'il quitte en étant le 4ème joueur en terme de match joués, le 7ème meilleur rebondeur, le 3ème meilleur scoreur, le 2ème meilleur intercepteur et le meilleur artificier longue distance. Il vient d'être échangé aux Boston Celtics pour essayer de gagner le titre, mais son jeune âge peut laisser entrevoir un retour aux Kings dans le futur



Ils ont disputés 8 saisons pleines avec la même franchise :

Mehmet Okur : L'inséparable compère de Carmelo Anthony le sera une année de plus, car il a été inclus dans l'échange envoyant Melo aux Celtics. Double finaliste avec les Kings, il n'a connu aucune distinction individuelle. Drafté par les New York Knicks au 3ème tour de la Fantasy League (4ème pick), il est arrivé aux Kings à la Free Agency 2004 pour 61,72M sur 6 ans, et n'a pas quitté la franchise depuis. Il est 7ème au nombre de matchs joués, le 5ème meilleur rebondeur et le 2ème meilleur contreur de la franchise. À 33 ans, il est plus difficile de l'imaginer revenir aux Kings d'ici la fin de sa carrière.


Dwight Howard : Les Rockets n'auront connus qu'une seule saison avec l'immense Yao Ming, mais ils ont pu se consoler avec le premier choix de la Draft 2004, le pivot Dwight Howard. Rookie of the Year, cinq fois All-Star, présent dans cinq All-NBA Teams et dans trois All-Defensive Teams, il a emmené les Rockets en finale de Conférence, perdue face aux voisins de Dallas. À seulement 26 ans, il est déjà le 6ème joueur au nombre de matchs, le 4ème meilleur scoreur, le 2ème meilleur rebondeur et contreur des Houston Rockets. Mais voilà, même s'il reste de nombreuses années aux Rockets, l'ombre d'un autre pivot légendaire qui a ramené les deux seuls titres de l'histoire de la franchise sera toujours présente.


Paul Pierce : Choisi avec le 16ème choix du premier tour le soir de la Fantasy Draft, The Truth aura fait le bonheur des Los Angeles Lakers pendant 8 longues années, ayant eu comme point d'orgue une finale de Conférence perdue face à Dallas, la faute à la blessure de l'intérieur Antonio McDyess alors que les Lakers dominaient la série. All-Star à une seule reprise (2003-2004), All-NBA Third Team à deux reprises (2004-2005 et 2005-2006) ainsi qu'All-Defensive Second Team en 2005-2006, Paul Pierce n'aura pas cumulé les distinctions individuelles, mais est tout de même le 8ème meilleur intercepteur et le 7ème meilleur scoreur de la très riche histoire des Lakers. Le tout alors qu'il a passé ses 6 premières saisons NBA chez l'ennemi intime, les Boston Celtics. Il a quitté la franchise à l'intersaison 2011, direction les Philadelphia Sixers. Bien lui en a pris, car il a décroché son premier titre NBA là-bas.


Anderson Varejao : Vous avez bien lu, le pivot brésilien va entamer sa 9ème saison au sein des Wolves du Minnesota. Sélectionné au 14ème rang de la Draft 2004, il n'a eu qu'une seule récompense individuelle, une place en All-Rookie Second Team. Rarement titulaire, plus souvent 6th man inside, il fait partie des meubles de la très jeune franchise du Minnesota : 2ème au nombre de match, 2ème meilleur contreur et 2ème meilleur rebondeur de la franchise. À 30 ans, et alors qu'il entre en contract year, le voici seulement devancé par Kevin Garnett dans l'histoire des Minnesota Timberwolves !


Steve Nash : On a parlé de son compère Wally, voici le tour du meneur canadien d'entrer dans ce récapitulatif. 28ème choix du premier tour de la Fantasy Draft, il s'est hissé dans l'histoire des Wizards, en étant le maître à jouer de cette équipe pendant les années 2000. All-Star et All-NBA Second Team en 2004-2005, il a été élu en All-NBA First Team en 2003-2004. Il est le 5ème joueur au nombre de matchs joués mais également le meilleur passeur et le meilleur intercepteur de l'histoire des Washington Wizards ! Il a quitté la franchise à l'intersaison 2011 pour essayer d'aller chercher le titre du côté de Cleveland (drôle d'idée) en signant pour la MLE. À 38 ans, il entame sûrement sa dernière saison dans la grande Ligue.


Emeka Okafor : La Draft 2004 est décidément fidèle puisqu'après Anderson Varejao et Dwight Howard, c'est au tour du 6ème choix d'entrer dans cet article. Le pivot de 30 ans est resté les 8 premières saisons de sa carrière dans l'Indiana, avec comme point d'orgue une finale de conférence perdue face aux Sixers. Il lui reste deux ans de contrat, mais il est d'or et déjà le 6ème joueur au nombre de matchs joués, le 4ème meilleur contreur et le 2ème meilleur rebondeur des Indiana Pacers !


Yao Ming : Le géant vert aura passé 8 saisons pleines au sein de la franchise mythique des Boston Celtics. Titré en 2006, MVP de la saison régulière et des playoffs, il a été 7 fois All-star et 7 fois All-NBA First Team sous le maillot des Celtics. De quoi le hisser parmi les légendes du club, lui qui à vu son maillot retiré dès la saison passée et son départ vers Cleveland pour permettre la reconstruction de sa franchise de toujours. Choisi avec le 2ème choix du premier tour de la Fantasy, il aura donné raison à son GM car il a été le meilleur pivot de la décennie (le meilleur joueur tout court ? C'est un autre débat). Comme Paul Pierce aux Lakers, Yao Ming parvient à se hisser au milieu des légendes celtes pour devenir le 8ème meilleur scoreur, le 6ème meilleur rebondeur et le 3ème meilleur contreur des Boston Celtics !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck

avatar

Messages : 425
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 26 Oct - 12:20

Superbe article Tabka avec un thème rarement traité et très intéressant.
C'est une belle vitrine pour l'histoire de cette ligue.
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mo'

avatar

Messages : 643
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 35
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 26 Oct - 15:34

Au top !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docj

avatar

Messages : 2043
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 26 Oct - 16:05

Gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guigui-le-chat

avatar

Messages : 725
Date d'inscription : 05/10/2014

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 26 Oct - 16:29

Très bel article Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notorious

avatar

Messages : 668
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : 95

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Ven 27 Oct - 3:11

Bon article et super idée, toujours très sympa de découvrir ces petites anecdotes de la simu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myster

avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 44
Localisation : Plounevez-Moëdec

MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   Jeu 2 Nov - 3:41

Excellent Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fidelité des joueurs sous l'ère NBASlam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti passe sous l'ère Natcom
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NbaSlam03 :: Le journal NbaSlam :: Les articles Ligue-
Sauter vers: